Ignis, monarchie absolue



 

 :: Chroniques de la connaissance :: Chroniques :: Contexte Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Ignis, monarchie absolue

avatar
Messages : 336
Age : 15
Métier : Utopiste
Humeur : Optimiste
Points Histoire : 0
Dim 7 Aoû - 15:16
 
Ignis

Les flammes de l'ordre.« Quia nominor leo»

Toute la région centrale d'Albion est occupée par le royaume d'Ignis, les héritiers directs de l'ancien Empire. Le pays occupe à lui seul près de la moitié du continent, des terres fertiles et un ensemble de forteresses contrôlant chacune une petite région. A la chute de l'Empereur, le nouveau roi a mis en place le royaume d'Ignis sur les ruines de son prédécesseur, il a dès lors réduit au silence ses rivaux et annexé presque tous les territoires des alliés qui l'avaient aidé à renverser le pouvoir en place. C'est actuellement le pays le plus puissant militairement, il ne trouve de rival économique qu'en la nation occidentale du vent.

Le principe régissant le royaume est la force, les puissants règnent et les faibles servent, à l'inverse de l'Empire, les précédents rois ont coupé les ponts avec les chefs religieux. Il n'y a qu'un pouvoir en place, celui du roi, il contrôle tous les aspects juridiques et militaires du royaume. Pour diriger un pays si vaste, il a placé des membres de sa famille comme gouverneurs dans chacune des provinces du royaume, c'est pourquoi de tous temps, le Roi a toujours eu une famille nombreuse. Il a un nombre incroyable de maitresses et de femmes, il n'y a d'ailleurs aucune différence entre les héritiers dits « officiels » et « bâtards », la seule chose qui fait leur valeur, c'est leur force. Le plus fort des héritiers est celui qui prendra logiquement la place du roi.

L'inégalité homme-femme est très importante, les femmes étant plus faibles physiquement et souvent moralement que les hommes, elles ont bien moins de droits que ceux-ci, avoir un enfant de sexe féminin est d'ailleurs assez mal vu. L'exception réside dans les magiciennes et les femmes dotées de capacités extraordinaires, encore une fois, la force est seule juge; l'armée comporte d'ailleurs depuis quelques années certaines femmes officiers et soldats. Tous les postes à pouvoir sont obtenus par nomination, l'armée étant la seule exception.

L'esclavage est autorisé, on estime d'ailleurs que près d'un quart de la population détient ce statut, les esclaves n'ont aucun droit, leur vie entière est dévouée à leur maitre, ils peuvent être échangés, vendus, ou tués à la convenance de ceux-ci. Le roi détient cependant la possibilité de prendre un esclave à son maître, comme il peut prendre une femme à son mari pour en faire sa maitresse. La plupart des esclaves sont nés avec leur statut, les prises de guerre et les condamnations sont les autres cas possibles d'accès à la servitude, plus rarement, il est possible pour un homme libre de se faire esclave en acquittement de ses dettes.
Plaisir personnel, divertissement, travail, carence affective... toutes les raisons se côtoient en Ignis pour l'obtention d'un esclave, et celle-ci est avant tout une preuve de domination, et l'on sait ô combien ce simple détail peut ici être salvateur.

A l'inverse des autres nations, Ignis interdit tout culte religieux, quel qu'il soit, étant entendu que la foi en autre chose que le Roi risquait de provoquer une rébellion, les arts sont interdits s'ils ne glorifient pas le pouvoir en place, et l'éducation n'est réservée qu'à une élite. La liberté est restreinte à son minimum pour les classes pauvres, inexistantes pour les esclaves, relative pour les notaires et importante pour les militaires, la famille du roi jouit d'une liberté totale, tant qu'elle n'entrave pas celle des autres héritiers, et bien entendu, du roi. La seule magie publiquement acceptée est la magie du feu, les autres étant considérées comme faibles, la terre peut être envisagée, le vent est méprisé et la magie de l'eau, si elle est découverte chez une personne, peut la mener à la mort. Ignis est un pays très nationaliste, il est très difficile pour un étranger d'y pénétrer et encore plus d'y vivre, seuls les habitants de Terra sont acceptés, sous un grand nombre de conditions. De la même manière, quitter le pays du feu s'avère des plus difficiles pour qui n'en possède pas l'autorité.


La loi du plus fort, justice royale

Le pays des flammes est également celui de la peur. L'ordre est tenu d'une poigne de fer par la famille royale, et tous ceux qui s'opposent à elle commettent un crime de haute-trahison, puni par la mort. La hiérarchie est stricte et ne dépend que de la puissance: la force individuelle bien sûr, mais aussi l'influence et la richesse.

Les différentes régions d'Ignis sont gouvernées par les premiers héritiers à la couronne, qui imposent leurs lois, tant qu'elles ne violent pas celles du royaume. Puisqu'il y a plus d'héritiers que de régions, certains se partagent le règne, ou finissent vassaux les uns des autres. Les membres de la famille royale jouissent d'une immunité totale dans leur région, et s'arrangent pour en bénéficier chez leurs frères et sœurs. Même le délit le plus mineur commis à leur encontre peut être jugé comme un crime, ils sont seuls juges de la sanction à appliquer. L'armée applique les peines dans tous les autres cas, les marchands d'esclaves de part leur pouvoir parviennent souvent à éviter les sanctions, et les membres des hauts-quartiers sont rarement inquiétés.

Les conflits pour la succession existent, bien entendu. Le Premier Prince n'est pas le plus âgé, mais bien le plus fort de sa fratrie, il en a été de même pour le Roi. Peu de ses frères et sœurs demeurent aujourd'hui en vie, la plupart ayant tenté de le défier sinon de l'assassiner, après sa prise de pouvoir et ne s'en sont... jamais remis.

Exploiter, profiter, s'incliner, la nation des puissants

Les terres d'Ignis sont régis par une seule règle, celle des lions. Dévorer ou être dévoré, Ignis se distingue par une très forte dualité entre les capitales et les campagnes, entre les hauts-quartiers et les ghettos. L'armée est chargée de veiller à la sécurité des citoyens, et elle le fait avec brio, car personne n'oserait douter que la force dissuasive de l'armée suffit à tenir les autres nations à l'écart, ou les brigands de trop s'approcher des points gardés. Mais ce n'est que la face lumineuse de la chose, si les villes sont en sécurité, les villages et les campagnes sont souvent victimes de rafles. Chaque région possède son gouverneur, ses lois, et tandis que chez certaines l'ordre et la paix semblent régner en maitre, d'autres n'ont pas le temps, parfois pas l'intérêt, de gérer les conflits mineurs. La chose est la même au sein des capitales et tout particulièrement de Lex, si les hauts-quartiers vivent en parfaite sécurité, sous les patrouilles incessantes et parfois étouffantes, les ghettos, refuge de la pègre, ne savent parfois même pas qui les gouverne. Prostitution, vols, meurtres sont ici monnaie courante, mais ce n'est pas comme si quelqu'un s'en préoccupait. Bien que le dernier roi ait fait un 'grand ménage' lors de son accès au pouvoir, les vermines se multiplient toujours, incessantes.
Le royaume du feu a cette particularité de pousser ses habitants à leurs extrêmes, savoir ruser, négocier, s'incliner, et se faire respecter, sont des notions essentielles à la survie en ces terres pourtant fertiles et pleines de vie.

Naitre avec la force, ou l'obtenir par quelconque moyen. Parce que la vie ne donne pas de seconde chance, et que les flammes du royaume consument parfois la première toute entière.

Et qu'en Ignis, la flamme de la vie ne brille qu'en dévorant autrui.





"J'effacerai toutes les tragédies de ce monde."

Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 336
Age : 15
Métier : Utopiste
Humeur : Optimiste
Points Histoire : 0
Jeu 27 Oct - 16:19
 
Les Flammes du Sud «Agnosco veteris vestigia flammæ »

Renaissance culturelle

Première nation issue de la chute de l'Empire, le royaume d'Ignis est la région la plus étendue et la plus diversifiée du continent. Son mépris pour le règne impérial et son système de gestion si particulier ont été la source d'un mouvement général et culturel nommé la Renaissance. Désireux de purger toutes traces de leurs anciens dictateurs, et cherchant à se construire un parterre culturel et historique important sur lesquels pourraient s'identifier les habitants, le royaume d'Ignis s'est très rapidement intéressé à l'âge obscur.
Ainsi dès la chute de l'Empire et depuis lors, de grands efforts ont été fait pour réhabiliter les traditions et coutumes de cette époque dont l'idéologie a depuis baigné dans le pays des flammes. Un âge béni où les puissants régnaient, sans l'influence malsaine d'un prétendu messie, un monde de liberté et de force, une époque juste. Chacune des régions d'Ignis baigne pour ainsi dire au sein de l'âge sombre, affectant le style et le niveau de vie, les mœurs et coutumes, l'habillement et les forces armées... Ignis offre une diversité culturelle inégalée.

Au nord-ouest du pays se trouvent les vastes forêts de Scandia où courent les loups et les panthères et où chantent les baptistrels. Cette région dirigée par le second prince est particulièrement sauvage et boisée, les Scandiens ont une réputation de rustres et d'artistes, bon vivants ils perpétuent une ancienne coutume de l'âge perdu: l'art des baptistrels. Excellents chanteurs et danseurs, ces guerriers bardes traversent la région et voyagent en Ignis pour partager leurs récits et leurs vers, combattants et mages de talents, ils maitrisent la catalyse magique, un art secret transmis aux meilleurs d'entre eux. Leur influence en Scandia est loin d'être négligeable.

Le sud-ouest d'Ignis est composé des terres de la Latia, une région chaude mais peu humide où fleurissent les vignes et les arts. En bien des points le coeur d'Ignis, la Latia est la région de la flamme consumée, de la passion dévorante et de la force. Ici fleurissent de nombreux harems, de grands marchés d'esclaves ainsi qu'un immense Colisée. La population embrasse les principes d'Ignis et semble chercher à les sublimer; de nombreuses magiciennes de feu - pourtant rares - viennent toutefois de cette région, certaines intégrant le nouvel ordre des Vestales.

La péninsule sud-est d'Ignis, englobant les montagnes de Yaegahara est l'Azaïr, territoire quelque peu isolé de ses paires, il est tristement connu pour la rébellion contre Ignis que l'ancien gouverneur a mené quelques années plus tôt, et qui se solda par la destruction pure et simple de la capitale et grande forteresse de Yaegahara, aujourd'hui relocalisée dans les gorges de la montagne, sous le nom d'Himeji. Beaucoup d'habitants nourrissent un mélange de honte et de haine envers le régime actuel pour cette raison. Le style de combat particulier de la région à l'aide de katanas, héritage des temps passés, ainsi qu'un traitement moins défavorable envers les femmes en forment les grandes particularités.

De l'autre côté des monts de Yaegahara et des Elénides s'élève la province de Rivie. Territoire ambivalent composé de hauts monts enneigés et de plaines agricoles, il est réputé pour ses importantes mines où les esclaves travaillent sans relâche ainsi que ses forges d'excellente qualité. Les forteresses bâties dans les hautes montagnes sont réputées imprenables et sont le lieu d'entrainement des sorceleurs, de jeunes magiciens aux capacités physiques améliorées utilisant une étrange forme de magie de signe, formés pour rivaliser avec les pactisants.

Les îles à l'extrême sud du pays, Les Marches Dernières, ont partiellement échappé à cette révolution culturelle, bien qu'un fort sentiment d'unité vers les anciennes coutumes tribales perdure. Territoire servant de grands camps de travail du temps de l'Empire, les îles recèlent de nombreuses ressources minières et d'épices, elles sont toutefois parfois la proie des pirates, réfugiés dans les îles aux extrémités du continent. Le neuvième prince actuellement en charge de la région emploie des corsaires, mercenaires marins affiliés au pouvoir royal, pour assurer la bonne tenue commerciale de la région.

Il existe encore de nombreuses régions ou parties d'Ignis ayant hérité des cultures diversifiées de l'âge obscur, toutes sont cependant sous l'égide de la famille royale d'Ignis, et la dernière répartition géographique effectuée par le roi a veillé à conférer une certaine forme d'indépendance et de rivalité aux régions.
On retrouve à l'heure actuelle de nombreux artefacts datant de l'âge perdu et de grands trésors en Ignis, et parfois quelques traces de patois à la signification depuis longtemps oubliée.
Mais la nation du feu cherche et cherche encore, creusant vers le passé, vers une époque révolue qui a inspiré leur manière de vivre et leurs grands désirs.

Vers un nouvel âge obscur.


L'ombre des flammes

Si la famille royale est la lumière d'Ignis, cette flamme projette des ombres insidieuses aux quatre coins du pays. Malgré la force et le pouvoir que détient la famille royale sur le territoire et à travers le continent, elle ne détient pas la suprématie sur l’entièreté des terres du sud. La puissance de l'armée ne suffit pas toujours à rétablir l'ordre, sur terres des bandits prospèrent, sur les mers des pirates évoluent aux quatre coins des nations, trouvant la majeure partie de leur pitance sur les terres fertiles d'Ignis. Mais il existe une ombre bien plus fourbe que celle de "ces insectes", ennemis officiels de la nation, le plus grand danger semble parfois résider dans ses alliés, en particulier les marchands d'esclaves.

Plus riches et influentes que les grandes familles de l'armée, les marchands d'esclaves d'Ignis sont réunis sous l'égide de la congrégation marchande qui leur assure une influence dépassant de loin celle d'aucun autre groupe et leur permet de faire pression sur la royauté. On raconte que leur fortune totale, en tant que groupe, surpasse le montant des impôts royaux - auxquels ils contribuent avec la plus "grande" joie. Prompt à la trahison, ils n'observent pas d'un très bon oeil l'arrivée au pouvoir du dernier roi, mais évitent toutefois de devoir contrarier la toute puissance "famille". L'argent et le pouvoir semblent être leurs motivations principales, certains se prennent même à outrepasser les lois: tant qu'ils ne sont pas pris, il n'y a aucun problème non?

Les grands marchands d'esclaves emploient souvent des mercenaires - un métier florissant à Ignis - ajouté au nombre d'esclaves qu'ils ont en leur possession, leur puissance totale fait doucement pâlir les effectifs armées des autres nations. Toutefois ils ne possèdent pas la confiance nécessaire à opérer ensemble, et se complaisent pour l'heure dans l'ombre de ces flammes si pures qui leur permettent, malgré elles, de prospérer.





"J'effacerai toutes les tragédies de ce monde."

Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 336
Age : 15
Métier : Utopiste
Humeur : Optimiste
Points Histoire : 0
Sam 15 Juin - 15:49
 
Hiérarchie d'Ignis, La Famille Royale

La Famille Royale  

Monarque:

Roi d'Ignis - Iskandar Ignis
Chevalier Royal - Joad Castamère

Reines:
Amanda d'Ignis
Aoi d'Ignis


Héritiers et Chevaliers:

Premier Prince Waëlen d'Ignis
Chevalier - Nathan Fellwyn
Second PrinceVaïno d'Ignis
Chevalier - Minato Miyamoto
Troisième Prince
Chevalier
4eme Princesse - Aliènor d'Ignis
Chevalier
5ème PrincesseOctavia d'Ignis
Chevalier - Néron Bacchus
6ème Prince - Juhn d'Ignis
Chevalier
7ème Prince - Lucius d'Ignis
Chevalier
8ème Princesse - Rin d'Ignis
Chevalier
9ème Prince Térence d'Ignis
Chevalier - Mia Blaze
10ème Prince
Chevalier
11ème Prince
Chevalier
12ème Prince - Xalerq d'Ignis
Chevalier
13ème Princesse - Lua d'Ignis
Chevalier
14ème Prince
Chevalier
15ème Prince
Chevalier
16ème Princesse - Aïlix d'Ignis
Chevalier
17ème Prince
Chevalier
18ème Prince - Menaël d'Ignis
Chevalier
19ème Princesse -  Ilya d'Ignis
Chevalier - Berserker
20ème Prince - Kazreï d'Ignis
Chevalier


Branches parallèles

Branche d'Azaïr :
Kaede d'Azaïr [Chef de famille],
Ophélia d'Azaïr
Toki d'Azaïr

Armée:


Mercenaires:


Marchands d'esclaves:


Criminels:

Greed

____________

Légende:
Name > PJ
Name > PV
Name> PNJ





"J'effacerai toutes les tragédies de ce monde."

Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Ignis, monarchie absolue
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» La Justice Absolue doit regner ! [en cours]
» ϟ IGNIS PROBAT AURUM ϟ EVENT VII ϟ GROUPE II
» Nouvelle SUZUKI IGNIS: elle a l'air SYMPA !
» Le premier ministre ne demissionnera pas
» [UPTOBOX] La Gloire et la peur [DVDRiP]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Chroniques de la connaissance :: Chroniques :: Contexte-
Sauter vers: