Karel Senyl



 

 :: Pres à revalider :: Terra Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Karel Senyl

avatar
Messages : 36
Métier : Gardien
Humeur : Calme
Points Histoire : 0
Mar 1 Nov - 22:16
  Identité :


Nom:
Sényl
Prénom(s):
Karel
Titre:
The Dark Knight of the Queen
Âge:
34 ans
Genre:
Homme
Nature:
Humain
Affinité:
Terre
Pays:
Terra
Métier:
Garde Royal de la Reine.
Langues:
Langue Courante. Il comprends quand on parle la langue ancienne grâce à son éducation, mais il ne le parle pas.
* Thème:
The battle is to the strong - fate zero





Caractère :




"Je me bat pour ma Reine..."

Je ne suis ni un génie, ni un idiot. Je ne suis ni un ange, ni un démon. Que suis-je ? je suis un homme, tout simplement. Et en tant que tel, j’ai des avantages et des  défauts divers et variés.
Commençons  par les avantages, car c’est ce qui est, je pense, le plus facile. Le plus important : je suis loyal. Loyal à la parole donné, a tout marché établit, et a toutes paroles données. De ce fait, je n’accorde guère ma confiance facilement, mais je sais où je dois aller et qui je dois écouter. En temps normale, je peux me montrer délicat, intelligent, et même assez communicatif, car je tiens à faire savoir quand il y a un problème. En ce sens, on peut dire que je suis agréablement franc. Que puis-je dire d’autre pour me mettre en valeur ? aaah, je sais, je suis empli de courage. Non, je ne vous parle pas de courage consistant à foncer dans le tas comme un ours pour démolir tout ce qui se trouve devant moi, mais du vrai courage : le courage d’affronter ses peurs, quel qu’ils soient, pour atteindre mon objectif. Quel objectif, me demanderez-vous ? Protéger la Reine. C’est la personne que je considère comme la plus importante en ce monde, et ce, même si je tiens à garder mon identité secrète de cette dernière. Car oui, j’ai des raisons de vouloir me cacher physiquement d’elles. De bonnes raisons, de mauvaises raisons ? Qu’importe. C’est ma sœur, mais je ne lui dirais jamais notre lien. Je dois la protéger, et même si l’on pourrait considérer cela comme idiot ou admirable (selon le point de vue), c’est ma voie. Car oui, je suis humble de naissance, ne désirant point les récompenses ou la reconnaissance. Tout au plus, je désire que mes qualités soient reconnues en tant que tel, c’est tout. Idiot ? Peut-être. Ma sœur est tout, moi je suis son gardien. C’est ainsi que je suis, et je ne changerais pas.

Tiens, pendant qu’on y est, parlons donc de mes défauts !! car comme tout homme, j’en ai. Vous auriez pu constater, je pense, le plus important de mes défauts : je suis têtu comme une mule. Ayant beaucoup de mal a lâcher l’affaire, seul un ordre direct de la reine ma sœur pourrait m’en dissuader. Cependant, cette volonté peut s’avérer être une importante qualité. C’est, après tout, le berceau de ma fidélité. Comme autre défaut, je suis aussi plein de préjugés. Cela me rendre parfois très peu diplomate quand je veux dire quelque chose. Par ailleurs, je fais souvent le sourd, notamment quand on m’adresse des reproches. C’est une chose que je n’accepte guère venant d’autrui.

Pour résumé tout ce qui a été cité au-dessus, je suis un homme dont la vie tourne autour de la reine ma sœur. Je ne vis que pour elle, et j’assume pleinement mes décisions.


Morale :




"...Mais je reste chevalier quel qu’en soit la situation..."

je suis le chevalier Noir de la Reine. Pour la protéger, je suis donc prêt à tout. Qu’importe les sacrifices, qu’importent les moyens employés, mon but sera atteint. C’est une décision, la preuve de mon indéfectible loyauté et de ma volonté inflexible. Oh, bien sûr, j’ai un code. Un code d’honneur personnel, qui se résume en trois phrases :
1) « Je mourrais avant ma sœur. Pas après. Dussè-je sacrifier ma vie »
2) « Si quelqu’un représente un danger pour la Reine, celui-ci doit être éliminé sans attendre»
3) « Je suis l’Ombre de la Reine, et jamais je ne remettrais en doute ses décisions. Sa parole est Ma volonté »


Outre ses trois conditions qu’il tend à respecter jusqu’au bout, Karel est un vrai chevalier : fidèle à la parole donné, il ne trahira aucune de ses promesses tant que cela ne met pas sa sœur en danger. Par ailleurs, même s’il se considère comme un homme de l’ombre, Karel garde un sens de l’honneur -en rapport avec la chevalerie- très développé. Ainsi, il ne frappera jamais un adversaire de dos, choses qu’il considère comme une preuve de lâcheté, et laissera toujours son adversaire se mettre en garde dans le cas ou ce dernier est digne de respect. Bien entendu, dans le même ordre d’idée, il met un point d’honneur a toujours suivre ses engagements, même si cela doit le rabaisser, l’humilier, ou sacrifier sa propre vie. La seule chose qu’il est tout simplement incapable de faire est de trahir sa Reine.

Cependant, ce n’est pas pour autant que Karel est un enfant de coeur, loin de la !! en fait, on pourrait même dire que le Garde Royale est très professionnel : quel que soit la tâche qu’il doit faire, anodine ou non, Karel est prêt à tout pour y parvenir de la manière la plus efficace possible. Il est réellement implacable, ne revenant que très rarement sur une décision prise précédemment et ne faisant preuve d’aucune pitié envers autrui.




Physique :




"... Et bien que je me dissimule du mieux que je peux, ..."



Ce que je suis ? Comme je dois faire attention à mon identité, je porte habituellement une armure de chevalier complète recouvrant l’ensemble de mon corps. Oui, je suis un Chevalier Noir, et je le prouve. Je porte une armure intégrale de cette même couleur recouvrant l’ensemble de mon corps, sans toutefois me gêner. De métal assez léger, elle souligne mes muscles de façon parfaite, trahissant ainsi ma forme physique. Plus précisément, je porte une tunique noir entre l’armure et ma peau, une tunique intégrale dissimulant même ma pigmentation, et me rendant, pour ainsi dire, parfaitement méconnaissable. Mon casque de chevalier, par ailleurs, ne laisse transparaitre ni ma bouche ni mon menton, ni même mon cou, ni même encore mes yeux. Pour ses derniers, un maque sombre est mis devant, de façon extrêmement intelligente : le nombre de trous est telle que l’on ne peut voir mon regard, mais que en revanche, je vois très bien et sans aucun angle mort. Ce masque, de couleur rouge, brille avec la lumière, donnant l’impression de contenir un regard flamboyant, empli de folie.


Mais vous voulez sans doute savoir à quoi je ressemble vraiment, n’est-ce pas ? hey bien, déjà, il faut savoir que je suis aisément reconnaissable à ma pigmentation. En effet, j’ai la peau halé, qui est tel depuis ma naissance. Cette couleur de peau met en valeur mes yeux uniques, reconnaissables entre mille, et on ne peut plus magnifique: ses yeux violets, couleur de l’Obsidienne, sont tels que mes parents les avaient qualifiés d’unique. Et en effet, je n’ai jusque-là rencontré nul personne avec le même regard que moi. C’est pour cela que je les cache : ma sœur me reconnaîtrai bien vite si elle me voyait, et rencontrait a nouveau mes iris.

Le corps musclé, je n’en reste pas moins agréable à regarder. En effet, mon entrainement intensif depuis l’enfance m’a forgé un corps des plus agréable, qui, associé à mon visage, incroyablement jeune pour mon âge, me confère une beauté certaine. Pourtant, loin d’en abusé, je la cache, la  dissimule, et tente de passer inaperçu. Mais tout cela est bien dur, surtout quand je dors. Ai-je le choix, après tout ? Non, car je suis le chevalier noir de Terra, l’Ombre de la Reine… Lorsque je suis vêtu normalement, je porte à mon poignet droit un gigantesque bracelet. Ce bracelet de couleur rouge et violet est décoré par une croix violette, est doté d’un creux. On pourrait qualifier cela comme un soucis de coquetterie purement personnel.

Et c’est pour cette raison que, quand on me regarde, je tente de me faire discret, sans toutefois y arriver. En effet, il m’est bien difficile de dissimuler mes 191 centimètres devant autrui, taille me rendant naturellement intimidant. Pourtant, mon aura en soi dégage une impression de calme, comme quelqu’un de naturellement paisible. Ainsi me voit-on. Comme un grand chevalier serein, tranquille, qui se contente de sa mission. Une impression illusoire qui me va à la perfection. Après tout, je suis de nature trompeur, même envers ma propre famille.



*Compétences générales: :




"...Mes talents sont reconnus..."

- L’Art des Armes
Karel est un Garde Royale. Il fait donc partie de l’Elite de la nation en termes de maniement d’arme. Pourtant, il va plus loin encore que ses compères. En effet, là où ses compagnons apprendraient le maniement d’arme classique, lui est en mesure de récupérer des armes de fortune. Donnez-lui une tasse de café ? il vous le plantera dans le ventre en faisant un beau cercle écarlate  !! Donnez-lui une branche ? Il vous le plantera dans le nombril, perçant l’estomac. Suc gastrique en liberté, 15 minutes de survie ! Son imagination à ce sujet fait le reste, le rendant menaçant quel que soit l’objet qu’il tient. Il est également d'une redoutable efficacité au corps a corps, ce dernier étant une arme pour lui.

- Tromperie
Karel a trompé tout le monde, même son propre pays, sur sa véritable identité. De fait, c’est un menteur hors-pair, et un spécialiste des déguisements. Il perçoit également quand on essaie de lui mentir, vu qu’il est un spécialiste dans le genre. En revanche, il ne peut s’en apercevoir que si son interlocuteur a un visage visible et/ou une voix claire. Car pour percer les tromperies adverses, Karel se sert de la physionomie et de la voix. Bien entendu, grâce à son armure, l’inverse n’est pas vrai…

- Volonté Implacable
Cette compétence vient du fait que Karel est prêt à tout risqué pour sa sœur. Ce n’est pas une affaire de courage ou d’amour, juste une implacable volonté, faisant qu’il fera tout pour elle, quel que soit la situation. Cela est particulièrement notable dans le cas de pouvoirs le frappant mentalement, ou de la manipulation. Il devient en effet incontrôlable, prêt à sacrifier sa vie pour celle qu’il a décidé de protéger.

- Furtif
En tant que Dark Knight, Karel sait comment se montrer discret, et se glisser là où il désire sans trop de difficulté. Bien souvent obligé d’aller sans armure là où se trouve sa sœur, il a appris à se comporter de tel sorte à ne jamais attirer l’attention de quiconque.


- Charisma
Bien que Karel ait abandonné son rôle de Prince et de futur  roi, il n’empêche que son éducation l’a marqué d’une certaine façon de se mouvoir et d’agir. Parfaitement éduqué, toujours poli, il dégage cependant un charisme remarquable, digne d’un membre de la famille royale. Bien que le dissimulant avec ses habits, chacun de ses mots attirent l’attention, et il n’a aucune peine à intimider un homme du peuple. En effet, malgré sa nature de chevalier noir, Karel peut se montrer impressionnant au naturel. Ce n’est point un paysan, et cela se voit, rajoutant de surcroît une certaine aura de mystère. Bien entendu, cette aptitude à diriger n’apparaît que quand Karel tente d'en imposer, ce qui arrive peu souvent.


*Équipement, objets divers :
 



"... Et mes armes me soutienne..."

- L’armure de la Chevalerie de l’Ombre
L’armure que porte Karel 24h/24 est loin d’être un artefact banal. C’est une armure portée par tous les chevaliers noirs de Terra, pouvant être personnalisé à souhait, que les forgerons et les magiciens ont fait pour eux. Leur nombres est limité, puisque chaque armure est personnelle, et a pour but de protéger l’identité de son porteur. De fait, elle a été créée par un matériau inconnu, mais dont la dureté n’est plus à faire (le même métal qui a été utilisé pour forgé Arondight). C’est une œuvre d’Art en soit, bien qu’elle n’ait aucune propriété à part son incomparable dureté.


- Arondight
L’épée de Karel est un des artefacts offensif les plus puissants. En effet, il s’agit d’une lame maudite portée par celui qui est considéré par le meilleur des chevaliers noirs, confié à ce dernier par le Roi et la reine de Terra lui-même. De par sa nature de Chevalier noir de la garde royale de Terra, c’est lui qui a hérité de ce trésor qui fait sa fierté : elle prouve ses indéniables talents, et surtout, de sa fidélité. Car elle est également le symbole de la fidélité du chevalier de l’Ombre envers son vrai suzerain ou sa vraie suzeraine.
Arondight est une épée noire, magnifiquement forgée, capable de transpercer les armures les plus coriaces de par son tranchant redoutable. Tout est en acier, même le manche, et cet acier est faite d’un métal noire inconnue de son porteur même. Une inscription illisible se situe sur la naissance de la lame, et l’arme en elle-même semble être scellée par des chaines placées sur sa garde.


L’arme possède la capacité d’emmagasiné toutes les runes possibles et imaginables, capacité  scellé par cette chaine. Toutefois il est certifié qu’Arondight, même scellée, est une épée de rare qualité. Bien que cette épée possède un grand pouvoir, ce dernier ne pourrait être utilisé que par la Reine de Terra, son légitime propriétaire. Mais Karel en est le gardien, tel est son rôle de Chevalier Noir. Elle est si tranchante qu'elle pourrait transpercer les écailles d'un dragon.


Il possède également des milliers d’armes et d’armures divers, bien qu’aucune n’ait de liens particuliers avec lui. De fait, il possède suffisamment d'armes et armure pour équiper une armée entière.


Pouvoir de Pacte - Knight of Honor - Rang A:
 



"... Sans Limite..."

Knight Of Honor

Knight of Honor, le pouvoir de contractant de Karel, fait de lui une véritable caserne. En effet, considérant qu’un vrai chevalier, même de l’ombre, doit avoir une arme en toute circonstance, il acquiert la capacité d'ouvrir une porte dimensionnelle vers un monde qui lui est propre.

Il laisse également, lors de la matérialisation, une trace sur l’arme, faisant que si jamais l’arme se retrouve à distance, il lui sera toujours possible de la ramener en lui.

En réalité, à chaque fois, Karel met dans les objets invoqués une partie de lui-même. De fait, il est limité par ce qu’il peut sortir, et dans le cas où une arme serait brisée, alors le Garde Royale pourrait perdre la raison, devenant un homme brisé. Cette partie brisé, qui représente son sacrifice purement consentit, pourrait être reforgé après une nuit de sommeil.
A la base de son pouvoir, la porte dimensionnelle ne peut être ouverte qu’à partir de la main, entre les doigts, l’empêchant d'absorber des choses de trop grosses tailles. Le développement de son pouvoir consiste justement à pouvoir agrandir cette porte (qui, en parenthèse, se présente sous la forme d'un trouble dans l'air uniquement), ce qui lui permettra ainsi d'absorber des objets plus grands encore.

La dimension est un univers née de l'imagination de Karel: un monde morne, sans vie, et dans lequel le temps n'existe pas. Cela vient du fait que la dimension les "préserve" de tout changement d'état, grâce à un fait simple: l'air n'existe pas dans cette dimension. Les objets ne peuvent donc rouiller, s'user, se modifier par les aléas du temps, etc. Cette absence d'air, permettant de conserver ce qu'il a, représente légèrement son côté protecteur.




  Influence - Rang B+:




"...Et ce quel que soit les difficultés politiques..."

Etant un Garde Royale, Karel dispose d’une autorité certaine à Terra, capable de se faire obéir de n’importe qui. Son rang de Contractant de la Reine lui offre également la possibilité de faire plier quiconque à ses instructions s’il en a les raisons suffisantes, la Reine elle-même comprise. Bien entendu, Karel est aussi limité, par la Reine elle-même, seule capable de le contrôler. Bien entendu, même si le capitaine de la Garde Royale et le Grand Général serait théoriquement son supérieur, et qu’il lui obéit, le jeune homme a son mot à dire.


  Personnages secondaires :




"... ou sociale..."

=>La contractante de Karel n’est autre que la sœur de ce dernier ; Ellena Senyl, également Héritière de la couronne de Terra. Bien que le jeune homme éprouve à son égard une affection réelle extrêmement forte, il s’est résolue a sa vie actuelle, et donc ne tente pas de lui faire savoir qui il est. En effet, considérant l’avoir libéré de l’attache qu’il était, il la protège sans qu’elle ne sache vraiment son identité. C’est, à ce jour, son seul lien familial connu. (PJ, allez voir la  fiche)

=>Le chef de la Garde Royale: seule habitant à connaitre le secret de Karel. Il veille également à ce que son secret demeure, et se porte garant de ses actes.


Histoire :




"... Pour que j'accomplisse mon devoir."

Naissance d’un Prince et d’une Princesse, où la répartition du destin.

Karel est né du Roi et de la Reine de Terra de l’époque, et fut par ailleurs leur premier enfant. Bien que ces derniers se soient aperçus de son évident manque de capacité pour apprendre des sorts, leur amour pour lui ne faiblit point, et le jeune homme put recevoir une instruction princière complète. Mais en réalité, jusqu’à ses 7 ans, il n’y avait rien de particulier, rien de nouveau dans sa vie, borné à apprendre les langues et la théorie de la magie le matin, puis à s’entraîner aux armes l’après-midi.
Puis Ellana apparut dans sa vie. Un véritable boulet de canon humain qui détruisit le mur de son existence en naissant. Pourquoi ? Parce que la future jeune femme, elle, avait des prédispositions à la magie dès son plus jeune âge. Rien qu’en sachant cela, Karel ne pouvait douter de ce qu’il adviendrait de lui, né sans une once de magie…

La vie commençait donc pour cette famille, la sœur et le frère, si différent l’un de l’autre, et pourtant… s’aimant mutuellement de par leur lien du sang. En effet, les deux frères et soeurs passaient tout leur temps ensemble, inséparables. Karel, heureux d'avoir une personne sur qui veiller malgré ses manques de talents mystiques, passait la plupart de son temps libre avec elle, dans le but de s'épanouir à ses côtés. Au final, il finit même par jouer avec elle au chevalier et sa princesse!! un petit jeu d'enfant, que tous regardait avec bienveillance, sans se douter de l'avenir. Le bon vieux temps comme qui dirait...

Plus d'une fois, les deux petit êtres furent découverts l'un dans les bras de l'autres, endormi dans un lit ou sous le couvert d'un arbre, innocence incarné, et amour fraternel approuvé...

les aléas du destin, les aléas du chemins.
Enfant ainé d’Edwin et Ewilan, les souverains de Terra, Karel aurait dut succéder à ses parents sur le trône du pays. Tout en lui, a vrai dire : le prédisposais à cela : un sens commercial et des capacités diplomatiques très développés malgré son jeune âge, des capacités physiques très élevés par rapport à la moyenne, et un calme des plus impressionnants en toutes circonstances. Seul une chose, un petit grain de sel du destin, chamboulât la vie de ce dauphin : il ne possédait pas de magie.
Oh, bien sûr, il savait lire et écrire la langue ancienne, de par son rang. Mais jamais le jeune homme ne dévoila une quelconque activité magique, ni même un infime potentiel dans ce domaine. Bien qu’ils fussent opposés à cette idée, le couple royal dût finir par se rendre à l’évidence : ils avaient mis au monde un garçon des plus humains…
Et donc incapable de reprendre la lignée royale. Incapable de régner, puisque la magie était la base du monde. Cependant, durant seize ans, seize longues années, ils ne trouvèrent point le courage de le lui dire… sans pour autant le lui cacher vraiment.

Et Karel compris que, tôt ou tard, il serait évincé, par la sœur qu’il aimait. Ce destin le guettait, il le voyait venir de plus en plus vite, inévitablement la sentence tomberait. Aussi fit-il une petite visite au chef actuel de la Garde Royale, pour une demande à la fois des plus simples et des plus complexes : l’entrainer. Non pas normalement, mais l’entrainer bien plus que les autres. Avec plus de vigueur, plus de sauvagerie, plus de danger… Bien qu’il mit du temps à y parvenir, il finit par convaincre l’homme le plus fort du pays de l’entrainer personnellement.
Plus tard, sa mère mourût… cette nouvelle, Karel en fut dévasté. Ewilan Senyl, sa mère bien-aimée, avait quitté ce monde. Et le jour de son enterrement, il se promit une chose :

"Mère… Je ferais mon devoir…"

Deux jours plus tard, son père lui avoua –enfin- que le Trône reviendrait à sa sœur. Un aveu que le jeune prince avait si longuement attendu généra une réaction étonnamment simple ; de la pure acceptation. Il avait promis, devant la tombe de sa mère, de faire son devoir de Roi. Son devoir de roi est de protéger et son pays et sa reine.  De fait, il avoua à son père –enfin- que l’adolescent avait pour but d’intégrer la garde royale. Voyant là un excellent moyen pour son enfant de s’épanouir, Edwin Senyl accepta, en promettant de ne rien dire à Ellana à ce sujet. Oui, Karel fit part à son paternel de son objectif de devenir un protecteur de l’ombre pour Ellana, la Reine. Edwin ne put qu’accepter devant l’indéniable et étonnante motivation de son fils. Le chef de la garde royale, alors présent, reçut un ordre de son suzerain : faire de Karel un membre aguerris de la Garde Royale…
Le jeu devenait réalité.

Le Fantôme de Terra...

Des années durant, Karel s’entraina comme un acharné. Sous la houlette du chef de la garde royale de l’époque, il se perfectionnait dans le maniement des armes et les aptitudes physiques en générale. Bien entendu, le nombre de personne au courant de cela était très réduit : le roi et son maître étaient les seuls personnes sachant qu’un jeune prince était en train d’apprendre l’art de la guerre avec l’un des êtres les plus redoutables du continent. Il faut dire aussi que Edwin avait compté à sa fille que l’ainé était partit en voyage affronter des pirates, et était mort de par leur mains. Bien entendu, nul cadavre n’a été retrouvé… et ne désirant point gâché cette vision des choses,  Karel ne sortait jamais de ses appartements, focalisé sur son entraînement.
Plus tart, un an avant la mort de son père, son mentor lui apprit qu’il ne pouvait plus rien lui apprendre. Oh, dire que l’élève avait surpassé le maître était présomptueux, certes ! Mais le fait est qu’il lui avait appris tout ce qu’il pouvait lui apprendre. Le reste ne serait que perfectionnement et aiguisement.

Un an plus tart, alors que le roi mourait, Karel ne put aller le voir… c’était devenu un fantôme. On lui avait hautement déconseillé d’aller à la tombe.
Pourtant… pourtant, il fit part d’un grand désarroi en apprenant cela, et son professeur, compréhensif, lui montra ses Ultimes Cadeaux. Une épée et une armure, de couleur d’un noir de jais.

"Il n’est nul besoin que je te présente la lame, Arondight. Cette épée est gardée par celui que l’on considère comme le plus apte parmi la garde royale. On dit qu’en cas de grand danger, ce dernier à la responsabilité de la rendre au roi ou à la reine, selon le jugement qui lui semble convenable. Faisant partit de cette famille, et étant un futur membre de la garde royal, elle te reviens de droit.

-Bien je… attends… membre de la Garde Royale ??!! mais je…

-L’armure est une armure de chevalier noire. Tant que tu la porteras, ton identité sera cachée. Oui, tu seras un chevalier noir. LE chevalier noire de Terra. Membre de la Garde Royale. Le mur imprévisible ; N’est-ce pas là ce que tu as toujours souhaité ? Va et vole de tes propres ailes, petit prince !!

-Merci..."

Conscient de ce qu’il avait sous ses yeux, c’est-à-dire des trésors, Karel prit l’armure pour s’y vêtir, ceignît Arondight à sa hanche, et se rendit là où il désirait se rendre. C’est-à-dire le cimetière. Là, il se rendit sur la tombe de sa mère et de son père, et lui rendit hommage à sa manière, restant un long moment debout devant la pierre tombale, priant silencieusement pour l’âme de ses géniteurs.
Lorsqu’il repartit, s’attirant des regards divers et variés, le nouvel adoubé se glissa dans de sombres ruelles pour rentrer plus aisément. De grande taille, et intimidant avec son armure couleur ébène, nul ne songea à interrompre sa marche.
Il s’arrêta devant le bâtiment ou il habitait, regardant la porte un moment…
Avant de se retourner tranquillement, se dirigeant vers le palais. Heureusement que ce dernier était à côté. Une fois arrivé, il évita les gardes pour aller vers un mur, en apparence parfaitement normale. Sauf que –détail-, Karel connaissait le palais comme sa poche. Et en poussant une pierre, un passage secret s’ouvrit devant lui… tranquillement, l’ancien prince s’infiltra à l’intérieur, se mélangeant a l’ombre et s’y mouvant tranquillement. Il était chez lui, et dans son élément. Que pouvait-il demander de plus ? Surtout qu’il savait parfaitement où se rendre.
Dans la salle du Trône.

Regardant de loin ce qui se passait, dissimulé, ne sortant point du passage secret, il regarda. Il vit sa sœur discuter –aimablement- avec certaines personnes, avec un sourire des plus radieux. L’avait-elle oublié ? Sans doute. Arès tout, il n’avait jamais été un bon frère. Juste un abruti indigne de son rang, socialement mort pour laisser à sa cadette le soin de vivre comme elle l’entendait.
Au fond, il n’avait rien à faire là. Il n’était, en cet instant, qu’il simple fraudeur, et pourrait être, a ce nom, légitimement chassé et tué.
Oui. Il était mort… Pourtant, il avait à faire. Suite à ses quelques minutes durant lequel il admirait la magnifique scène, il nota que l’un des convives n’étaient point aussi innocent qu’il en avait l’air. Le gardant à l’œil, il nota que cette même personne restait discrètement derrière celui qui parlait, et malgré toutes ses précautions, le Chevalier Noir n’avait pas manqué un léger reflet argenté sous sa cape. Un reflet qu’apparemment, nul autre que lui n’avait aperçu… Ne désirant pas troublé la reine, il se tint immobile, lui laissant le bénéfice du doute… Mais agit dès que le geste fut fait.
Alors que le noble parla, l’assassin se décida à agir et fondit sur la Reine comme neige au soleil. De fait, sa vélocité était des plus remarquables, et nul autre que Karel, qui s’y était attendu depuis le début, n’eut le temps de réagir. D’extrême justesse cependant. En effet, sortant du passage secret comme une flèche, le geste mortel de l’assassin ne fut stoppé que par la main ganté de l’inconnu qu’il était, et se plaça entre la reine et l’inconnu. Sans un mot, et sous la stupéfaction de tous qui se demandaient qui pouvait être ce chevalier étrange, Karel sortit son épée et égorgea, le plus simplement possible, l’assassin qui était à sa merci.

A la suite de ce geste, il se retourna vers la reine, alors que des bruits jaillissaient de partout, secoua sa lame pour en retirer le sang, et avant que nul main n’ai pu le toucher, s’agenouilla devant sa reine, pointe d’Arondight vers le sol.

"Je n’ai pas de nom. Je n’ai pas d’identité. Je suis mort le jour où je suis né. Néanmoins, je vous jure ici et dès à présent fidélité, Reine de Terra.
Cette lame me fut léguée par son ancien propriétaire, qui m’a accordé sa confiance et votre protection. Dorénavant, ma vie est lié à la vôtre, Ô ma Reine.
Acceptez et je me battrais pour vous dans l’ombre. Refusez, et exécutez-moi, si vous préférez ce choix. Car ma vie n’a pour seul objectif que de vous amener à briller…

Je ne suis que Ténèbres…"


  Autre :


Comment avez-vous connu le forum ?:
Partenariat

Des choses à améliorer ?:
Rien a ajouter pour le moment^^

Crédits:
Images: Berserker de Fate/zero, Soma de God eater
Musiques: inconnu ^^"

Un dernier mot ?:
niet

Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 36
Métier : Gardien
Humeur : Calme
Points Histoire : 0
Mar 27 Mar - 13:35
Bien que l'histoire soit assez courte, je poste pour signaler que je pense avoir finit. J'augmenterais si nécessaire, mais le principale est là.

Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 336
Age : 15
Métier : Utopiste
Humeur : Optimiste
Points Histoire : 0
Mar 27 Mar - 22:38
Et bien c'est la journée aujourd'hui =p

Bienvenue à toi, chevalier noir. Je vais commencer par faire quelques remarques au niveau de la forme: y'a quelques fautes d'accord qui trainent, et pas mal d'inattention comme le "Je mourrais avant ma Reine, pas avant" du code d'honneur. Ca fait un peu tâche pour un perso prédéfini, même si elles restent mineures, je sais très bien que tu peux rapidement les corriger.

Concernant ton pouvoir, tout est bon à un détail près: les armes peuvent effectivement revenir dans ton monde à distance, ça aucun problème vu qu'ils y sont liés par la marque, mais tu ne peux pas les contrôler par la pensée, on entre dans le domaine de la télékinésie ici, et tu n'as pas ce pouvoir =p.

Au niveau de l'histoire, c'est un peu court oui, mais je pense que l'essentiel y est. Je serais pas contre le fait que tu développes tes relations avec ta soeur dans ton enfance par contre (on ressent pas vraiment l'amour inconditionnel là). Bon puisqu'elle n'a pas encore fini son histoire, je comprends que ça ne soit pas non plus très simple.

Bref, à part le point sur le pouvoir, ta fiche me va et tu es à présent validé! Voici tes rangs:

Puissance - Rang A+

Un pactisan de Terra ayant reçu la formation militaire du chef de la garde royale, et déjoué un certain nombre d'assassinat... Au vu de la puissance de ton pacte, des avantages physiques procurés par celui-ci, et de la puissance de ta pactisante... tu ne peux qu'atteindre un tel rang. De quoi défier les princes et chevaliers d'Ignis =p

Influence - Rang B+

Ton perso est assez particulier, en tant que garde royale il n'a une influence qui n'atteint "que" le rang B, toutefois puisque tu es aussi l'héritier perdu de la couronne de Terra, si ta soeur venait à te laisser le pouvoir tu passerais automatiquement au rang A... voilà pourquoi j'ai fait une moyenne ici.

Encore bienvenue, je te laisse la possibilité d'éditer ta fiche (si tu veux développer l'histoire une fois qu'Ellana aura fini la sienne, ou corriger tes fautes - j'ai déjà supprimé la phrase sur la télékinésie dans ton pouvoir) mais tu peux dès à présent commencer à RP

PS: J'ai remarqué que tu n'as pas de PNJ, si tu comptes en ajouter pour par exemple te créer tes propres "chevaliers noirs" ou faire des psotes vacants, tu es prié de poster la description dans la partie "Récits" pour tes PNJ (et de me contacter pour faire des postes vacants si tu veux que d'autres joueurs t'obéissent /sbaff) ^^

PS2 (aka edit): Evite les anachronismes, surtout lorsque tu narres à la première personne. Que Karel dise qu'il est aussi solide qu'un tank n'a absolument aucun sens, ces machines de guerre n'ont jamais existé sur Albion... (je suis pas non plus fana de la comparaison avec les bisounours, si tu pouvais la modifier xD Enfin celle-ci étant dans la narration, elle pose déjà moins de problèmes =p)




"J'effacerai toutes les tragédies de ce monde."

Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 36
Métier : Gardien
Humeur : Calme
Points Histoire : 0
Jeu 5 Avr - 23:42
J'ai tenté de corriger comme je pouvais mes petites erreurs d'inattention, et j'ai modifié légèrement l'histoire pour tenter de mettre en situation les petits enfants^^

Pour les relations, j'ai mit les plus évidents. je ferais une petite liste de PNJ que d'autres joueurs pourront jouer^^

si il y a d'autres fautes, merci de signaler que je repasse encore une fois!! *perfectionniste mode ON*

Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Karel Senyl
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» [Preches] Hagiographie de Saint Karel (PJ) patron des prêcheurs
» Le Dirigeable volé (Karel Zeman, 1967)
» [Récit de l'année 2014] [***] Team Tinkoff-Saxo par la braquasse 3/3
» [0263] KAREL ∞ Vole ! Part ! Soit libre ! Gentil oiseau qui ne sait pas voler. (100%) [GIVRALI]
» Ka' (Karel, Ash, Framby) 0/3

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Pres à revalider :: Terra-
Sauter vers: