As'ad Maïha



 

 :: Chroniques de la connaissance :: Curriculum :: Ventus :: Fiches en cours Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

As'ad Maïha

avatar
Messages : 140
Age : 30
Métier : Marin marchand
Humeur : Joviale
Points Histoire : 20
Lun 6 Fév - 4:07




As’ad Maïha




Identité


Surnom(s): Le charmeur de Ventus, Le fils de la mer, Super Mâle
Naissance: 5 Avril 731, Hikinalā, Ventus
Genre: Homme
Affinité: Eau
Nation: Ventusiens
Métier: Bosco à bord du Virgo Mare, membre de marine marchande
Langue(s): Langue Courante, bien que son accent est Ventusien, il est familier avec les nombreux dialectes des nombreuses régions.  À bord du Virgo Mare il a appris à lire et écrire.



Physique


Avec une charmante personnalité vient un charmant visage, ou est-ce le contraire ?  Cela importe peu.  Lorsqu’il s’agit de peindre un portrait physiologique de ce dernier, il serait facile de simplement décrire ses traits généraux, cependant cela ne lui rendrait pas justice.  Un homme si charmant qu’As’ad ne peut être décrit proprement en quelques mots.

Débutons par le visage de ce dernier.  Certes rapidement les gens vous diront qu’il s’agit d’un barbu au teint sombre, mais cela est une pauvre description.  Ce séduisant être possède certes un teint sombre, cela est en grande partie dû à son mode de vie l’exposant tous les jours à la rigueur du soleil.  Pour certains cela lui donne un petit air exotique, pour d’autre il s’agit d’un trait de sa bonne santé.  Une chevelure  aux teintes ébène couronne sa tête.  Sa crinière semi-longue est pour aussi bien dire libre de bouger au rythme du vent si ce n’est pas qu’elle est un peu retenue par son magnifique bandeau sarcelle.  Il ne se coiffe pour aussi bien dire jamais, car de toute façon la brise marine finira toujours par gagner.  Un visage fort masculin la plupart des traits de son visage sont un peu cachés par la sombre barbe de notre beau ténébreux.  

Toutefois, certains aspects de sa figure demeurent tout de même fortement visibles malgré tout.  Il y a d’abord les séduisantes prunelles de notre protagoniste.  Nombreuses demoiselles ont plongé leur regard dans les magnifiques teintes bleutées de celle-ci et ont pratiqué risquer la noyade dans son âme. Ont dit souvent que les yeux d’une personne sont le miroir vers son âme et qu’il est possible de lire l’histoire d’une personne à travers son regard.  Il s’agit sans doute du plus remarquable cadeau que lui a fait sa mère, car ce dernier possède le même regard que celle-ci.  Un regard d’un être rêveur et mystérieux.  Ce cher As’ad sait très bien utiliser ce séduisant trait à son avantage, peut-être même un peu trop bien.  Il n’est sans doute pas très sympathique de sa part d’être un si grand brise cœur, mais il ne faut tout de même pas blâmer le tout uniquement sur son séduisant regard.   Son adorable sourire y est un peu pour quelque chose dans cette histoire !  Malgré qu’il soit un barbu, cela ne l’empêche aucunement de vous révéler un joli sourire à vous faire craquer.   Possédant une dentition pour aussi bien-dire parfaite, ce qui est une chose relativement rare pour les gens dans son milieu ont doit ce l’avouer.

Sinon, si ont descend un peu dans le magnifique portrait qui se dessine devant nos yeux, lorsque mis à nu, le magnifique corps athlétique de notre cher As’ad se dessine.   Avec de magnifiques pectoraux de fers, le corps musclé de ce dernier est tout de même un peu alléchant.  Avec le mode de vie de notre protagoniste, il n’est point surprenant qu’il soit aussi musclé.  Certes certaines gens diront que les poils sur son torse ne sont pas très séduisants alors que d’autre vous dirons que ça lui donne un petit côté viril, mais peu importe l’opinion, ce cher As’ad possède un joli corps aux muscles fermes.  Mesurant environ 1m75, le poids de cette dernière joue entre les 70 kilos et les 75 kilos selon la période de l’année.  Il faut dire que personne ne conserve le même poids tout au long de l’année.  

Toutefois, ce dernier n’est pas constamment nu.  Lorsqu’il s’agit de décrire son style vestimentaire, As’ad adore se sentir confortable.  Ses vêtements varient selon la région où il voyage et le temps de l’année, cependant la palette de couleur choisie par ce dernier est dans les teintes claires ou colorées jouant en contraste avec le teint de sa peau.  Les couleurs sombres sont habituellement évitées par ce dernier afin de ne pas être confus avec un bandit des mers.

Psychologie


Qui est donc As’ad Maïha ?  Cela est une excellente question!  Quel genre d’homme est-il ?  Ce nom est fort familier au cœur de nombreuses tavernes des cités et villages portuaires d’Albion.  Ce marin du Virgo Mare possède certes une certaine réputation en lien à sa personnalité, mais comment les gens ont tendance à le décrire, cela varis sans doute de la source de la rumeur.

Au sein des tavernes, ce cher personnage est bien connu pour son charme et son charisme naturel.  Possédant une certaine joie de vivre, avec son amour pour le bon rhum et les jolies femmes, cet être fortement  jovial donne certes l’impression d’être un véritable coureur de jupon!   Oui, il aime séduire les jolies demoiselles, les faires rêver d’exotiques contrées au-delà de l’horizon et d’aventures. Il faut dire que son accent et son don pour raconter ses aventures aide profusément.   Mesdames, cet homme,  Il est un criminel, un vrai !  Il vole le cœur des jolies dames, pour une nuit ou deux, mais il ne peut ici faire de promesse de retour ou même de rester pour la vie !  Il ne faut point croire en la possibilité d’un avenir avec ce beau ténébreux, car si la saison est belle, si le vent souffle gréement il ne tardera point à remettre les voiles tout en laissant derrière lui le souvenir de ses récits et de nombreux plus intimes.

Si au cœur des tavernes son amour pour les femmes  et le rhum est bien connu, à bord du Virgo Mare son amour pour l’aventure et la mer est tout autant!  Comme le dit si bien le capitaine Baruk Elone : Le cœur des marins appartient à la mer – cela défini bien As’ad.  Celui-ci semble être né avec le pied marin et le désir de naviguer aux quatre vents.   Ceci fut la première chose que les membres de l’équipage du navire avaient remarquée à propos de celui-ci dès le premier jour.   Aux yeux d’As’ad rien ne représente la liberté mieux que naviguer, sentir la caresse du vent, le vigoureux parfum des eaux salés!  Ce marin prend certainement plaisir à se laisser paisiblement bercer par les vagues, mais apprécie tout autant affronter les tempêtes!   Cette montée d’adrénaline, la peur de tomber par-dessus bord et de périr en mer, cela fait partie de la vie d’un homme de la mer et aucun marin n’apprend véritablement à naviguer sur les eaux calmes.  

Cela est bien, cela est beau, mais la véritable joie de vivre de cet homme est sans doute son trait le plus dominant.  Sa tendance à trouver un aspect positif dans la plupart des situations.   Lorsqu’une situation semble mauvaise, As’ad aime bien adoucir le tout avec sa bonne humeur et son sens de l’humour.  La bonne humeur du marin est parfois contagieuse et son sens de l’humour l’a souvent sorti des ennuis.   Cela dit, il est tout aussi vrai lorsqu’on dit que sa grande gueule a su lui causer quelques problèmes, presqu’autant que sa tendance à flirter avec la plupart des belles demoiselles dont il a eu le plaisir de rencontrer.  Les gens n’aiment pas la compétition que peut représenter notre exotique marin, surtout pas les époux !   Il tente certainement de se montrer des plus respectueux malgré tout, mais parfois une chose en amène une autre, puis plus vite que l’on peut dire Ahoy la jupette est en l’air et le pantalon tout en bas !

Il est un beau parleur ce cher As’ad, mais ses discours sont très rarement à propos de la politique ou de la religion du monde, sauf si bien entendu le tout est initié par une autre personne.  Ayant voyagé aux quatre vents, le bosco a connu les différentes politiques des quatre nations et bien qu’il est bien fier d’être Ventusien il n’ira jamais dire que leur système est parfait.  Lui et à politique font deux et il préfère s’en tenir ainsi.  Certes, le bon vieux capitaine essaie occasionnellement de l’éduquer et de l’impliquer dans ce genre d’univers puisqu’il possède aussi son impact sur le monde maritime.  As’ad est bien conscient qu’il existe un peu de politique à bord du Virgo Mare, et il est bien capable de se débrouiller sur le sujet… mais ce dernier n’ira pas aborder le sujet si d’autres options se présente d’abord.   Il en va de même pour la religion, car notre beau matelot ce dit comme non croyant.  Le bosco prend conscience des croyances et les respectes à distance, mais vous ne verrez jamais celui-ci prier ou invoquer le nom d’un tel Dieu ou d’un autre divin.

Hormis son amour pour les femmes, le rhum et l’aventure et le fait qu’il n’est pas le plus grand fan de politique et religion… quel type d’homme est-il ?  Un jovial personnage avec le cœur jeune, certes, mais cela ne l’empêche pas d’être un peu plus sérieux à l’occasion.  Il à ses coups de blues occasionnel, il a connu quelques malheur et tragédies et porte en lui de nombreux souvenir plus tristes.  Ce cher As’ad est une excellente oreille pour vous écouter et une bonne épaule sur laquelle il est possible de s’appuyer lors de ce genre de moment, cela est aussi vrai que le soleil se lèvera chaque matin. Le monde maritime n’étant pas sans risque, il a vu de nombreux brave homme se perdre à la mer.  

Orphelin, il sait ce que c’est d’être sans famille et possède une place particulière dans son cœur pour les enfants du monde.  Il sait que la vie n’est pas toujours facile, surtout pour ceux en bas de l’échelle sociale.  La justice n’est pas toujours présente et les lois étant écrite par les êtres puissant ne sont pas nécessairement égalitaire.  Il est prêt à défendre ce qu’il trouve juste, même si cela lui cause des ennuis.

Influence


As’ad n’est certainement pas le personnage le plus influent des terres d’Albion ou même des mers entourant le continent, cependant il est tout de même respecté dans la plupart des ports et sa réputation le précède souvent.

Capitaine Baruk Elone (Prononcé Ba-rouque É-lone-é) : Ce vieux loup de mer fut le capitaine du «Virgo Mare» depuis nombreuses années.  Ce vieux barbu fou âgé de 49 ans originaires d’une petite île au cœur de la mer d’Azul finira sans doute par mourir sur ce navire.  Que dire à propos de ce dernier, il est un homme autoritaire et exigeant cela ne fait aucun doute, mais il est juste.  Ce géant des mers mesurant s’élevant du haut de ses 1m90 est parfois intimidant, mais lorsqu’on entend le rire profond et jovial de ce dernier ont se sent nettement plus aisés.  Avec son gros ventre, il est évident qu’il mange un peu plus que sa part des rations !  As’ad voit ce dernier comme étant un père adoptif, car après tout c’est ce cher Baruk qui lui a tout enseigné ce qu’il avait à savoir à propos de la vie de marin marchand.

Les 14 autres matelots : Les nommez tous prendraient un certain temps et décrire la personnalité de chacun encore plus.   Hormis le capitaine et notre cher As’ad le «Virgo Mare» est la résidence et l’épouse de 14 autres matelots dont l’âge varie entre 20 et 40 ans.  Comme une belle grande famille, As’ad et ses confrères possèdes un grand respect et un  grand amour pour chacun, bien qu’il arrive par moment de se disputer.

Histoire


Pour un peu d’ambiance

Nous voilà dans une taverne dont le nom est imprononçable situé non loin d’un petit port dans un petit village sur les côtes de Ventus.  Le feu du foyer éclaire doucement les visages des gens se trouvant non loin des flammes, la lumière faisant danser les ombres sur les murs derrière eux.  Quelques murmure et promesses d’ivrognes sont échangés alors que le tenancier se prépare à fermer avant le lever du soleil.  Non loin des flammes un homme aux apparences exotiques est assis afin de raconter le récit de ses aventures, de dévoiler quelques pages du grand livre qu’est sa vie.  La douce voix grave du jeune homme s’éleva alors et les quelques personnes entourant ce dernier étaient à présent suspendues à ses lèvres.

«Voici l’histoire du l’enfant de la mer de Ventus… d’un jeune garçon dont le sang est bleu comme l’océan.  On raconte qu’il serait né dans ce port, fils d’un marin sans nom et d’une jeune fille travaillant dans une taverne… leur amour fut court, mais passionné.   Le marin étant reparti naviguer, la jeune fille donna naissance à un enfant de l’amour neuf mois plus tard.  Malgré l’absence du marin, dont elle espérait revoir un jour… elle éleva le jeune garçon, lui racontant mille et un contes à propos de son père.   La plupart n’étaient sans doute rien d’autre que de la fantaisie, le fruit de l’imagination de la jeune fille en question, car après tout elle ne savait pratiquement rien à propos du père de l’enfant.   Cela n’a pourtant pas empêché le jeune garçon de rêver aux aventures de son père, qui est sans doute quelque part en mer dans un port d’une contrée lointaine… l’amour pour la mer ne fit que grandir en lui, cependant le jeune homme ne souhaitait point quitter sa mère qui a tout sacrifié pour lui.   Certes ils avaient peu, mais ils étaient heureux tout de même…du moins jusqu’au jour où la maladie finie par apporter la vie de la jeune fille… pauvre, ils n’avaient pas les moyens de payer pour des soins ou un remède… suite à la mort de cette dernière… le jeune homme s’était retrouvé seul au monde.  Cela ne signifia toutefois pas la fin, mais le début d’une nouvelle vie.  Sans rien pour le retenir en ces lieux… le jeune homme rêvant de voir le monde embarqua en tant que passager clandestin à bord d’un navire marchand qui s’était arrêté au port.  Comme vous pouvez vous en douter mes chers amis, les passagers clandestins à bord de ce genre de navire de demeure pas dans l’ombre pour l’éternité et comme un rat, le chat finit toujours par les trouver.   Que pouvait faire le capitaine avec un jeune homme pas plus vieux que 15 ans, pas un poil sur le menton et à peine sorti des jupes de sa mère ?  Le ramener à terre ?  Ils étaient déjà bien trop loin de la rive pour cela.   Le jeter par-dessus bord ? Ils ne sont pas des barbares tout de même!  S’ils ont une bouche de plus à nourrir, mieux vaut obtenir deux mains de plus pour travailler…»

L’homme arrêta son monologue, but une gorgé d’alcool tout en regardant les flammes danser vers leurs morts.  Ses quelques auditeurs accrochés à ses lèvres souhaitaient entendre la suite, qu’était-il arrivé au jeune homme ?  

«Que lui est-il arrivé ? Fut-il abandonné au port suivant ?»

Le raconteur fit un petit sourire puis but une autre gorgée avant de reprendre la parole.

«Si vous voulez vraiment savoir ce qui est arrivé au jeune homme… il voyagea pendant les quatre mois à venir à bord de ce navire, il était le garçon sans nom sur un navire navigant loin de sa patrie… charger de tout ce que les autres matelots ne souhaitaient pas faire, devenu l’esclave sur un navire marchand navigant loin des terres qui l’ont vu grandir.  Toutefois, ce rat de cale su se montre utile, capable de travailler comme un véritable homme… le capitaine commença à apprécier ce passager clandestin… mais comme toute chose à une fin, les goélands annonçaient la terre et la fin du voyage… ou peut-être annonçait-il le début d’une nouvelle aventure pour notre jeune homme sans nom…»

Le soleil perçait à travers les craques du vieux bois de la porte.  Dans le foyer il n’y avait que de la braise mourante et le verre du raconteur était à présent vide.  Se relevant de sa chaise, notre raconteur chercha à quitter les lieux, mais ses auditeurs souhaitaient connaître la suite du récit.

«Le soleil se lève mes amis… plus tard peut-être, je vous raconterai la suite de son aventure, mais pour l’instant il est temps pour moi de me reposer un peu…»

Laissant ses auditeurs en suspend ainsi, l’homme quitta la taverne.  Demain était un autre jour et l’homme n’est jamais revenu pour continuer son récit, mais nous connaissons tous ce qui s’est passé par la suite.   Chaque jour le jeune homme continua de naviguer de port en port gagnant le respect de sa nouvelle famille.  Peut-être l’avez-vous croisé dans un port non loin de chez vous.  Certes il a changé depuis, mais son magnifique regard aux teintes aquatique ne changera jamais.

Soi réel



Crédits:  Pirate Sunset by deskridge
Ambience histoire
Des choses à améliorer?: C’est moi qui devrait vous demander ça !
Comment avez-vous connu ce forum:J’ai connu le forum il y a de nombreuse lune, puis une chose après l’autre je suis devenu membre du staff.
Autre chose ?:  Où est le rhum ?



Dies Irae soutient la création; cette fiche a été codée par Orange de CSSActif, fiche modifié par As'ad.




Voir le profil de l'utilisateur
As'ad Maïha
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Chroniques de la connaissance :: Curriculum :: Ventus :: Fiches en cours-
Sauter vers: