Histoire



 

 :: Chroniques de la connaissance :: Chroniques :: Contexte Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Histoire

avatar
Messages : 336
Age : 15
Métier : Utopiste
Humeur : Optimiste
Points Histoire : 0
Dim 7 Aoû - 16:29
  
 
Chronologie

 
L'âge obscure « Ab chao »

 
On désigne la période ayant précédé le règne d'Ehol par le terme d'âge obscur. Une époque où le continent était plongé dans le plus grand chaos; formation et chute de royaumes, guerres de mercenaires, fuites de peuples pour échapper à l'oppression, meurtres et crimes divers étaient le quotidien des habitants.
On ne sait guère à quel moment cette période a commencé, peut-être était-elle présente à la création même de l'humanité ? En tout cas, elle s'étendit pendant au moins un millénaire, voyant la succession de chefs temporaires qui étaient éliminés dès que leur règne débutait. Le culte de Watos avait alors une très grande importance, mais était également accompagnés de nombreux cultes à des dieux ou idoles mineurs, et tous prétendaient servir les desseins divins en combattant; les sociétés avaient ainsi beaucoup de mal à se développer. La science et la magie, à l'inverse, se développaient à très grande vitesse, dans le but de surpasser les découvertes ennemies.

C'était une époque de méfiance généralisée, où les femmes n'étaient pour ainsi dire rien aux yeux des hommes et ne servaient qu'à alimenter les réseaux de prostitution ou comme prises de guerres.
L'apparition d'Ehol et son combat pour instaurer l'empire d'Eholis, à l'aide des émissaires, mit fin à cette période sombre. L'ensemble des dialectes parlés alors furent abrogés et tous les langages unifiés sous la langue de l'Empire. Il n'y a à ce jour aucune correspondance établie entre les langages parlés à cette époque et le langage actuel, rendant toute traduction impossible. Les quelques objets recelant un écrit ou traits de langues sont pour les linguistes un véritable mystère


Création: ??
Chute: An -1, lors de l'unification du continent

 
 
L'empire d'Eholis, totalitarisme égalitaire  « Dura lex, sed lex »

 
Fondé par le sage des quatre chemins, Ehol, l'empire se voulait un refuge pour tous les persécutés et les personnes rejetées des autres nations. Le pays s'est rapidement et considérablement agrandi, unissant tous les peuples du continent sous la même bannière. Les lois de l'empire étaient très restrictives mais assuraient une égalité devant la loi proche de l'égalité parfaite. C'est aussi Ehol qui est à l'origine du principal culte du continent qui porte d'ailleurs son nom, même si ce ne fut pas de son vivant: l'Eglise est né et s'est développé à sa mort, emportant avec elle le souvenir de leur messie. L'empire a continué à prospérer après la mort de l'empereur, la lignée directe d'Ehol perpétuant l'œuvre de celui-ci, supprimant toute distinction sociale, instaurant une égalité de rémunération et de droit encore plus forte qu'auparavant; les femmes ont peu à peu obtenu plus de droits que les hommes, et pour calmer les révoltes un ordre ferme s'est instauré.

La religion d'Ehol est devenue peu à peu le seul culte officiel, puis le seul autorisé dans les frontières du royaume. Ainsi, la nation s'est enfoncée dans le totalitarisme, surveillant les faits et gestes de tous ses citoyens, instaurant un couvre-feu permanent et une justice expéditive. C'est à ce moment là que Ventus se forma, les opposants à la tyrannie se rassemblèrent dans une région isolée à l'ouest de l'empire, qui avait déjà beaucoup de peine à mater les révoltes intestines.
L'obligation d'assister aux cérémonies religieuses fut décrétée quelques temps plus tard, la suppression du choix du partenaire amoureux fut la dernière loi promulguée par l'empire, qui choisissait arbitrairement la formation des couples et promulguait les mariages sans possible contestation des concernés. Influencée par la littérature Ventusienne et poussé dans leurs retranchements, la nouvelle génération s'éleva toute entière contre l'empire. La plupart des soldats désertèrent l'armée pour se joindre à la rébellion, un grand conflit opposa donc les traitres – avec le soutien logistique de Ventus – à la garde impériale et à l'Église. Après plusieurs mois de batailles, l'empire fut renversé, les dirigeants de l'Église ainsi que toute la famille de l'empereur furent mis à mort. Un nouveau royaume s'éleva sous la direction d'Ignis, le magicien de feu qui avait mené la guerre à son terme. Sa lignée forma le royaume d'Ignis et la région Est accueillit un nouveau chef, qui renomma la région «Terra».

La religion fut interdite et les adeptes d'Ehol partirent se réfugier au nord et à l'est. Des chefs régionaux furent nommés pour diriger les différentes régions de l'empire, rapidement renversées par Ignis pour créer un état fort. Un culte de l'inégalité s'éleva, l'égalité était un concept qui avait trop fait souffrir le peuple pour qu'il s'y plie à nouveau, les femmes furent dépossédées de la plupart de leurs droits et l'esclavagisme introduit – les premiers esclaves étant les anciens partisans de l'empire.
Il n'y a aujourd'hui plus aucun héritier d'Ehol connu, la lignée s'étant semble t-il éteinte lors du coup d'état.


Capitale: Néotopia (Lex aujourd'hui)
Durée: 562 ans (de l'an 1 à l'an 562)
Dirigeants: 28 empereurs au total
Création: An 1, sous le règne d'Ehol
Chute: An 562, sous le règne d'Ismut

 
Les quatre nations  « Casus belli »

La séparation du continent en quatre forces se fit avec heurs. Après le règne despotique de l'empire, les conflits se sont d'abord naturellement atténués, et aucune des nations n'a déclaré de guerre aux autres. Les luttes de pouvoir ont cependant été chose courante, et Ventus qui avait aidé à la libération du peuple de l'Empire signa un traité de non agression avec les puissances montantes d'Ignis et de Terra. Avant que celui-ci n'arrive à son terme, le roi de Terra épousa la princesse d'Ignis – la cadette du célèbre guerrier – en l'an 582.

Les adeptes de l'Eglise d'Eholis se mirent à fuir l'ancienne capitale, persécutés par les forces d'Ignis, et se regroupèrent au nord du continent. Une partie d'entre eux s'installa à Terra, plus tolérant que leurs voisins méridionaux à l'égard de la religion, et donnèrent naissance à ce qui devint rapidement le culte d'Albio. Les plus conservateurs s'installèrent à l'extrême nord, dans une région reculée de Ventus. Ils se développèrent, fondirent une ville impériale et se proclamèrent finalement indépendant. Cela attisa la colère des deux royaumes et bientôt une guerre éclata entre Terra, Ignis et Ventus. Le conflit dura trois ans, Ventus résistait trop bien aux deux puissances combinées et parvint à convaincre les royaumes que l'Eglise avait le droit de perdurer. Les pontes de la cité impériale furent tout de même emprisonnés pour leurs crimes passés et la cité d'Aquaria vit le jour, sous la tutelle de Ventus. En l'an 712 elle demanda la suspension de tutelle et acquis son indépendance sous le règne d'un saint-prêtre dont les ambitions semblaient pures. Aquaria prospéra dès lors dans la recherche des connaissances et la sagesse, en conservant des liens forts avec Ventus, le culte d'Ehol revint sur la scène internationale, et s'implanta dans les pays voisins.

Les dernières décennies furent marquées par la montée en puissance d'Ignis et de Terra, autrefois incapables de tenir tête à Ventus, même unies. Elles acquirent suffisamment de puissance – tant économique que militaire – pour pouvoir s'imposer comme des rivales, voire la surpasser.
L'an 762 s'ouvre à présent sur le bicentenaire de la chute d'Eholis, période festive à Terra, Ventus et surtout Ignis, mais ce bicentenaire marque aussi la fin du traité de paix entre les trois nations, signé à l'issue du conflit pour l'indépendance d'Aquaria. Leurs divergences culturelles, sociales, économiques et politiques risquent-elles de replonger à nouveau le monde dans le chaos ?


Date actuelle: An 762
Factions: Aquaria, Ventus, Terra, Ignis
Capitales: Aquaria, Omnia, Hystia, Lex
Création: An 712, An 455, An 565, An 563
Chute: ??

 
Frontières actuelles  « In varietate concordia ? »

S'étendant sur plusieurs milliers de kilomètres d'Est en Ouest, les terres d'Albion forment un continent d'un seul bloc, cerné de nombreuses îles. De nombreux navigateurs ont cherché à définir ce qu'il y avait au delà de ce continent, mais la cartographie marine et les nombreuses expéditions n'ont rien révélé qu'un océan à perte de vue. Lorsque Helmunt Jun, navigateur et scientifique de Ventus, entreprit de prouver que le monde était replié sur lui-même par l'action de la gravité, et formait un globe, il effectua le premier voyage de Ventus à Terra par la mer. Les géographes de Ventus estiment aujourd'hui que le globe serait composé à 80% d'eau, laissant leur continent pour seul territoire terrestre sur cette immense surface maritime.

Les terres d'Albion s'étendent sur plus de 10 millions de mètres carrés, établis selon la mesure métrique de Ventus. Omnia est située à une distance de 2000 km d'Hystia et de 1200km d'Aquaria. On parle plus couramment au sein des autres nations de trajet en jours de cheval, Hystia et Aquaria sont à cet exemple séparés par une douzaine de jours de cheval.





"J'effacerai toutes les tragédies de ce monde."

Voir le profil de l'utilisateur
Histoire
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Pages d'histoire des hommes et des femmes d'Haiti et leurs épisodes
» Page d'histoire: Tiresias Augustin Simon Sam, president.
» Petite histoire aux grandes aventures :D
» Une petite histoire ... pour se remonter le moral !
» « Mais j'trouve pas de refrain à notre histoire... »

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Chroniques de la connaissance :: Chroniques :: Contexte-
Sauter vers: