Aquaria, jeune théocratie



 

 :: Chroniques de la connaissance :: Chroniques :: Contexte Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Aquaria, jeune théocratie

avatar
Messages : 336
Age : 15
Métier : Utopiste
Humeur : Optimiste
Points Histoire : 0
Dim 7 Aoû - 12:09
 
 
Aquaria

 
La rivière du destin.« Sapientia est potentia»

 
Dans la région septentrionale d'Albion, une petite théocratie prospère à l'abri de l'influence des autres pays. Aquaria est une ville-nation de la taille de la capitale d'Ignis, son territoire est très restreint mais elle n'a aucun mal à se nourrir par la pêche et le commerce, compte tenu du faible nombre d'habitants. Ce peuple, fervent croyant, s'est réuni après la chute de l'Empire, Ignis interdisant le culte et Ventus ayant un esprit bien trop éloigné de leur foi; ils ont fondé leur propre territoire, qui est également le siège de l'Église. Aquaria a pour seul leader le saint prêtre d'Ehol, une personne choisie par dieu lui-même et détenant des capacités exceptionnelles, autour de lui les évêques sont chargés des fonctions politiques et militaires.

Le principe régissant Aquaria est la foi, les lois sont celles imposées par la religion, rejetant et punissant tout comportement déviant; il y a 12 évêques en place se partageant les tâches et maitrisant tous la magie de l'eau. Aucune magie n'est interdite, tant que son utilisation se fait dans le but de servir Ehol. L'éducation suit les préceptes religieux strictement, ajoutant à cela quelques principes dérivés de l'influence de Ventus – tant que ceux-ci ne mettent pas en doute la foi d'une manière ou d'une autre. Tous les habitants sont égaux en droit et en devoirs devant leur Dieu.

Le mariage est une institution sacrée, unissant deux êtres à travers toute l'éternité: pour les adeptes d'Ehol, et donc les habitants d'Aquaria, un mariage ne peut jamais être brisé, quelque soit les circonstances. La polygamie est interdite, de même que l'adultère, les deux étant punis par la loi. L'amour étant la première vertu du culte d'Ehol, les prêtres et prêtresses, comme les évêques, peuvent se marier, la chose est toutefois impossible pour une ascète.
L'esclavage est interdit: tous les humains sont égaux devant Ehol. Même s'il n'y a pas de véritable loi le spécifiant, les femmes ont globalement plus de droits et d'importance que les hommes, et cela pour deux raisons: la maitrise de l'eau se manifeste très majoritairement chez les femmes, et il est dit qu'Ehol traitait les femmes comme des êtres « divins ».

Les habitants d'Aquaria, baignés dans les principes religieux, pensent fermement que le monde est comme une rivière qui s'écoule, même si des obstacles tels que des pierres se dressent sur la route de l'eau, celle-ci finit par les emporter; de la même manière, le destin est prédéterminé et suit toujours son cours, s'il bifurque momentanément, il reprendra plus tard son cours normal.
Les étrangers ont le droit de pénétrer sur le territoire qui leur offre refuge et protection, cependant ils doivent se plier aux lois en place, c'est à dire le culte d'Ehol et la monogamie, entre autres. Tant qu'elles ne perturbant pas leur foi, toutes les personnes sont acceptées au sein d'Aquaria.
Enfin, la justice n'est pas appliquée par un tribunal ou par une décision royale, mais par les évêques et les prêtres, et le cas échéant, par le saint-prêtre. Chaque figure de l'autorité est un juge et un mentor pour les autres, on recèle très peu de crimes et de délits en Aquaria, les rares criminels sont expulsés, d'autres se font reconvertir et certains emprisonnés. Les morts sont bien rares, dans la cité d'argent.

 
 
Les robes bleues, un pouvoir qui tend à l'absolu ?

 
En tant que théocratie, Aquaria confère aux hommes de foi l'essentiel des pouvoirs politiques. L'Eglise et l'Etat ne font qu'un, et en réalité toutes les églises du culte d'Ehol dispersées à Ventus ou à Terra, sont sous la direction d'Aquaria. Toutefois, le pouvoir des prêtres et évêques va encore plus loin, puisqu'ils sont également les acteurs du système judiciaire, éducatif, et militaire.
Il y a 12 évêques à Aquaria, chargé de diriger les affaires de la théocratie: mesures politiques, diplomatie, répartition des fonds, ils sont les premiers acteurs de l'Etat. Ils sont aussi à la tête de l'Eglise d'Ehol, ils s'occupent des affaires de l'Eglise, choisissent les prêtres et conseillent le Saint-Prêtre. Hauts-magiciens, ils sont également chargés du domaine magique, la recherche des anciens tomes, l'enseignement, les soins et la défense de la ville. Enfin, ils ont un pouvoir de justice, et font office de cour d'appel si une décision d'un prêtre est remise en question, ou si l'un d'eux est soupçonné d'abuser de sa position.
Les prêtres d'Ehol – plusieurs centaines, dans et hors d'Aquaria, hommes comme femmes – sont chargés d'animer les églises et de propager la parole d'Ehol. En Aquaria, ils sont les éducateurs – de l'instruction à l'usage de la magie – et détiennent un pouvoir de justice important puisqu'ils sont une sorte de tribunal errant: en cas de crime, de délit ou de simple litige, ils sont à la fois accusateur et juge, ils peuvent arrêter les suspects, enquêter, et décider de leur sentence. La criminalité étant faible en Aquaria, leur intervention sur des cas graves demeure marginale, et ces cas là requièrent généralement l'intervention d'un évêque. Hors de la théocratie, enfin, ils dirigent leur propre église. Ces dernières ont un statut bien particulier, étant directement dépendantes de l'Eglise, elles forment des ambassades. Quiconque pose son pied en leur sein, dépend de la juridiction d'Aquaria.
Dernière pièce de l'échiquier religieux d'Aquaria, le Saint-prêtre est officiellement à la tête de la nation, et ses décisions sont incontestables. Messie d'Ehol, il détient une influence incroyable sur sa nation et tous les fidèles, mais dans les faits, il ne prend aucune décision politique. Autour de lui gravitent les ascètes, femmes et jeunes filles de tout âges, elles sont les nourrices, tutrices et confidentes du Saint-prêtre, pour la plupart d'excellentes magiciennes, elles forment aussi sa garde rapprochée.

 
Nation du partage, terres d'espoir

Petite ville hors du temps, la vie s'écoule lentement au sein de la théocratie, qui brille par sa monotonie et sa tranquillité, c'est véritablement un havre de paix. Bibliothèques et Eglises sont les lieux traditionnels de rencontre, Aquaria possède également un grand nombre de forum et des stations thermales réputées dans tout le continent. Toutefois, la particularité de cette nation se retrouve dans l'atmosphère qui l'entoure, et qui met en déroute la plupart des visiteurs. Mélange de condescendance et de pitié, si l'attitude de certains illuminés envers les païens peut être outrageuse, la majorité des habitants sont en symbiose avec leur ville, calmes et altruistes, désireux de partager et d'aimer.
Aquaria est une ville ponctuée de nombreuses fontaines et cours d'eau, et aux places blanches brillant dans la lumière de l'aurore, ici tout n'est que patience et échange. Les églises sont aussi présentes que les couvents, et si Aquaria accueille et protège tous ses visiteurs, elle se fait aussi un devoir d'éduquer les jeunes générations, jamais un enfant ne grandira seul dans cette cité, comme jamais il ne vivra seul. Si Ventus s'impose comme la terre de tous les possibles, Aquaria est alors la terre de toutes les récompenses, et on n'a jamais compté une seule bouche qui n'était pas nourrie à sa faim.

Des pécheurs aux artisans, des prêtres aux jeunes clercs, des magiciens aux humains, de la vie dans les couvents jusqu'aux habitations personnelles ou communes, personne n'est abandonné, tant qu'il mérite d'être sauvé.

Car en Aquaria règne et régnera la parole d'Ehol.





"J'effacerai toutes les tragédies de ce monde."

Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 336
Age : 15
Métier : Utopiste
Humeur : Optimiste
Points Histoire : 0
Jeu 27 Oct - 16:18
 
Aquaria la Blanche « Fiat Lux »

Fille de l'empire

La théocratie d'Aquaria a émergé en tant que nation en l'an 694, sous la tutelle de Ventus suite à la première grande guerre depuis la chute de l'Empire. Les fondations de la cité remontent à quelques dizaines d'années auparavant, lorsque les premiers membres du clergé ont quitté Néotopia et le sud du pays pour se réfugier dans les terres du nord, plus hospitalières. Il aura fallu dix-huit ans aux dirigeants d'Aquaria pour acquérir la confiance de Ventus et de Terra, et obtenir son indépendance en l'an 712. Toutefois, l'histoire du peuple de la cité blanche s'étend bien au-delà; ses traditions, sa culture et ses mœurs ont des racines bien plus profondes que celle d'aucune autre nation unifiée à ce jour.

Sept siècles auparavant, en des temps reculés, lorsqu'un jeune homme et son épouse unifièrent le continent sous l'égide du Saint Empire, le destin d'Aquaria était d'ores et déjà mis en marche.

Si l'Eglise régit la société sous un règne éclairé, professant la paix entre les peuples et l'amour d'autrui, l'influence au sein de la cité ne se concentre pas en ses seules mains. L'animosité des enfants de l'Empire envers Ventus et Ignis ne s'est pas totalement atténuée, et la cité blanche recèle à ce jour de nombreuses ombres, une part de ténèbres au moins proportionnelle à la lumière qu'elle émet. De nombreuses familles de magiciens rêvent en secret du retour au pouvoir du culte d'Ehol sur le monde, d'aucun songent à la vengeance, tandis que d'autres emportés par leur foi s'enfoncent dans l’extrémisme.
Au sein de ce conflit à l'ombre de la cité de lumière se trouvent les douze familles fondatrices, guides lors de la fuite de l'Empire et architectes d'Aquaria. Nul ne sait exactement jusqu'où remonte leur lignée ni à quel point elles furent liées entre elles, cependant lorsque le premier saint-prêtre, Auguste Colchide, fit renaître le culte d'Ehol sous un nouveau jour, un schisme important se produit, et les douze familles se répartirent en deux ordres secrets: l'Ordre des Séphiroth et l'Ordre des Rose-Croix.

L'Ordre des Séphiroth est une force conservatrice, l'union de dix des douze grandes familles d'Aquaria souhaitant l'avènement d'un second empire et l'élimination des ennemis du passé. Le seul règne juste est à leur yeux le règne d'Ehol et de la foi, et quiconque s'oppose à cette vision, même les leurs, sont susceptibles de subir leur jugement; ils forment une aristocratie tyrannique organisée selon leur propre hiérarchie inviolable. L'Ordre des Sephiroth prône un très fort élitisme du sang, une sorte de pureté naturelle au sens où le destin choisissant et forgeant les êtres humains, seuls les meilleurs magiciens et descendants de l'empire devraient avoir le droit de préparer la nouvelle contre-révolution.

L'Ordre des Rose-Croix est une mouvance progressiste, formée par les deux plus grandes familles au sein des douze et souhaitant mener Aquaria sur un nouveau chemin de paix. Ils ont été et sont encore à ce jour les plus grands soutiens du Sanctuaire et des Saint-Prêtres, leurs valeurs sont avant toute chose le partage et la recherche de l'excellence, physique et spirituelle. Ils ont donc développé une façon de s'entraîner et une philosophie telles qu'ils considèrent que même un acte ordinaire peut surclasser toutes les autres si l'on y met toute sa volonté à la perfectionner. Leurs idées sont partagées par la majorité des habitants de la cité, bien que la plupart d'entre eux ignorent leur véritable influence.

Chacune des douze familles a hérité d'une bague bien particulière, symbole d'une des constellations du zodiaque; ces bijoux sont la preuve de leur héritage, mais ne leur accordent aucune forme de privilège ni de pouvoir. Seulement un ancien murmure, un vestige des temps passé, peut-être une clé.


Garante de la Paix

En temps de théocratie, Aquaria respecte et évolue sur les bases du culte d'Ehol, dont l'une des valeurs principales est la préservation de la paix. Dans ce but, le port d'armes est prohibé au sein de la cité et la nation d'Aquaria a officiellement renoncé à la guerre, elle n'entretient pas d'armée comme le font les autres nations. Toutefois, afin d'assurer sa protection et l'application de la justice en ses lieux, la cité possède une force d'auto-défense, que l'on pourrait assimiler à une milice particulièrement bien organisée. Ses champs d'application sont la défense de la cité contre les agresseurs extérieurs, l'arrestation d'éventuels suspects, l'escorte de certains membres du clergé hors de la ville, mais aussi l'aide aux citoyens, l'intervention lors d'accidents et certains travaux généraux.

Cette force défensive a pour nom Aegis, les remparts d'Aquaria. Elle se compose de deux ordres distincts, l'égide et les paladins.

Longinus constitue la base du système de défense, elle est composée exclusivement de magiciens d'excellence répartis en douze sections, chacune portant une couleur, selon un équilibre et des fonctions bien spécifiques. Les membres de Longinus ont reçu un enseignement magique de premier ordre et maitrisent couramment la langue ancienne, ils maitrisent aussi l'ancien art de combat à la lance et au bouclier qui fit la force et la renommée de l'Empire. La formation nécessaire à intégrer Longinus dure plusieurs années, et les apprentis n'entrent officiellement dans l'ordre qu'au moment où ils parviennent à enchanter leurs armes à l'aide de magie runique. Les membres de Longinus n'ont pas de pactisant afin de conserver leur potentiel magique au maximum de leurs capacités, si certains membres excellent davantage dans les sorts de soutien, de restriction, les sorts offensifs ou les altercations physiques, chaque section demeure très équilibrée. Tous les membres de Longinus portent une armure légère runique, une lance, un bouclier et un casque orné de plumes en référence aux ailes protectrices d'Aquaria.

Les paladins, au nombre de douze, forment une section d'élite chargée de la protection du Saint-Palais et des hautes autorités du clergé. Humains comme magiciens, les paladins sont choisis pour leur excellence physique et spirituelle ainsi que pour leurs qualités morales. Chaque paladin est tout particulièrement lié à l'une des douze qualités primordiales, ils sont tous désignés par les évêques, ainsi un homme ordinaire pourrait bien se voir attribuer ce poste s'il en possède les pré-requis.
L'Aegis est sous la responsabilité directe de l'évêque de la Justice.

Les effectifs de cette force de défense peuvent sembler dérisoires en comparaison des forces armées d'autres continents, mais elle n'a de toutes manières pas été créée dans le but de rivaliser avec elles. Si jamais Aquaria devait être la proie de la guerre, il est fort à parier que la cité ne tomberait pas sans que chaque mage et pactisant y séjournant ne la protège au péril de sa vie... et Aquaria n'est pas nommée en vain la "cité des mages".


Berceau de connaissances

Aquaria est véritablement le coeur de magie d'Albion, la cité est majoritairement peuplée de magiciens et concentre plus de pactisants qu'aucune autre nation. La Bibliothèque d'Aquaria,véritable nid de connaissances culturelles, historiques et magiques fait la fierté du peuple du nord, et le clergé œuvre chaque jour pour trouver de nouveaux ouvrages de part le monde et ramener certains vestiges de l'ancien empire.
Aquaria dispose dans ce but d'un puissant réseau de recherche magiques et d'archéologie: Nostalgia. Les chercheurs de Nostalgia ont pour tâche d'enquêter sur la présence d'artefacts de l'empire ou de livres rares - en particulier les puissants tomes magiques - de les sécuriser et de les ramener dans la cité pour qu'ils soient étudiés. Puisqu'ils opèrent souvent en territoire étranger, la légitimité de leurs actions n'est pas toujours reconnue; Aquaria considère cependant que les vestiges de l'ancien empire lui reviennent de droit, comme trésor national.
Les membres de Nostalgia opèrent toujours par deux, un magicien et son pactisant. Il s'agit là également d'un héritage de l'empire, qui fonctionnait presque exclusivement sur ce modèle pour ses expéditions - pacifiques ou non. Bien que le mot d'ordre soit à la paix et au maintien de relations amicales, les chercheurs ont pour consigne de protéger les trésors avant toute chose, et quelques récits officieux témoignent d'accidents "mineurs" par le passé. Ils ont une marge de manœuvre très élevée et sont sous la coupole de l'évêque de l'Intelligence, chargé des recherches magiques.

Les membres de Nostalgia sont souvent en contact avec les bibliothécaires et archivistes de la Bibliothèque, dont ils alimentent les rayons, certains d'entre eux disposent d'un accès ponctuel à certaines zones réservées. Les relations entre bibliothécaires et chercheurs sont d'ailleurs assez atypiques, s'ils possèdent tous la même inclinaison vers l'érudition, leurs caractères aventuriers et sédentaires entrent souvent en conflit et donnent parfois lieu à de curieuses scènes. Bibliothécaires et archivistes dépendent de l'évêque de la Sagesse, qui opère souvent avec son homologue.


Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 336
Age : 15
Métier : Utopiste
Humeur : Optimiste
Points Histoire : 0
Jeu 9 Mai - 11:23
 
L'Eglise d'Ehol  et l’hiérarchie d'Aquaria

Le Sanctuaire

Élu des dieux et porte-parole d'Ehol, le Saint-prêtre est le dirigeant officiel de l'Eglise. S'il possède officiellement tout pouvoir, il vit plus qu'il ne dirige à Aquaria. Les ascètes sont chargées de prendre soin de lui, et l'accompagnent à chacun de ses déplacements importants; si leur rang au sein de l'Eglise est relatif, elles ont presque tout pouvoir au sein du sanctuaire et peuvent refuser l'accès même aux haut-membres du clergé. Chacune d'entre elle détient en général une fonction bien précise.

Saint-prêtre d'Ehol Sophian Lancasttle

Ascètes
Chef des ascètes - Thémis Colchide
Historienne - Oraya Loanis
Masseuse - Sofia Alba
Cuisinière - Anthéa
Femme de ménage - Théaria
Archiviste des Secrets - Index


La Sainte Eglise

Dirigée par le Saint-prêtre, la Sainte Eglise d'Ehol est contrôlée par les évêques. Ces derniers sont à la fois en charge des décisions politiques d'Aquaria, mais aussi de toutes les infrastructures et les financements religieux. Leur nomination se fait une fois qu'un des leurs quitte son poste, et parmi quelques prêtres ou cardinaux émérites. Ils résident et vivent en Aquaria, ne quittant que rarement leur pays, sauf pour des raisons professionnelles.
Les cardinaux s'occupent de la gestion des églises, regroupées en principats suivant les pays, ils relais les consignes d'Aquaria et participent à des conciles pour le renouveau du culte.
Les prêtres et prêtresses, enfin, officient quant à eux dans et hors d'Aquaria, soit à l'intérieur des églises, soit dans les écoles ou les tribunaux d'Aquaria. Ils ont un rôle de juge, d'éducateur et de prêcheurs, leurs mots font force de loi au sein de leur église, où qu'elle soit sur Albion.

Evêques
Evêque de la Justice - Hakuryuu Kirei
Evêque de la Prudence - Bonten

Prêtres
Evrett Lucius d’Aluis
Maxence Smendès

Autre:

Archiviste de la Bibliothèque - Reno Kusanagi
Humble citoyenne - Aria Pheles
Prêtre en formation - Emris Dimitri d’Aluis

____________

Légende:
Name > PJ
Name> PV
Name> PNJ





"J'effacerai toutes les tragédies de ce monde."

Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Aquaria, jeune théocratie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Jeune artiste kidnappé , blessé par balle et laissé pour mort à Cité Soleil
» Technique du Jeune Jack
» Que pensez-vous de cette intervention de Levaillant Louis Jeune au Nouvelliste
» Mort d'un jeune journaliste/Adieu Bien-Cher, adieu mon ami
» Les rouge vs les bleu :Un jeune est assassiné à Montréal.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Chroniques de la connaissance :: Chroniques :: Contexte-
Sauter vers: