Ventus, gouvernement élitiste



 

 :: Chroniques de la connaissance :: Chroniques :: Contexte Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Ventus, gouvernement élitiste

avatar
Messages : 336
Age : 15
Métier : Utopiste
Humeur : Optimiste
Points Histoire : 0
Dim 7 Aoû - 12:25
  
Ventus

Le vent de la liberté. «Viam veritas elegi»

A l'ouest d'Albion, sous les plaines balayées par les vents frais de l'océan, se tient la nation de Ventus. A l'origine, ces terres n'étaient qu'un refuge pour les esprits ouverts désireux d'échapper à la répression de l'Empire; puis, peu à peu, un nouvel ordre s'est instauré, à partir de l'anarchie qui régnait. Les villages isolés se sont rassemblés, des routes ont été construites par des bénévoles et un véritable marché s'est formé. Désormais, ce pays est l'un des plus puissants du continent, en avance économiquement et culturellement sur tous les autres.

Le principe fondamental unissant les peuples de Ventus est la liberté, depuis la révolution culturelle à l'origine de leur exode jusqu'aux multiples révolutions artistiques que le pays à accueilli en passant par la dénonciation des méfaits de l'empire, Ventus est l'affirmation de la liberté des êtres à mener une vie heureuse. Ce principe s'applique aussi à l'économie, Ventus étant le pays le plus ouvert du continent, n'appliquant presque aucune taxe sur l'importation des produits, et autorisant une libre-circulation des hommes et des animaux sur son territoire, quelque soit leur origine.

Politiquement, la vie s'organise autour d'une aristocratie puissante, mais dans le sens étymologique du terme: «le pouvoir aux meilleurs». Les chefs d'administration, de justice ou militaires ne sont pas élus démocratiquement, mais évalués pour constituer une véritable élite au pouvoir. Il n'y a aucune discrimination a l'entrée de cet examen, les plus méritants qu'importe leur sexe, leur origine sociale ou leur race, sont choisis. La seule condition est de résider à Ventus depuis un certain temps.
Juridiquement, l'esclavage est aboli depuis la création même de l'Etat et figure dans les principes premiers de celui-ci, la garantie d'une absence de discrimination y figure aussi, et celle-ci est punie sévèrement par la loi. Le mariage, qu'il soit monogame ou polygame, est assez marginal, même si de plus en plus courant, les libertins de Ventus n'ayant pas pour habitude de lier leur vie à un autre être, ce qui représente pour la plupart d'entre eux un forme d'esclavagisme.

La liberté de culte est respectée, l'égalité entre les sexes et les races est totale et en tout point; les inégalité sociales sont à l'inverse chose courante: le pays encourageant la réussite sociale et économique, les salaires sont distribués en fonction du mérite. Notons également que le peuple de Ventus est très attaché à l'idée de Justice, plus précisément: de Vérité. La pression religieuse de l'Empire et sa vérité « délivrée » ont développé chez ses premiers opposants une obsession pour la recherche de la vérité et la démonstration argumentative. Philosophie et sciences sont donc les matières les plus enseignées à travers le pays (qui dispose d'un système éducatif extrêmement performant: formation de l'aristocratie oblige).

Nation des arts, Ventus regroupe aussi les plus grands aèdes, musiciens et peintres du continent, dont la position sociale est très importante. Démographiquement, le niveau et l'espérance de vie sont élevés, il y a un nombre d'hommes légèrement supérieur à celui des femmes et les quatre magies sont présentes en proportion variables, le vent domine mais on compte aussi beaucoup de magiciens de l'eau et de la terre, mais toujours peu de maîtres du feu.


Les académie pour génies, pilier de la formation élitiste

Aristocratie puissante, Ventus accorde une importance capitale à la formation de son élite, au mépris de l'éducation universelle. Plus que dans tout autre pays, l'égalité des chances à l'entrée de l'école et dans la continuité du cursus est garantie: l'école est totalement gratuite, du primaire au supérieure, quelque soit la branche. Les écoles sont privées mais doivent à leurs élèves la gratuité, en échange elles forment de grands partenariats avec les entreprises ou ateliers de ces derniers. Une manière de les rembourser comme une autre, à laquelle les écoles sont plus que gagnantes.
Toutefois, si tous les élèves, quelque soit leur origine sociale, détiennent les mêmes chances, cette vision de l'égalité s'arrête là. Les élèves en échec scolaire, ou en retard, ne sont généralement pas capables de terminer leurs études, et sont le cas échéant refusés par la plupart des établissements dans le secondaire. Ventus est donc le pays recensant le plus d'inégalité d'éducation, à l'extrême opposé de Terra. La reproduction sociale est toutefois moins forte qu'on pourrait le croire, le système élitiste recherchant avant tout les meilleurs, il n'y a d'ailleurs aucun moyen de faire peser ses relations pour amener un enfant dans une école d'élite.
Il y a énormément d'écoles d'élite à Ventus, la plus prestigieuse de toutes – elle est presque un système scolaire à elle seule – est l'académie Mihailov. Tous les membres du Conseil en sont issus, ainsi que les plus grands magiciens et membre de l'aristocratie majeure. L'académie couvre absolument toutes les matières possibles et imaginables; on y retrouve des génies de la magie, des mathématiciens et calculateurs absolus, autant que des sportifs d'élite, des compositeurs de génie ou des prodiges culinaires. Le campus est une ville en lui-même et les professeurs y enseignant sont l'élite de l'élite dans leurs matières respectives. Rêve de tous les étudiants, l'académie est aussi leur plus grande désillusion: 90% des étudiants ne passent pas la première année, et les cours qui étaient dispensés en amphithéâtre se font souvent, l'année suivante, en petite salle de classe. Toutefois, un élève recalé de Mihailov peut être certain de finir major dans une autre faculté, même la plus élitiste.

Culture, art et plaisirs. Le vent de la liberté

Théâtres, spectacles errants, concerts, expositions de peintures, caricaturistes ambulant, il n'est pas un art qui ne soit représenté en Ventus. Les arts et spectacles sont le premier loisir de la population, et tout particulièrement de l'aristocratie. Si les enseignants ont certainement la place la plus privilégiée dans le système élitiste, ce n'est que parce que les poètes et aédes ne vivent en général que de voyages et non de sédentarité. Considérés comme membres de l'aristocratie mineure, les artistes n'en suivent parfois pas la moindre règle, et parfois les suivent toutes. Des amateurs aux "professionnels" l'art est bien la seule matière donnant sa chance à chacun, en faisant fit de l'éducation.
De nombreuses différences subsistent toutefois, si l'aristocratie majeure privilégie en général le théâtre et les beaux-arts, le reste de la population ne se désintéresse pas des arts, et vie au rythme des spectacles de rues, des concerts et des caricaturistes. Les bibliothèques sont ouvertes à tous, mais payantes, il n'est toutefois pas rare de voir certaines personnes cultivées discuter en plein air ou autour d'une terrasse de philosophie et d'histoire, dispensant par la même le savoir par un biais plus éloigné des conceptions traditionnelles.
Enfin, Ventus recèle de "maisons" bien visibles à qui sait les chercher, dispensant divers plaisirs aux hommes et femmes fatigués, stressés, ou simplement trop gourmand pour être contentés. Avec ou sans stimulant, des produits narcotiques aux aphrodisiaques, naturels ou artificiels... Ici aussi, les meilleurs officient, bien que les compétences nécessitent de l'expérience, et non de l'éducation. Ventus est la nation du savoir, mais reste aussi la nation des plaisirs et des sens...

Apprendre, découvrir, sentir, évoluer, encore et toujours.

Ici souffle un vent de liberté, ici tout n'est que luxe, calme et volupté.





"J'effacerai toutes les tragédies de ce monde."

Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 336
Age : 15
Métier : Utopiste
Humeur : Optimiste
Points Histoire : 0
Jeu 27 Oct - 16:22
  
Conseil d'Etat, l’hiérarchie de Ventus

Le Conseil

Composé de 12 membres choisis par concours tous les 7 ans, le Conseil de Ventus est l'organe législatif et exécutif de l'aristocratie. Il est divisé en 11 branches qui sont les suivantes: Finance, Commerce, Société, Santé, Culture, Education, Recherche, Sécurité, Armée, Industrie. Le chef du Conseil a un rôle de superviseur et s'implique dans les divers ministères, l'essentiel des relations à l'étranger lui sont confiées, toutefois l'orientation de la politique étrangère est décidée en réunion.
Le siège du Conseil se situe à Omnia et chaque semaine une réunion est organisée pour faire le point sur l'avancement des réformes et le travail de chacun.

Affaires internes et étrangères
Chef exécutif du Conseil - Kyriel Bernkastel

Armée
Chef des armées - Henry Artins

Sécurité Intérieure
Conseiller à la sécurité

Finance et Secteur public
Conseiller aux finances

Commerce extérieur et intérieur
Conseiller au commerce

Industrie et Infrastructures
Conseiller à l'industrie

Social et Intégration
Conseiller à la société

Santé et Nutrition
Conseiller à la santé

Arts, Culture et Sports
Conseiller à la culture

Education moyenne et supérieure
Conseiller à l'éducation

Recherche et Développement
Conseiller à la recherche


Cour suprême

Organe judiciaire de Ventus, la cour suprême a été conçue pour être indépendante de toute influence du pouvoir en place. Les aristocrates qui y siègent dirigent la Justice, et s'occupent également de surveiller le bon respect de la Constitution par le Conseil en place. Composée de dix membres, elle est la seule entité capable de destituer un membre du conseil et apte à juger les crimes de haute-trahison. Les juges de cette cour sont nommés les "Incorruptibles" et choisis pour une durée de 15 ans.

Juge suprême

Hauts-juges - Lionel Galaad

Armée:

Ultimement dirigés par le chef des armées, les militaires sont cependant soumis à une hiérarchie stricte, composée d'officiers et de sous-officiers, jusqu'aux simples soldats fers de lances de l'armée.

Généraux
Régiment d'élite: Ferdinand de Monfort


Mihailov

L'académie Mihailov est connue comme la référence en matière d'éducation supérieure, elle couvre à ce jour tous les domaines de la science, des arts et des armes, fournissant au pays des experts dans tous les domaines. Ecole de génies, elle accueille tous ses élèves par concours et en élimine, dès la première année, plus des trois quarts. La formation dure de 3 à 5 ans suivant le niveau de qualification visée, et peut se poursuivre à l'infini en cas de travaux de recherches.
Chaque cycle se compose de quatre classes, dont les élèves sont répartis par niveau, chacune en concurrence avec les trois autres. Toutes les classes ont leur section privilégiée, Andora regroupant les meilleurs élèves. Les classes Béatrice, Clara et Diana ont cependant quelques matières spécifiques, souvent les moins demandées, et possèdent dans ces domaines une expertise inégalée.  Un étudiant de Mihailov choisi, dès sa première année, une matière principale qui sera sa formation première - sa section, et deux autres matières qui complètent celle-ci.

Corps professoral

Professeur de Magie - Raphaël Cibelli
Professeur de Langue ancienne - Recherche sur la magie runique - Eloan Galaad
Professeur de Chant - Aria Pheles

Chercheur en technomagie - André Caéli

Etudiants

Classe Andora
2ème année - Section mathématiques - Elisa Caéli
1ère année - Section littérature - Hanna Caéli
Classe Béatrice
Classe Clara
Classe Diana


Club Steinberg

École créée à la demande du chef du Conseil, le club Steinberg forme les espions et assassins de Ventus. Ces derniers sont repérés parmi la jeune élite de Ventus, souvent récupérée au sein de Mihailov ou parmi les recalés de la grande école. Les effectifs sont extremement réduits, seule une dizaine d'élève entre dans une classe par cycle, la formation dure deux années.

Co-directrice -

____________

Légende:
Name > PJ
Name> PV
Name> PNJ
.





"J'effacerai toutes les tragédies de ce monde."

Voir le profil de l'utilisateur
Ventus, gouvernement élitiste
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Les 100 premiers jours du gouvernement vus par...
» le nouveau gouvernement
» Soumission au parlement de la feuille de route du gouvernement et des ministeres
» liste partielle du futur gouvernement
» Réactions au renvoi du gouvernement.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Chroniques de la connaissance :: Chroniques :: Contexte-
Sauter vers: