Aria Liweth [Terminée]



 

 :: Pres à revalider Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Aria Liweth [Terminée]

avatar
Messages : 13
Age : 19
Métier : Aucun
Humeur : Changeante
Points Histoire : 0
Jeu 28 Fév - 17:18
IdentitéNom: Liweth
Prénom(s): Aria
Titre: Le titre qui sera donné à votre personnage (il apparaitra sous votre pseudo)
Âge: Dix-neuf
Genre: Femme
Nature: Magicien
Affinité: Eau
Pays: Aquaria
Métier: Chercheuse, selon elle.
Langues: Langue Courante et Ancienne
* Thème:Utopia - Within Temptation


Caractère et Morale

Passionée : Aria est une femme passionnée non seulement par les arts qu'elle pratique, c'est-à-dire la magie, la peinture mais, également la musique mais, par tout ce qui peut être qualifié d'oeuvre. En bref, tout ce qui se rapporte à l'art par un moyen ou un autre. Les instruments de musique, ça la connaît. Lorsqu'elle était petite, ses parents en avaient plusieurs exposés dans une pièce, se transmettant de générations en générations. Parfois, elle en jouait durant les heures où elle n'apprenait pas l'usage de la magie. Aria aime également le dessin et la peinture, si sa passion n'était pas la recherche elle serait sans doute devenue peintre.

Un esprit combatif : Aria possède effectivement un esprit combatif hors du commun ! Elle n'hésite jamais à aller loin pour une cause ou un combat qui lui porte à coeur. La jeune femme n'aime pas perdre, que ce soit les jeux ou les guerres, la défaite n'est pas permise.

Manipulatrice : Si la jeune femme hésite à faire du mal aux gens, lorsqu'elle veut réellement quelque chose, elle n'hésite pas à essayer de manipuler les autres, allant jusqu'à la corruption pour obtenir ce qu'elle souhaite ; néanmoins, Aria n'aime pas aller trop loin et lorsqu'elle sent que la situation dérape ou lui échappe, elle fait en sorte de revenir en arrière, de faire comme si rien ne c'était passé. Toutefois, Aria ne manipule pas n'importe qui : les personnes semblant être gentille ou pleines de bonnes intentions, jamais elle ne les touchera ou y pensera. Débutante dans l'art de la manipulation, elle n'arrive pas encore très bien à faire ceci étant donné que ce n'est pas naturel chez elle.

Calme : Le calme est quelque chose de naturel chez elle, elle ne s'emporte jamais. D'ailleurs, tout ce qui est un peu trop excentrique et capable de lui faire perdre sa concentration, Aria le déteste. C'est ainsi depuis qu'elle est toute petite, elle préfère privilégier tout ce qui est mental. Tout ce qui relève de l'intellectuel et pourtant, Aria n'est pas le moins du monde plus intelligente qu'une autre personne !

Sensible : Dans le cas général, être sensible n'est pas forcément un défaut lorsqu'on ne l'est pas trop. Aria l'est, énormément et c'est sans doute, après sa curiosité, son plus grand défaut. Lorsque je dis sensible, je ne veux pas dire qu'elle se vexe un peu lorsqu'on lui dit quelque chose de méchant ou qu'elle pleure à la mort d'un proche. J'entends par là que Aria pleure pour tout et n'importe quoi et qu'elle en fait trois fois trop ! On pourrait juste lui dire, pour rire, qu'elle est un peu bête : elle serait capable de vous en vouloir à vie ! Mais, Aria sait contrôler à peu près ce défaut et évite de se vexer quand cela n'a pas lieu d'être.

Iimpatiente : Si l'un des défauts principaux de Aria est d'être curieuse et sensible, elle est également assez impatiente et le fait bien ressentir ! Impossible de faire une aventure ou de tenter quelque chose avec elle, elle n'est pas patiente du tout ! Sauf lorsqu'il s'agit de l'art ou de ses recherches ; elle devient alors la plus patiente femme qui existe ! Peut-être le verrez vous de vous-même !

Discrète : L'une des caractéristiques principal de notre jeune femme est qu'elle est plutôt discrète, ne faisant que très peu parler d'elle. Elle reste, sur un plan physique, quelqu'un de peu facilement remarquable en raison de son physique banal mais, pour le peu que l'on s'intéresse à ses particularités mentales, on peut comprendre qu'elle est bien moins. Ainsi, restant aussi discrète que possible, Aria trouve les gens qui pour elle peuvent représenter une potentielle connaissance, quelqu'un possédant de l'intérêt puisque ne s'arrêtant pas simplement au physique.

Sadique : Malgré toutes les qualités que peu posséder Aria, il y a quelque chose qu'on ne lui enlèvera jamais : son sadisme ! Il n'est pas présent au quotidien, chez elle, mais, Aria a déjà fait preuve de sadisme physique envers humains et animaux ; ne se contentant pas seulement de faire souffrir sa cible, il faut qu'elle aille minimum jusqu'au sang. Situations qui parfois se retournent contre elle.

Gourmande : Aria est terriblement, voir trop gourmande ; elle ne cesse de manger et pourtant, elle ne prend presque pas un gramme ! Cette jeune femme, énergique, aime bouger et fait beaucoup de sport avant ses entraînements magiques. Parfois, il lui arrive de se faire des miches de pains par cinq et de les manger en un rien de temps ! Bref, on l'aura compris : si vous proposez à manger à Aria, ne vous attendez pas à ce qu'il vous en reste pour vous, elle ne ressentira aucune culpabilisé à tout manger seule.

Gentille : Elle a quelques défauts, notre petite Aria. C'est vrai. Mais, elle est tout de même gentille, ce n'est pas tout ; elle a quelques autres qualités, celle qui ressort le plus est cette dernière. Aria est gentille pas par nature mais, par défaut ; elle se sent obligé de l'être vis-à-vis de sa mère qui représentait la gentillesse à la perfection. C'est un poids assez lourd à porter mais, il n'est pas bien difficile d'être gentil lorsqu'on n'est pas naturellement méchant. Naturellement neutre.

Douce : l'une des qualités naturelles de Aria est sa douceur mais, également sa gaieté naturelle. Ces deux qualités sont celles qui ressortent le plus chez la demoiselle, elle en est très fière. Joyeuse pas pour deux sous, Aria est sans doute la joie incarnée, du haut de ses dix-neuf ans et au vu de la vie qu'elle a menée jusqu'ici, sa joie n'est pas du tout quelque chose qui devrait faire partie de son quotidien. Et pourtant.

Curieuse : Le défaut principal de notre jeune femme est sa curiosité. Au-delà d'une simple curiosité qui arrive et qui part lorsque des événements apparaissent au fil de son apprentissage, Aria aime tout savoir sur tout ; c'est son second but, après son but ultime de monde parfait. Aria aime bien ce trait de caractère ; elle est sans doute la seule, ayant tendance à agacer son monde, elle se fiche de l'avis qu'on a d'elle et continue d'être elle-même.

Fervente croyante : Aria est croyante depuis des années maintenant ; lorsqu'elle était toute petite, elle ne croyait en aucun dieu ni messie, elle pensait que tout ceci était des bêtises visant à ramener un maximum de gens dans une communauté afin de manier leurs esprits et de devenir riche et célèbre, ayant une vie de pacha. Plus elle grandit, plus Aria se rend compte que dans le passé, elle s'est trompée. En effet ; maintenant, elle prie presque tous les jours (lorsque sa situation ne l'en empêche pas) et porte constamment une croix avec elle, ce que soit autour de son cou, de son poignet ou encore autour de sa cheville, endroit discret où elle peut le porter lorsqu'elle s'en va chez des personnes non croyantes.

Insouciante : Bien loin de son caractère assez adulte, Aria est une personne assez insouciante les jours où elle est bien lunée. C'est en total contradiction avec son côté calme et haineux envers les personnes ainsi ; parfois gamine, parfois sérieux, on ne peut dire avec exactitude comment est le caractère si changeant de la jeune femme.

Paradoxal : Aria est une personne qui aime se contredire ; pas réellement parce qu'elle trouve ça drôle, non, parce qu'elle trouve cela logique d'être illogique. Logique, non ? Aria aime se contredire, elle le fait souvent mais, elle ne le fait pas tout le temps.

Schizophrène : Aria n'est pas réellement schizophrène puisqu'elle ne tue pas sous les ordres d'une voix intérieure. Toutefois, elle entend bel et bien cette voix, parfois même, il lui arrive d'avoir des hallucinations semblant tellement réelle qu'elle finit par croire que tout ce qu'elle a vu était vrai. La voix qu'elle a dans la tête ne possède aucun nom à proprement parler mais, Aria aime bien l'appeler Céleste, la prenant pour un ange qui essaie de communiquer avec elle. Cette voix lui dicte parfois des ordres qu'Aria ne semble pas pouvoir refuser ; effectivement, la jeune femme semble devoir obéir à chacun de ses ordres et elle le fait, comme si elle n'était qu'un vulgaire robot.

Rêveuse : Aria est une personne très rêveuse. Son plus grand rêve et ultime but est de créer un monde parfait, un monde dirigé par un saint prête et faisant régner la religion dans une totale liberté. Elle compte bien donner sa vie pour ceci, comme dit Kyriel Bernkastel « On ne gouverne pas un pays avec des idéaux mais, pour des idéaux et il faut pour cela savoir faire fi des règles parfois ».




PhysiqueCommençons par décrire son merveilleux visage. Son front est tout à fait normal ; ni trop plat, ni trop bombé, il a une taille presque parfaite. Son front est recouvert par quelques cheveux arrivant jusqu'à ses fins sourcils courbant ses yeux en amande. Ses yeux, justement, de couleur naturellement rouge semblent refléter son enfance, le rouge rappelant la couleur du sang. Il est facile de se perdre dans son regard, ses pupilles rappellent une flaque de sang, à la fois terrifiant et poétique. Si l'on descend un peu, on peut retrouver son nez ; assez fin, assez discret au milieu de son visage, formant une symétrie presque parfaite. Ses narines, presque élégantes, ne se dilates qu'en de rares occasions. Si l'on descend encore un peu, nous tombons sur sa bouche ; de fines lèvres roses pâle donnant sur des dents extrêmement blanche. En remontant un peu, l'on tombe sur ses oreilles ; ni trop grandes, ni trop petite mais, pas non plus possédant la taille parfaite. On pourrait comparer ses oreilles à des feuilles de choux. Son ouïe, plutôt fine, lui permet d'entendre facilement des choses qui paraîtraient bien lointaine pour d'autres.
D'ailleurs, sur ses oreilles passent de fines mèches de sa chevelure blonde. Sa chevelure est assez longue s'étendant jusqu'au bas de son dos de façon totalement aléatoire, parfois en bataille, rarement coiffés, ses cheveux tombent un peu devant et beaucoup derrière. Mais, ils restent toujours lissent. Très fin, ses cheveux ne peine pas à s'envoler au moindre coup de vent.

Redescendons un bon coup pour nous occuper de son corps. Grâce à son corps, on pourrait aisément la comparé à l'un des plus bels oiseau, l'un des plus gracieux. La colombe. Son buste est assez grand et maigre, sa poitrine bien que dissimulée derrière ses vêtements, est assez importante - c'est sans doute là le plus gros complexe de Aria - ses cuisses sont légèrement musclé au même titre que ses bras ; pas assez pour que cela se remarque. Ses bras avaient et sont toujours assez fin, pendant le long de son corps la plupart du temps ; elle ne leur donne aucune activité lorsqu'elle attend, contrairement à la plupart des personnes, elle n'aime pas leur utilité. Ses doigts sont longs et fins, lui permettant de manier l'arc. Toutefois, les proportions par rapport au corps sont respectées.
Ses jambes ont également une proportion parfaite vis-à-vis de son corps. Ses jambes n'étaient pas emplies de cellulite, bien heureusement pour elle ! Bien ferme, bien musclé, comme elle l'avait toujours voulu ! Assez fines, elles lui permettent une agilité et une souplesse hors norme. Ses pas sont plus grands et ses jambes, fougueuses, l'entraîne souvent pour courir durant des heures.

Le style de vêtement de Aria est assez simple ; elle aime porter de longues chemises qui lui vont un peu trop grande, de courts shorts qui ne risque pas de la gêner durant ses voyages à la recherche d'apprentissage ainsi que des chaussures en toiles normales. Aria possède également quelques tenues sortant de ce type préféré ; des pantalons assez longs et en tissu, des tee-shirt aussi simple que possible. Parfois, elle porte des robes. Le plus souvent Aria porte des vêtements en tissu, bien plus pratique et bien plus léger ne l'encombrant guère.


Compétences générales
Au niveau de la connaissance, Aria ne possède pas tant de connaissances que cela. Âgée seulement de dix-neuf années, dont au total dix-sept d'apprentissage, la jeune femme connaît la géographie du continent par coeur, elle en sait énormément sur la religion, ayant consacré trois années de sa vie à cette dernière, sans s'occuper de rien d'autre que de l'apprentissage et la connaissance des différentes religions à travers les âges et les peuples. Sa culture générale reste toutefois peu élevé, au-delà des plantes qu'elle a étudié durant une année, Aria ne possède pas de connaissance à proprement parler. Possédant une facilité avec la langue ancienne et la langue courante, elle paraît bien plus cultivée qu'on peut le penser ; ne vous y tromper pas. Il y a toutefois une chose, un domaine dans lequel Aria est plutôt à l'aise : la magie.

Aria aime les jeux de stratégie qu'elle effectuait, plus petite, avec ses anciens voisins, des enfants assez intelligent qui ne manquait pas de technique, d'inventions, de stratégies. Ainsi, les années passées avec eux lui on permit de s'améliorer. Elle n'est toutefois pas aussi stratégique et fine que les plus grands chefs de guerre.


Équipement, objets divers :
Les équipements que possède Aria au quotidien sont simples ; au-delà de sa tenue, elle porte une ceinture en cuivre autour de la taille derrière laquelle est dissimulée une petite pointe très discrète ; elle ne peut s'enfoncer dans le ventre de Aria, car une épaisse couche de vêtement se trouve à cet endroit même. Aria possède également dans l'une de ses bottes une dague à la garde dorée et à la pointe tordue, héritage de son père.

Mis à part ça, Aria ne possède aucune autre arme ou autre équipement ; elle possède une bourse contenant un peu de sa "richesse" personnelle mais, jamais trop d'argent.

Lors de ses entraînements, Aria utilise des bâtons ; elle se sert de tout ce qu'elle peut afin de vaincre ses ennemis.


Sorts - Rang B+:

Sphères - Rang D: Grâce au mana qu'elle diffuse autour d'elle, Aria est capable de créer des sphères en eau qu'elle peut projeter avec puissance (ou non) sur son adversaire.

"Ronds d'eau envolez vous jusqu'à votre destinée."

Bouclier d'eau - Rang C: Grâce au mana qu'elle diffuse autour d'elle, Aria est capable de créer une sphère d'eau autour d'elle assez épaisse pour pouvoir parer quelques coups simple. Cette sphère est assez puissante contre les sorts de feux car, touchée, au lieu d'être transpercée, elle se transforme en vapeur.

"Englobe la totalité de mon être jusqu'à ne plus être."

Fils d'eau - Rang C: Ce sort n'est pas totalement offensif comme on pourrait le penser ; les fils glissent lentement au sol grâce au mana, parfois même dans le sol. Ce dernier progresse jusqu'à sa cible et ressort lentement du sol afin de venir l'entourer ; si ce sort n'est pas réellement une attaque, lorsque les fils se transforme en pique, elle le devient.

"Flue, flue, parvus amnis, frigus vostrum sit atque caedes nostrum."

Pluie - Rang C+: Aria fait tomber une pluie assez fine dont chaque goutte finit par se transformer en petite épine de glace qui se projette sur l'adversaire.

"Spinosae oppugnationes quas subitis, corpus vostrum puniatur."

Prison glacée - Rang B+: Avec le mana qui entour l'adversaire, Aria est capable de créer une sphère en eau qu'elle fait par la suite glacer, emprisonnant l'ennemi dans une sphère de glace assez dure et épaisse.

"Aeternae glacies, eum claudite in saxorum asylum."



Influence et Relations - Rang D:
Si les habitants d'Aquaria avaient tendance à connaître les parents et les grands parents de Aria grâce à leur auberge accueillant des gens de tous endroits, ils connaissent bien moins la jeune Aria Liweth, jeune femme qui, mis à part ses connaissances, ne possède vraiment rien la sortant de l'ordinaire. Ainsi, Aria Liweth reste dans l'inconnu total : n'ayant pas fait parler d'elle durant son enfance, très peu savent qu'elle existe et surtout, qu'elle est la fille des Liweth.

Le peu d'amis qu'elle s'était faite enfant on finit par la quitter, la pensant folle ; ils n'avaient pas tout à fait tord.

La plupart sont morts durant des entraînements magiques ; Aria le sut lorsque leurs corps revinrent à Aqualia.

Spoiler:
 
L'adorable familier :

Le second familier de Aria est un renard polaire qui vivait chez ses parents, trouvant refuge dans leur cave. L'animal appartenait à son père depuis quelques mois seulement puisque lorsqu'elle le trouva, le renard était encore bébé. Pouvant sortir par un trou fait habillement dans un mur, l'animal pouvait entrer et sortir. Elle le nomma Pouwic.



Histoire
Les souvenirs d'une orpheline.
Partie une ; la naissance et l'enfance d'une Aquarienne.


Les souvenirs de Aria, aussi loin qu'ils peuvent remonter, ne se souviendront jamais de sa naissance. Toutefois, certaines personnes, présentes ce jour-là s'en souvienne... C'était un jour de printemps, un magnifique jour de printemps où les oiseaux chantaient en volant haut dans le ciel, parfois se posant sur une branche d'arbre.

Les oiseaux chantèrent jusqu'au premier cri. Jusqu'à que sa mère hurle pour la première fois, un cri déchirant le calme. Son cri était dû au fait de pousser ; chose que toutes femmes normalement constituée redoute. Cela dura assez longtemps ; personne ne peut dire exactement combien de temps mais, lorsqu'ils sortirent tous de la maison des Lewith, il faisait presque nuit. Par delà l'horizon, le ciel était encore bleu mais lorsqu'on daignait lever la tête la seule chose que l'on voyait était le ciel obscure. Aria pleurait, comme tous les bébés, lorsqu'elle sortit du ventre de sa mère. Aria était le bébé « le plus beau du monde » comme n'importe qu'elle mère aurait dit. Aria était un bébé chanceux, ses parents n'étaient pas pauvre - ce n'était pas non plus les plus riches aubergiste - mais, ils pourraient subvenir à ses besoins.

Aria attisa la curiosité de plus d'un qui dès le lendemain de sa venue au monde se pressèrent d'aller à l'auberge : ses parents, Aleyä et Ingaël Lewith étaient deux personnes assez connues, toujours joyeux et fêtards. Le fait qu'ils eurent un enfant ne plaisait pas à tout le monde et la plupart parièrent sur une fermeture prochaine de l'auberge ; ils avaient tort.

Aria était le genre de bébés grincheux qui n'aime personne, pleure et râle tout le temps. Sa mère, Aleyä en riait beaucoup ; mis à part lorsqu'elle devait donner le sein et que par vengeance - ou sans le faire exprès - Aria la mordait, décrochant un cri de frayeur et de douleur à la jeune mère qui, au final, se remettait toujours à rire aux éclats ; elle était ainsi, Aleyä Lewith : toujours souriante, toujours à rire de toute. Une enfant adulte.

Peu à peu, Aria grandit sous les yeux de quelques habitants : elle ne sortait que très peu et Aleyä n'aimait pas la montrer aux autres mères, comme si elle en avait honte. Loin de là, le geste de Aleyä était en réalité de l'égoïsme pur et simple : « Mon Aria chérie est le plus beau bébé, il n'y a que nous qui puissions en profiter... Tant que nous le pouvons, gardons la pour nous ». Disait-elle souvent à son mari. Aria n'en fut pas le moins du monde affectée. Le peu de personnes qui pouvaient la voir constatait à quel point la compagnie des autres l'énerver ; oh ça, elle n'aimait pas ! Dès que ses parents détournaient son attention d'elle, elle se mettait à pleurer, agissant aussi égoïstement que sa mère.

Rapidement, les deux ans de Aria arrivèrent ; elle savait parler et marcher, parlant toujours d'elle à la troisième personne. Elle cherchait sa place dans le monde, le but de son existence ; elle ne le savait pas réellement mais, inconsciemment elle le faisait. Ses deux ans furent marquer par l'apposition sur son corps d'un sceau pour sa magie... Aria n'en garda aucune séquelle ; elle pleura énormément, cria, se débattait durant la cérémonie mais, après plus rien. Elle cessa de parler une semaine puis reprit ses activités aussi naturellement que possible . Aleyä en fut bien plus affectée, elle se pensait mauvaise mère mais, elle savait pertinemment ce qu'arrivait lorsqu'on attendait : la douleur n'en était que plus forte. Aria était une petite fille qui ne semblait affectée par rien au plan physique. Mentalement, peut-être ressentait-elle les effets néfastes de la magie, la douleur qu'elle provoquerait et tout le travaille qu'elle ferait pour pouvoir être une bonne magicienne. En tout cas, lorsqu'elle avait deux ans, tout cela ne la préoccupait pas. Bien loin du monde auquel elle allait être confronté, elle se baladait dans les jardins à la poursuite de papillons.

Aria continuait de grandir, sans doute bien trop vite. Ses parents lui apprirent la langue ancienne avant la langue courante ; elle ne s'en sortait pas mal du tout, elle apprenait vite, ne râlait jamais. Passant des heures à étudier, Aria aimait tout savoir. Curieuse comme pas deux, l'enfant posait beaucoup de questions, semblant apprendre les réponses par cœur dès qu'on les lui disait. Parfois même, on refusait de lui répondre et Aria s'obstinait tellement qu'on finissait par le lui dire.

Dès l'âge de ses sept ans, on commença à lui apprendre les arts martiaux combinés à la magie : tout d'abord le Kendo, où elle s'en sortait assez mal puis, le Judo et le karaté, disciplines dans lesquelles elle s'en sortait plutôt bien, voir, assez bien ; il n'était pas difficile pour elle de manipuler son corps et son esprit en même temps. Bien sûr, il y avait souvent des ratés mais, c'était bien moins difficile que de manier une arme en même temps qu'user de la magie.

Aria prenait toujours très au sérieux son entraînement ; elle ne manquait jamais aucun cours et insistait, lorsqu'elle était malade, pour en apprendre plus sur les techniques puisqu'elle ne pouvait pas faire de la pratique ! Jamais elle ne pensait à autre chose qu'à son entraînement.

Parfois, elle ratait les entraînements pour pouvoir prier, pour donner sa fois au Saint Prêtre, personnalité qu'elle respecte et qui lui sert de modèle. Aria prie souvent sans que ses parents - fervents croyants du Saint Prêtre - ne le sache. Ainsi grandit la jeune fille dont l'enfance passe assez rapidement ; elle s'exprime dans les deux langues mais, possède une préférence pour le langage courant, bien plus facile pour parler aux voyageurs dont elle apprend beaucoup de choses. Aria possède une imagination hors norme et aime la musique, elle s'est découverte une passion pour les arts lorsqu'elle rencontra, par tout hasard un peintre - musicien qui lui apprit quelques éléments et lui donna de son matériel, prit d'affection pour elle. Durant les années qui suivirent, jusqu'à ses treize ans, la vie d'Aria se déroule toujours de la même façon : entraînement - prières - un peu d'occupations diverses - apprentissage - découverte et rebelote.

Partie deux : L'adolescence d'une Aquarienne.


L'adolescence, contrairement à son enfance, se passa plutôt mal... Durant les premières années, de quatorze à quinze ans, rien de bien spécial ; certaines personnes s'amusaient à l'embêter, la plongeant dans une solitude qui, un peu plus tard la ravagerait. Elle se mettait à haïr la société mais, continuait à avoir foie, car le Saint Prêtre était toujours là, dans son esprit et dans son coeur. Elle ne cessait jamais de s'entraîner ou d'apprendre ; c'était ses passions.

Deux mois après ses quinze ans, Aria fut confronté à la mort trois fois... Ces trois incidents virent la terrasser. Sa mère, Aleyä, était tombée enceinte une nouvelle fois, son mari, père de Aria était des plus heureux et des plus comblés. Tous trois étaient très pressés de voir le nouvel enfant : sa mère pensait que ce serait un garçon, son père, au contraire, était certain que ça allait être une fille ! Aria, elle, se taisait et attendait. Un mois avant la naissance de la petite fille, l'auberge tournait à son plein, comme d'habitude. Aria aidait un peu ses parents qui étaient débordés. Aleyä, toujours de bonne humeur, sortait souvent faire des balades.

Un beau jour de printemps, ils décidèrent de fermer l'auberge pour la journée, exceptionnellement. Leur fille, Aria, avait un dur entraînement ce jour-là et passa la journée à la maison familiale. Aria, ne se souciant de rien puisque le Saint Prêtre veillait normalement sur sa famille, laissa ses parents partirent pour une longue promenade d'après-midi. Elle poursuivait avec acharnement son entraînement.

La journée passait lentement, Aria ne se sentait pas bien du tout ce jour-là. Une mauvaise impression, une boule dans le ventre et la gorge aussi serrée qu'un noeud de corde. Les nuages s'étaient épaissit durant l'après-midi et vers la fin de cette dernière il s'était mit à pleuvoir d'énormes gouttes qui semblaient faire des impacts à chaque fois qu'elles touchaient le sol. Aria était à la fenêtre de la maison de son maître d'entraînement, attendant que ses parents arrivent. Jamais ils ne revinrent... Beaucoup pensaient que Aleyä avait accouché et préférant le bébé, avait décidé de s'en aller... Que de mauvaises langues ! Aria ne pleurait pas, elle ne souriait pas, restant stoïque ; elle ne faisait rien, ne disait rien aux remarques que l'on disait face à ses parents.

« - Ne t'en fait pas, Aria... Le Saint Prêtre sera toujours là pour toi, ma chérie, n'oublie jamais ça. Le Saint Prêtre nous protège tous, il est l'élu de dieu, il est là pour nous... Tu comprends ? Pour nous tous ! Pour la nation de Aquaria ! »

Voilà le baratin qu'on lui avait servit durant toute son enfance... Aujourd'hui, Aria avait complètement perdu la fois. Si elle voyait le Saint Prêtre, elle l'écorcherait vif ! Durant les mois qui suivirent, Aria restait souvent seule dans l'auberge, à contempler les portraits de ses parents. Neuf mois après cet incident, neuf mois après avoir perdu sa mère, son père et celui ou celle qui aurait dû être sa petite ou son petit frère, Aria reprit l'entraînement ; elle allait beaucoup plus fort dans ses coups, elle n'avait plus aucune pitié. Ses sorts qui, auparavant étaient plus doux s'étaient transformés en armes.

C'est durant ce temps-là qu'elle connut Pouwic. L'animal faisait beaucoup de bruit dans la cave, sans doute affamé ! Au début, elle ne sut pas vraiment quoi faire mais, elle comprit bien vite qu'il se nourrissait seulement de chaire animal. La chose était attachante et elle en fit son animal de compagnie. Son familier, avec qui elle créa des liens ; toutefois, contrairement aux liens maître - familier, elle ne l'obligeait pas à rester avec lui. Durant ces mêmes mois, elle commença à parler seule... Parfois, elle semblait se disputer avec elle-même, alarmant ses proches. Vivant chez ses voisins, Aria faisait parfois peur à ces derniers qui la prenaient peu à peu pour une folle.

Pouwic et elle-même devinrent très proche, il semblait, lui aussi entendre la voix qui gisait dans ses pensées... Peut-être était-ce lui ? Aria reprenait peu à peu des couleurs, elle cachait son petit côté schizophrène à sa famille et faisait semblant d'avoir encore la fois. Jusqu'à ses dix-sept ans, cette situation devint facile à vivre. Après, Aria décida de s'en aller de chez ses voisins, prenant son indépendance dans l'auberge de ses parents qu'elle rouvrait de temps en temps. Aria aimait bien cette activité : elle avait finit son entraînement auprès de son maître, ne pouvant le perpétué que personnellement par des entraînements quotidiens. Sa soif de savoir grandissait de jours en jours, elle dévorait les bouquins en tout genre, s'était découverte une passion pour les plantes et les potions.

Cette soif de connaissance s'étendait à tous les domaines, que ce soit culinaire ou concernant l'art, la philosophie. Tous ces sujets la passionnait tant que durant un peu plus d'un mois, elle oublia complètement son entraînement pour pouvoir lire des livres, une situation qui ne la gênait absolument pas... Mais, tous les événements auxquels elle ne s'était faite, c'est-à-dire la fugue de ses parents, n'étaient pas finis...

Partie trois : Le début de la vie d'adulte d'une Aquarienne.


Quelques mois à peine après avoir acquis sa dix-septième année, des hommes vinrent voir Aria chez ses parents... Avec eux ? Les corps des défunts, retrouvés dans une faussé près d'un parc, sauvagement assassiné... À ce moment-là, tout s'écroula à l'intérieur de la jeune femme. Elle aurait aimé cent fois que ce soit un abandon plutôt que ça. Rien n'est pire que la mort d'une personne qui nous est chère. Là, c'était encore pire, puisqu'elle perdait deux personnes. Aria apprit qu'ils furent maintenu jusqu'à la naissance de la petite fille qui, par la suite, fut enlevé ; c'est à ce moment-là que ses parents furent tué et envoyé dans l'une des fausses. La rumeur de tout ceci fit mouche chez les voisins ; on ne l'approchait plus, elle était la fille maudite.

Aria reprit peu à peu ses prières ; au début, elle eut du mal, tenant toujours un peu dieu pour responsable puis, sachant que la bêtise humaine est infini, elle décida de reprendre la religion là où elle l'avait laissé. Dans son coeur était né un espoir de retrouver sa petite soeur qui avait disparu. Jusqu'à ses dix-huit ans, elle n'eut aucun problème avec les autres, elle souriait tout le temps, comme le faisait sa mère. Parfois, elle discutait même avec les autres personnes qui vivaient tout autour d'elle ; voisins, commerçants, clients ! Aria aimait bien cette vie-là et comprenait ce qu'avait vécu ses parents pendant qu'elle s'entraînait. Toujours en recherche de connaissances, Aria apprit bien vite que le monde n'était pas parfait...

C'est d'ailleurs durant les études des mondes qu'elle eut l'idée que, lorsqu'elle serait Reine d'une des nations - puisque ça pourrait arriver si le souverain mourrait - elle fonderait une armée, mettrait en place un monde parfait puis la détruirait ; des rêves de petite fille pour une fille assez grande.

Les jours passèrent et à vrai dire, Aria trouvait qu'ils passaient bien plus lentement que les années de vie qu'elle avait vécu jusqu'ici. Chaque jour, elle espérait qu'un homme apparaisse à la fenêtre, frappe à la porte et lui qu'on lui dise « Voici ta petite soeur » ou « Voici ton petit frère »... Mais, jamais ce jour ne viendra, Aria est lucide. Grandissant, elle apprend à contrôler sa magie, encore et toujours, augmente sa culture générale, jusqu'à ses dix-neufs ans...

Il y a quelques mois seulement, elle créa un lien fort et magique entre elle et son renard, Pouwic, lui donnant de sa magie afin qu'il l'aide durant ses combats.


Autre
Comment avez-vous connu le forum ?:
Never-Utopia (:

Des choses à améliorer ?:
Peut-être certains sujets un peu long x')
Et le fond de page est plutôt perturbant ô.o
Sinon c'est parfait !

Crédits:
Musique : #lacoccinelle
Avatar : #Zérochan (Sakurasou no Pet na Kanojo/Shiina Mashiro)
Renard polaire : #Google image

Un dernier mot ?:
Rien à dire. ♥

Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 336
Age : 15
Métier : Utopiste
Humeur : Optimiste
Points Histoire : 0
Dim 3 Mar - 0:55
Et bien tout d'abord bienvenue sur notre forum!!

Enfin une nouvelle Aquarienne, une vraie magicienne, cela nous manquait (et la première femme à Aquaria, ce qui est un comble vu qu'elles sont plus nombreuses xD). Donc étant de ce beau "pays" tu disposes de 2 sorts supplémentaire (Ce qui te monte à six en fait, j'en avais oublié un xD)

Bref, voici tes rangs:

Puissance - Rang C+

Magicienne d'eau à Aquaria. Tu manques simplement comme la plupart des Aquarians d'une expérience de combat, mais tu restes détentrice de connaissances magiques très poussées, et tu pourras facilement évoluer sur ce point.
Et j'ai personnellement plus peur des sorts d'un magicien que de son rang global xD

Influence - Rang D

Tu le dis toi-même, ton influence n'est pas très grande. Enfin, tu es une magicienne d'eau à Aquaria, et déjà ça, c'est bien dans ce pays xD

Bienvenue sur le forum et bon RP!




"J'effacerai toutes les tragédies de ce monde."

Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 13
Age : 19
Métier : Aucun
Humeur : Changeante
Points Histoire : 0
Dim 3 Mar - 0:57
Je suis obligée de trouver mon sixième sort maintenant ? Parce que j'ai galéré à trouver les autres...

Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 336
Age : 15
Métier : Utopiste
Humeur : Optimiste
Points Histoire : 0
Dim 3 Mar - 1:00
Pas dans l'immédiat si tu le désires, tu pourras le rajouter plus tard xD




"J'effacerai toutes les tragédies de ce monde."

Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 103
Age : 0
Métier : Archiviste
Humeur : Curieuse
Points Histoire : 73
Mer 6 Mar - 21:26
une aquarienne *w* enfiiiiiiiin *la serre dans ses bras* welcome *o*

Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 13
Age : 19
Métier : Aucun
Humeur : Changeante
Points Histoire : 0
Mer 6 Mar - 21:28
*le serre dans les siens* Muahahahah ! Enchantée de te rencontrer !

Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Aria Liweth [Terminée]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» [terminé] Aria et Ezra: ils passent aux choses sérieuses !
» [terminé] Ezra et Aria: Choc émotionnel.
» [Terminé] Un bon petit film [Emma]
» .~oO Cloud D. Cross | The Ashbringer Oo~. [ Retouches terminées]
» Hermione Granger ( terminée)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Pres à revalider-
Sauter vers: