Moi.. et rien d'autre...



 

 :: Pres à revalider :: Terra Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Moi.. et rien d'autre...

avatar
Messages : 22
Age : 0
Points Histoire : 0
Dim 19 Mai - 12:20
IdentitéNom: Kinsley
Prénom(s): Azalée
Titre: The Hand of the Dedication
Âge: 25 ans
Genre: Femme
Nature: Humaine pactisante
Affinité: Eau
Pays: Terra
Métier: Colonelle / Commandante de la cavalerie d'Hystia
Langues: Courante ainsi que les bases de l'ancien, mais sans plus.
* Thème:http://www.youtube.com/watch?v=qCa-ONCPGSI

Caractère et Morale
'' La vie est cruelle. Mais il ne faut jamais s’apitoyer sur son sort car cela ne la rendra que plus cruelle. ''

Qui aurait pu croire à ce conte de fées que j'ai pu vivre ? De toute petite pitoyable orpheline perdue au milieu d'Hystia, je devins une des plus influentes personnes de la cité-mère. Qui l'avait prédis que cela allait arriver ? Probablement personne et pourtant, tout cela est bien arrivé et pourtant je n'ai point changer de ce que j'étais plus petite. Comme tous ceux du Nord, je suis fière et droite, la peur n'est pas une chose qui me fera reculer d'un seul pas, et non, ce n'est point parce que je n'ai peur de rien. J'ai peur de bien des choses. La mort m'effraie plus que quiconque je suis certaine et pourtant, même si elle se présentait à moi, je ne reculerai pas d'un pouce. Ce n'est point seulement de la fierté et du courage, mais aussi une vision que j'ai de ce monde en quelques choses. Je n'ai aucune peur de me sacrifier corps et âme pour mon royaume et pour ceux qui m'ont élevés jusqu'où je suis rendue maintenant. Je n'ai rien à leur offrir en contrepartie pour tout ce qui a été fait pour me faire avancer, alors il est normal pour moi d'offrir ce qui m'est le plus cher à mon sens.. Ma propre vie.. Une vie qui se ternit de plus en plus.. Je n'ai plus beaucoup de temps à vivre.. Mes années, mois, semaines, jours, sont tous plus comptés les uns que les autres. La mort pourrait bien arrivé demain comme cela pourrait être dans plusieurs mois. ET pourtant, cela ne m'arrêtera jamais. Protéger le royaume qui m'éleva est normal en soit. Je n'étais qu'une simple orpheline inutile quand un titan vint me trouver pour me redonner le sens du mot courage et c'est ainsi que j'avançai à nouveau dans le monde. J'ai tant de choses à faire.. Tant de choses à expliquer.. Le temps est une chose précieuse que je ne peux pas me permettre de laisser filer sans rien faire.. C'est peut-être pour cela que je peux parfois paraître très froide et distante.. Ce n'est pas ce que j'aimerais laisser paraître, alors que je suis une personne souriante et amicale. J'aimerais prendre du temps pour juste m'amuser et faire ce que j'aimerais pour seulement me divertir. Mais je sens que si je faisais cela, que je ne pourrais jamais faire tout ce que j'aimerais.. Peut-être qu'un jour tous ceux qui m'entourent le comprendront ? ET qu'ils seront capable de passer outre le masque de sévérité et d'impassibilité que je m'affuble quand je dirige? Peut-être comprendront-ils pourquoi j'agis ainsi.. et pourquoi je ne peux me permettre de perdre mon temps.. Je ne veux plus voir des gens tristes comme je l'ai été auparavant. Oui, c'est un rêve utopique que voila.. Mais je m'en moque.. Je suis fière de tout ce que j'ai accomplis.. et je continuerai à jamais.. Tant que ma vie continuera à me supporter.. Et malgré que mon corps faiblit petit à petit, jamais je ne dirai à qui que ce soit ce que je ressens.. La douleur est mon quotidien.. Mais je la supporterai toujours malgré mon travail de chaque jour.. Je suis ainsi.. Fière et droite, je ne faiblis jamais devant l'adversité et c'est cela que je tente d'inculquer à mes hommes. La fierté d'être de Terra, la fierté d'être les défenseur d'Hystia. Et puis, je n'ai pas que des défauts, je crois.. Je suis parmi les plus brillantes tacticiennes de la nouvelle génération... L'on peut dire que j'en suis fière ?

Jeanne... Ce simple mot, ce simple nom possède une immense valeur pour mon coeur et mon âme.. Jeanne.. De petite gamine pleurnicharde que j'avais croisée au détour d'un corridor à l'école militaire, elle est devenue si impressionnante. Peut-être ai-je trop déteint sur elle? Pourquoi parfois en la voyant, j'ai l'impression de me revoir dans ses gestes.. C'est étrange, tout en étant si réconfortant. Elle est tout pour moi.. Ma plus précieuse amie.. Ma plus précieuse petite soeur.. Sans elle, peut-être n'aurais-je pas eue la force d'avancer vers où je suis en ce moment. Elle est tant de choses pour moi.. Pas simplement une amie.. Pas simplement une magicienne.. Mais plutôt une personne en qui j'aurais toujours confiance.. Une personne qui me comprendrait toujours quoiqu'il arrive.

Physique '' Suis-je belle ? '' Voila une question que je n'ai que très rarement eue l'occasion de me demander, comme je suis toujours très active et que je ne prends que très peu de temps pour moi. Alors que dire sur ma personne en fait ? Je ne saurais pas dire... Peut-être que mon regard auburn ou ma longue chevelure rousse sont intéressantes qui sait ? Suis-je belle ? Je devrais dire oui.. Je crois, car je suis unique.. Je suis fière de ce que je suis, que cela soit de ma longue et sublime chevelure écarlate ou encore de mon regard de nuit qui évoque facilement toute la tristesse ou souffrance que je peux posséder en moi. Est-ce que mon regard est révélateur de mes sentiments ? Je ne sais pas.. Peut-être que oui? Que penserait autrui s'il me regardait dans les yeux? Aucune idée, peut-être verrait-il ma tristesse, mais comme les gens qui ont osés sont très rare, je n'ai jamais sus ce que mon regard pouvait évoquer, alors que les multiples éloges sur ma couronne sont des plus nombreuses. Combien de fois ai-je entendu des '' Oh mademoiselle vous avez une si magnifique chevelure ! '' Ou encore des '' Hanw, je suis jalouse, j'aimerais avoir la même '' . Dire que pour moi, malgré que je sois fière de cette pièce maîtresse de mon corps, je m'en moque un peu. Ce ne sont que des cheveux après tout.. SI un jour, je n'en veux plus.. Un coup de poignard et voila, le problème sera réglé. Amusante perspective non ? Tant d'éloges pour si peu au final, alors que je n'en prends pas réellement soit.. Comme je disais, je travaille beaucoup trop.. Je m’entraîne tout le temps.. Je ne prends que très rarement soit de ma personne.. Ma peau n'est plus aussi douce qu'elle aurait due l'être à la base et cette dernière est de plus en plus légèrement bronzée à force d'être à l'extérieur tout le temps. Devrais-je m'en plaindre? Peut-être que oui.. Peut-être que non.. EN fait, je m'en moque quelque peu.. Ma vie est très courte, et je ne pense pas que ce détail en vaille la peine.. non ? Alors bien sur comme je m’entraîne beaucoup, mes bras au même titre que mes jambes sont parcourus de lignes démarquant mes muscles. Je ne crois pas être la plus athlétique du pays.. Mais je pense sincère être en excellente forme physique. Et cette forme m'apporte un grand bien-être je dois admettre.. Le sport me défoule et me permet d'extérioriser la douleur que je porte.. Et puis, avec un corps aussi parfait que le mien, il faut bien que je le garde en forme. Du taille plutôt raisonnable atteignant presque un mètre soixante-dix, je pourrais admettre que généralement l'on me remarque plutôt facile.. Silhouette plutôt fine, j'offre une vue respectable quand les gens m'observent.. Du moins je présume.. Car malgré tout ce sport et ces exercices, je possède des attributs tout féminin, telle une poitrine bien.. imposante? Quoique non, cela serait pas vrai.. Elle n'est pas si imposante.. Elle est d'une belle taille, pas trop petite, ni trop grosse.. Quoique comparée à ma meilleure amie.. Je possède deux imposantes montagnes alors qu'elle prêche par la plaine attitude.. Petite anecdote à part, je possède sur mon bras gauche, proche de l'épaule, un tatouage, signe de mon pacte avec Jeanne.
Par ailleurs que pourrais-je dire sur mes habitudes vestimentaires ? Une bonne armure.. Et je suis heureuse ? Réellement, je ne saurais point vous dire.. J'aime souvent le changement, je n'aime pas restée trop souvent identique.. Un jour, j'aime bien me promener en armure complète, alors que le lentement, je ne porte que de simples bandages recouvrant ma poitrine et une paire de pantalon léger.. Puis le surlendemain, je porte une robe. Malgré le fait que je sois généralement froide un peu envers les gens qui m'entoure. C'est bien la seule chose que je fais comme loisir..

Compétences générales
Tacticienne reconnue : Peut-être ne connait-elle pas tout ce qu'il y a à savoir sur l'art de la guerre, mais Azalée en sait déja bien assez pour avoir été reconnue comme une jeune stratège prodige. Meilleure de sa promotion, la colonelle était douée pour faire face à l'imprévu. Sa principale force résidant dans son esprit vif et réfléchi. Elle évaluait les situations auxquelles elle était confrontée sans trop de problème. Peut-être n'a-t-elle point l'expérience des plus vieux officiers, mais il n'en reste pas moins qu'elle est capable de trouver une stratégie adaptée pour un peu n'importe quelle situation, avec toujours le moins de perte possible s'il devait y en avoir.

Cavalière exemplaire : Au courant des longues années d'apprentissage, l'officière se vit inculquer l'art de l'équitation. Certes, au début, ce fut des plus pénibles et des plus compliqués.. Un cheval s'est gros et ça fait peur.. Mais passé ce stade, Azalée devint rapidement une cavalière parfaite. Capable de manœuvrer avec efficacité sa monture et de ne faire en quelque sorte qu'un avec sa monture, la colonelle est en mesure de se battre aussi bien sur un cheval qu'à pieds. Tirer à l'arc alors que son cheval est en mouvement est une des choses les plus.. habituelle chez elle. La joute reste l'un de ses passes-temps favoris, pas pour rien.

Habile combattante : Une épée, une hache ou même une lance.. Peu importe l'arme qu'on lui tend, elle sera capable de se débrouiller avec. Certes, elle n'est peut-être pas la meilleure escrimeuse du royaume.. ou même juste d'Hystia.. Mais elle est capable de tirer le meilleur partie de chaque arme qui se retrouve entre ses mains. Une épée et un arc restent malgré tout ses deux armes de prédilection où elle excelle le plus, malgré qu'elle n'est point rebutée pas une lance de cavalier quand elle est à cheval.

Éducation militaire : Comme tout bon soldat, elle reçut une éducation très stricte. La place aux loisirs est très restreinte et il est de rigueur d'être toujours excellant dans tout. C'est ainsi que se passa son apprentissage militaire. Elle obtint un large savoir sur les lois, les devoirs et tous ce qui en découlaient que cela soit de la vie militaire à la vie civile. L'histoire de Terra fut une des choses principales qu'elle dut apprendre.. Surtout l'histoire militaire de ce puissant pays.

Diriger avec fermeté : Son apprentissage fut tout en rigueur et en fermeté, alors il est bien normal qu'elle dirige ainsi. Et puis, quand l'on sait que notre vie se raccourcit de plus en plus à chaque journée qui passe, l'on veut aller droit au but sans détour. Ainsi donc dans le but de faire de ses hommes les meilleurs de Terra, elle les dirige avec une poigne de fer, tout en tentant de rester réaliste.


Équipement, objets divers :

Arme :


Dévotion, épée bâtarde

La pièce maîtresse de l'armement de la commandante est son épée qu'elle nomme Dévotion. L'épée bâtarde fut forgée pour elle seule à l'aube de son ascension à son rang de colonelle. Son prédécesseur avait décidé d'offrir un petit présent à celle qui allait prendre sa place, comme il croyait qu'elle le méritait. Dévotion est une épée relativement lourde et robuste tout en étant des plus tranchantes. C'est une arme redoutable entre les mains expertes d'Azalée.


Révélation, Lance lourde de cavalerie

Tout bon cavalier qui se respecte possède toujours une lance avec lui, car s'il y a bien une arme parmi les plus mortelles quand l'on est à cheval, c'est bien la lance de cavalier. Cette lance plutôt lourde et très peu manœuvrable fait partie de l'armement habituel qu'Azalée transporte toujours avec elle quand elle chevauche.


Bénédiction, Arc court

Archère exceptionnelle, mais surtout cavalière de renom, la commandante se vit offrir par Valencia cet arc. Fabriqué expressément et uniquement pour Azalée, l'arc est léger et souple tout en étant d'une résistance à toute épreuve comme il a été prévu pour supporter la force d'un pactisan. C'est l'une des armes de prédilection d'Azalée quand elle est à cheval surtout.

Armure :


Armure en plaque traditionnelle

Voila l'armure de prédilection de l'officière, une armure en plaque fait sur mesure pour sa propre personne. L'armure fut forgée par les plus compétents forgerons du royaume expressément pour elle-seule. Pas réellement un chef d'oeuvre à elle seule, l'armure n'en reste pas moins impressionnante. Aussitôt que les bonnes vieilles armures, elle est pourtant faite pour être plus légère et plus flexible, pour lui permettre de mieux combattre.. Mais surtout de lui offrir plus de facilité quand elle monte à cheval.


Armure cérémonielle

Certes faite sur les mêmes gabarits de base que l'armure de combat, cette armure est très loin d'offrir les meilleurs avantages pour se battre en la portant. Cette armure de parade est loin d'être légère comme celle qu'Utilise Azalée en combat, mais elle est surtout beaucoup plus belle et ouvragée. Le genre d'armure que l'on ne porte que lors de grandes cérémonies ou de grands rassemblements.

Possession autre :


Volgur

Volgur est le cheval personnel d'Azalée. Elle est avec depuis presque sa naissance. Elle a toujours pris soin de lui, alors qu'il résidait à la demeure de Welthor. Volgur est un cheval au tempérament plutôt calme et réfléchit l'on pourrait dire. Il semble toujours très sage et attentif, prêt à la moindre manoeuvre de sa maîtresse, toujours d'attaque pour le moindre de ses ordres. C'est un cheval de guerre très bien entraîné par Welthor et Valencia, qui a reçut un entrainement bien spécial pour permettre à Azalée de le diriger même quand elle tire de l'arc.

Elle ne possède pas de maison fixe à elle seule. La plupart du temps, elle réside à la demeure secondaire de Welthor qui possède une petite demeure hors de la cité avec des pâturage pour ses chevaux.
Malgré le manque de demeure, elle possède une grande collection d'armes et d'armures qu'elle stock chez son ami.


Pouvoir de Pacte – Sacrifice - Rang B:'' Si je t’offrais le pouvoir, qu'en ferais-tu?''
''Je sacrifierais tout pour protéger autrui.''

Comme le titre du pouvoir l'indique, le pouvoir qui a été conféré à Azalée par le pacte qu'elle passa avec sa meilleure amie, est un pouvoir basé sur le sacrifice de soi. De toutes les choses précieuses au monde, la vie d'une personne est sans aucune la chose avec la plus grande valeur. Qui que tu sois, peu importe l'endroit d'où tu viens. La vie d'une personne est une des plus grandes richesses. Mais il y a de ces gens qui sont prêt à sacrifier cette vie pour le bien d'autrui. C'est le cas d'Azalée. Sacrifier sa vie pour le bien d'autrui est une chose qui ne l'effraie en aucun cas. C'est même une chose normale en soit. Elle ne serait probablement plus en vie s'il n'y avait pas eu tant d'aide de la part de l'état Terran. Alors il est normal pour Azalée de dévouer sa propre vie au maintien de ce grand royaume.

Le véritable pouvoir du pacte d'Azalée est un pouvoir de création en quelques sortes. Sacrifiant un peu de sa vie, la porteuse du pacte est en mesure d'obtenir ce qu'elle souhaite. Cela peut être un peu de puissance temporairement, être plus forte pendant un moment au profit de quelques semaines de sa vie.. Ou encore même élever un bouclier pour protéger les gens.. Rien ne semble impossible quand l'on pense vite comme cela. Mais la vérité est tout autre.. Plus ce qu'elle souhaite est imposant.. Ou même le seul fait de souhaiter un objet physique qui pourra rester longuement.. Ce seul souhait gruge énormément de la vie de la colonelle. C'est un pouvoir à la puissance gigantesque, mais le prix est tout aussi élevé.
Exemple d'effet temporaire :
Elle peut sacrifier un de ses sens pour obtenir un bonus temporaire à sa force, résistance et cie.


Influence et Relations - Rang C:

Les relations que je peux entretenir avec les gens ne dépassent que très rarement le stade de simple relation de travail. J'ai bien sur quelques amis, mais sans plus.. je n'ai pas besoin d'une armée d'amis pour me sentir bien. Seule Jeanne compte ainsi que ceux qui m'ont soutenus tout le long de mon apprentissage, Welthor et Valencia.. Les autres, je m'en moque un peu. Ils forment tous les trois ma petite famille rien qu'à moi. Même si dans la réalité, je ne possède rien. Je n'ai plus de parents.. Plus de maison à moi. Tout ce qui était mon passé n'existe plus depuis déja plusieurs années.. Mais je ne m'arrêterai jamais sur ce petit détail insignifiant.. Maintenant, j'ai un titre et un rôle bien plus prestigieux que tout ce que je n'aurais rêvée par le passé. Depuis peu, l'on m'offrit une promotion de grande envergure que je ne pus refuser, devenant ainsi, une des officières de Terra. Mon prédécesseur était un homme méthodique et structuré.. Ainsi, je n'eue que très peu de misère à prendre ma place auprès de ses effectifs. J'obtenais ainsi un rôle important.. Une mission cruciale.. La sécurité de la capitale et de ses environs. C'était la mon influence, ma puissance. Je devais m'assurée que la sécurité de la capitale ne soit jamais compromise.


Jeanne de Villers
[Mage contractante /Meilleure amie]

Il y a tant de mots à dire sur Jeanne, tant de belles paroles.. Tant de regrets et de sentiments disparates.. Je ne saurais dire ce que je ressens vraiment, tant il y a de chose qui défile dans mes pensées. Jeanne est tout pour moi, vraiment tout.. C'est ma plus précieuse amie. Peut-être pas la seule, mais pas loin.. Elle me comprend mieux que quiconque. Elle lit en moi comme dans un livre ouvert, même quand j'essaie de lui cacher un mot, une parole.. ou simplement un sentiment.. Elle le remarquera aussitôt.. Je souffre tellement de cette douleur qu'est mon pacte avec elle, et pourtant, je ne lui en voudrai jamais, car elle m'a offert une puissance que je n'avais jamais pu rêver avant. Toujours, je ne pouvais me fier qu'à mes capacités mentales.. Je ne pouvais me fier qu'à mes tactiques et mes idées de fuyarde. Mais elle m'offrit une force incroyable. À l'instant que j'ai conclue ce pacte avec elle, j'ai crue renaître aussitôt. J'étais la même fille de l'extérieur, mais j'étais plus forte.. Plus fière de tout ce que j'étais. Grâce à elle, je suis devenue ce que je suis maintenant. Grâce à elle, j'ai le pouvoir d'effacer les larmes sous le regard des gens. Avec ce pouvoir, je peux enfin combattre la tristesse.. sa tristesse.. surtout. Car je l'ai bien vite compris qu'elle aussi a souffert et souffre encore de son passé.. Moi aussi parfois, je repense à mon passé.. Mais je préfère l'oublier.. Mais à chaque moment que cela arrive.. Jeanne est là pour me supporter et me réconforter.. Je suis vraiment trop un livre ouvert pour elle.. Quoique l'inverse est bien réel aussi. Elle est ma meilleure amie.. C'est en qui j'ai une totale confiance, si je devais mourir pour elle.. je n'aurais jamais aucun remord pour cela.. Jusqu'au bout du monde, je la suivrai toujours.. Jamais je ne l'abandonnerai.. Mon esprit, mon coeur, mon âme.. Tous sont voués à elle uniquement.. Amour ou pas.. je m'en moque bien.. Car son amitié est la plus belle chose au monde. Un simple sourire de sa part est la plus grande bénédiction de sa part, car la voir simplement sourire est bien la chose la plus précieuse. Un sourire de sa part vaut milles mots pour moi.. Alors qu'une simple larme me brise aussitôt le coeur et je ne peux m'empêcher d'alors de vouloir faire disparaître cette tristesse. Vraiment, elle est immensément précieuse, et la voir me ressembler tant par moment est comme un petit baume de plus sur mon coeur.


Lieutenant Welthor Frelmort
[Puissance : C+ / Influence : C]


Que dire sur cette montagne de muscle? Comment juste le classifier? Je ne saurais que dire vraiment. Plus large que deux portes, plus grand que tous les hommes que j'ai pu croiser dans ma courte existence, je ne saurais pas comment expliquer cette sensation d'infériorité qui nous assaille quand l'on est en sa présence. Il est d'une carrure si.. Voila.. Parmi ceux qui ont crus en moi et tous ceux qui m'ont aidés dans mon apprentissage, il est l'un de ceux qui m'expliqua le plus. C'est lui qui m'inculqua en quelques sorte le sens du mot courage et bravoure. Il me disait souvent que s'il avait eu une fille, il aurait aimé avoir un fille comme moi. Amusant.. non? Malgré tout cela, je trouve cet homme des plus passionnants et déroutants.. Ôtant peut-il être joyeux et fanfaron, racontant ses vieilles histoires de guerre de sa tendre jeunesse que l'instant, il devient sévère comme une montagne. Après plus d'un demi-siècle, peut-être la sénilité commence-t-elle à le rattraper? J'en doute beaucoup.. Bref, Welthor est un guerrier fier et brave, toujours partant pour un bon combat ou simplement une simple passe d'armes. Ancien mage de la terre, il ne s'en vante pas pour ôtant plus que ça. Sa magie est là pour dépanner dit-il souvent. Il préfère combattre avec ses deux imposantes haches. De toute manière, il n'hérita pas du titre de Mur d'acier pour rien. Toujours fortement armuré, on le voit souvent arrivé de bien loin. Depuis que je devins colonelle, il fut placé sous mes ordres directs comme homme de confiance de première ordre. Auparavant, il avait toujours refusé les promotions offertes.. Il aime bien ce qu'il fait alors pourquoi s'en priver?


Capitaine Valencia D'Asentias
[Puissance : B / Influence : C]

Chevalière d'un temps presque révolu selon ses dires, la mentor d'Azalée fait partie de l'élite de la garde de la ville-reine. De presque vingt ans l'ainée d'Azalée, l'officière est toujours prête pour une bonne joute qu'elle soit verbale ou physique. Le désir de relever tous les défis qui la rencontre l'anime. Depuis déja plusieurs années, elle dirige la principale force militaire des gardes d'Hystia, sa mission est ben simple.. La sécurité de la population dans les rues de la ville.. C'est sa plus grande préoccupation, mais en même temps sa plus grande fierté. Fière et brave, elle fut une source de motivation grandiose pour la nouvelle commandante qui avait l'idée quand elle était petite de devenir comme Valencia. Cette tâche réalisée, Azalée offrit à la capitaine de la rejoindre dans son cercle d'adjoint, la chevalière accepta volontiers l'offre, comme le vieux Welthor aussi s'y trouvait. Depuis aussi loin qu'elle se souvienne, Valencia a toujours eu Welthor à ses cotés. Vieil ami de son défunt père, le vieux mage a toujours été là pour la supporter que cela soit dans l'apprentissage des armes ou même de la magie malgré qu'ils ne sont pas du même élément, Welthor usant de la terre alors qu'elle est une magicienne d'air.


HistoireAlors qu'à l'horizon, le soleil se couchait peu à peu.. Une silhouette prenait place devant un petit bureau appuyé contre un mur de la petite pièce. La silhouette silencieuse alluma avec lenteur une chandelle en cire blanche qui reposait sur le bureau. Avec le même doigté et la même lenteur calculée, elle tendit la main vers la plume qui reposait sur une pile de feuilles qui trônait sur le coin du bureau.. Avec délicatesse, elle tira une feuille vierge vers elle la déposant sur le bureau, trempant aussitôt la pointe de sa plume dans l'encrier, avant de finalement la poser sur la page blanche commençant à tracer les lignes formant la toute première lettre sous le regard symbolique de la petite flamme. Elle avait tant à raconter.. Tant à dire.. Elle n'avait jamais vécue dans un rêve, elle n'avait vue que détresse et souffrance à chacun de ses pas. Chacun de ses regards était toujours porté vers autrui alors qu'elle tentait d'imaginer ce que chaque personne autour d'elle pouvait avoir comme vie alors qu'elle.. n'avait jamais rien eue. Chaque fois qu'elle regardait autour d'elle. Elle ne voyait rien pour elle.. Rien.. Pas une main tendue pour la féliciter.. Elle n'était l'héritière de rien.. Pas même d'une souche perdue dans la forêt.. C'était là son quotidien.. Sa vie.. Celle d'une jeune fille abandonnée.. Alors que les pensées de la silhouette continuaient à danser avec effervescence dans sa tête, sur la feuille blanche.. Les lignes s'alignaient de plus en plus sur la page formant mot après mot, racontant petit à petit la tristesse d'une personne laissez pour compte.

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------


'' 25 décembre An 742
Hystia, capitale de Terra

Sous le reflet brillant du soleil ensommeillé de décembre, une petite fille était assise sur le rebord de pierre d'une boutique. Elle attendait joyeuse et silencieuse que ses parents reviennent comme ceux-ci lui avaient promis. Sa mère était entrée dans la boutique pour prendre quelques choses et son père était pas loin juste devant elle à discuter avec un homme, sûrement un ami comme ils riaient tous les deux. Ils lui avaient tant vantés les mérites d'Hystia la fabuleuse, la plus grandiose ville du sud.. Ils lui avaient tant racontés d'histoire sur sa beauté et son histoire qu'elle en avait encore la tête emplie de toutes ces visions.. Et vraiment, elle était ébahi par toute cette grandeur.. Tout était si immense si grandiose à comparé à ce qu'il y avait chez elle au plus profond du nord Terran. Tout était si différent.. Et pourtant, la jeune restait le plus calme qu'elle pouvait. Malgré son jeune âge, elle était plutôt docile et à l'écoute de tout ce qu'on lui ordonnait. La jeune demoiselle respectait à la lettre ce que sa mère lui avait dit.. Rester assise là à les attendre.. Alors, elle prenait son mal en patience.. Malgré que.. Plus les secondes, minutes passaient.. Elle commençait à perdre patience.. Sa mère n'était donc pas encore sortie? Elle était bien lente! Cela faisait déjà.. Une.. deux.. Quarante minutes qu'elle était partie. Ou quelques choses comme ça! Elle était impatiente de tout voir et alors qu'elle fermait un bref instant ses yeux pour réfléchir à tout ce qu'elle pourrait voir, imaginant les surprises qu'elle allait recevoir, elle sentit une brise fraîche courir sur sa peau alors qu'elle reportait son regard vers les gens qui marchaient dans la rue, contemplant en silence l'habillement des gens.. Bougeant son regard de droite à gauche pour tout voir et ne rien oublier.. Tout était si merveilleux.. Mais quelque chose dans ce qu'elle voyait clochait. Une petite chose réellement important qui ne pouvait être oublier et passer inaperçue.. - Papa? Papa? C'est pas drôle.. Papa? Tu es où? Il manquait la pièce maîtresse de sa facile. Son père n'était plus là.. Pourtant, il était là.. Là, là.. Devant elle. Elle était certaine qu'il était là quand elle avait fermée les yeux un peu plus tôt.. Et puis elle avait fermée les yeux depuis combien de temps? Plus les secondes passaient, plus elle commençait réellement à se poser de grosses questions sur ce qui se passait. Avait-elle vraiment fermée les yeux durant que quelques secondes? Où avait-elle en fait dormis un peu? Elle n'était pas vraiment certaine de ce qu'elle devait faire.. Elle avait que cinq ans.. Elle n'était qu'une petite fille aux cheveux d'une couleur tirant vers le roux.. Rien de plus.. Rien de moins. Elle n'avait rien de plus que quiconque de son âge. Alors elle hésita un long moment, avant de se lever lentement debout droite et fière sur le rebord de pierre, tournant sur elle-même espérant voir son père alors que petit à petit, les gens se faisaient de plus en plus rare dans la rue qui commençait à être déserte. La lueur dans le ciel commençait petit à descendre à l'horizon alors qu'elle fut surprise en entendant le bruit d'une porte de bois claquant contre l'encadrement, un verrou se posant aussitôt dans son dos. Sursautant de surprise au son, elle se retourna aussitôt pour faire face à la porte fermée.. Un moment, elle resta sans rien faire.. Elle ne savait pas que faire.. Que dire.. Un instant, une larme perla sur le coin de l'un de ses yeux, alors qu'elle bredouilla quelques mots sans sens avant de toquer à la porte du plus fort qu'elle pouvait avec sa force de petite gamine. Un grognement se fit entendre derrière la porte, un petit panneau glissa et une paire d'yeux se posa sur elle moment.

- C'est fermé petite.
- Maman est encore là?
- Ta mère? Celle aux cheveux roux? Bah, elle est partie.. Ça fait un moment..
- Pas vrai.... Pas vrai.. Maman..
- Hey ho.. Elle est partie fait un moment.. Alors va voir ailleurs gamine..

Finit par dire l'homme alors que le petit battant de bois se refermait brusquement, laissant la jeune fille en larme alors qu'elle observait un moment la porte de bois ébahie.. Elle ne savait pas quoi dire. Elle ne savait pas comment réagir.. Des larmes de plus en plus fortes et intenses coulaient à flot sur ses joues.. Elle était perdue, désemparée. Mais elle trouvait encore un peu de force pour ne pas s'effondrer sur le sol. Elle voulait ses parents. Elle voulait les retrouver. Serrant ses petits poings le plus qu'elle pouvait, elle se retourna aussitôt pour partir à la course au travers de la rue de plus en plus déserte. La nuit emplissait de plus en plus la capitale terranne. Elle était laissée seule à elle-même. Elle n'avait rien.. Aucune attache, personne sur qui elle pouvait compter. Son regard éploré tournoyait dans tous les sens, à la quête du moindre petit indice qui aurait pu l'aider dans la plus importante mission de sa jeune existence.. Retrouver ses parents perdus. Peur et détresse se mélangeaient dans son esprit, mais son corps lui n'écoutait déjà plus ce que son esprit lui dictait. Il avançait droit devant, toujours tout droit. Il ne savait pas où il allait, mais il s'en moquait, mut par l'adrénaline.. Le corps n'écoutait que l'instinct de survie de la jeune fille qui déambulait seule dans les rues de la capitale qui s'endormait de plus en plus. Depuis déjà plusieurs minutes, elle ne pleurait plus.. Ses larmes s'étant taries depuis un moment déjà, elle continuait de courir sans savoir où elle devait aller vraiment. Jusqu'à ce que brusquement un mur étrange s'élève devant elle au tournant d'une rue.. Prise par surprise, la jeune fille se cogna violemment la tête contre la plaque de fer qui recouvrait le ventre de la femme qui se trouvait devant elle. Secouée par le choc, la petite fille vacilla un long moment avant de tomber sur les fesses par terre, la tête lui tournant un moment avant qu'elle ne porte son regard vers le mur sorti de nul part. Silencieuse sur le coup et ébahie, l'abandonnée contempla l'officière un moment, déplaçant un moment son regard pour regarder le soldat large comme deux portes qui était à ses cotés. Tandis que tout aussi surprise que la fille qui l'avait heurtée, la capitaine observa un moment la jeune fille sans parler avant de finalement tendre la main vers la nordiste qui tremblait un peu. Le corps arrêté, elle avait brusquement perdue toute l'adrénaline qui l'alimentait depuis le début et la peur avait soudainement pris le dessus sur toutes les autres émotions. Et les larmes remontèrent brusquement à la surface, humidifiant à nouveau avec force ses joues rougies. Étonné par la jeune fille, l'imposant garde préféra se reculer à la demande muette de sa supérieure qui se pencha lentement vers la jeune fille, retirant son gant pour poser sa main sur la joue de la fillette qui pleurait.

- Y-a-t-il un problème, petite?
- Maman... Papa... Ils ne sont plus là... Je.. snifff.. les.. cherchais..
- Oh.. Nous allons t'aider.. à les chercher alors.. La garde est faite un peu pour cela aussi.
- Mmm.. mer... merci.. sniff..

Souriante, la capitaine aida la jeune fille à se relever avec douceur sans la brusquer. Elle ne voulait pas trop la pousser.. La fillette semblait à bout de souffle. Elle semblait terrifiée et désorientée.. Alors, elle allait faire attention à chaque petit détail. Certes, elle aurait du la bombarder de questions pour savoir tout ce qui se passait en fait. Mais bon, tout cela pouvait attendre quelques minutes de plus, alors qu'elle faisait signe au garde de les rejoindre, commençant à marcher en silence observant les alentours, mais sans plus. La femme doutait fortement retrouver qui que ce soit dans cette situation.. Du moins, elle espérait fortement et alors que les trois avançaient au travers de la ville.. Le cri de quelques personnes se fit entendre à quelques mètres de là. Sans perdre un instant, le colosse passa aussitôt devant, courant le plus vite qu'il pouvait pour rejoindre la scène... Mais à quelques pas de là, il fut interpellé par un autre garde qui lui raconta ce qu'il avait découvert dans une ruelle. Alors que la jeune fille et l'officière s'approchait.

- Reste ici un instant, je suis juste à coté.. D'accord?

Hochant la tête pour signifier qu'elle était d'accord et qu'elle attendrait.. La fillette alla grimper sur un rebord de pierre en silence, observant les alentours sans parler, tandis que la femme allait discuter avec le garde. L'homme avait découvert dans la ruelle un couple mort.. Un homme et une femme portant de multiples coups de poignard.. Un vrai massacre en quelques sortes.. Ne pouvant en croire ses oreilles, la capitaine se dirigea aussitôt vers la ruelle pour voir ce qui en retournait et à peine son regard se posait sur les deux corps, elle se figea brusquement.. La morte ressemblait... À la fillette. La ressemblance était trop frappante.. C'était.. Impossible de se tromper sur ce fait.. Elle devait éviter que la fillette voit le spectacle macabre de la ruelle, et alors qu'elle se retournait pour aller donner ses ordres. Un cri aigu perça l'air de la nuit avec force.. Un cri bien enfantin, mais qui était empli de détresse et de désespoir. Figée un court instant, la capitaine contempla un moment la silhouette de la fillette qui contemplait les deux corps immobiles de ses parents. Un brève seconde passa avant que l'orpheline se mette à courir pour se rapprocher des corps.. D'un mouvement rapide, l'officière se retourna aussitôt attrapant au passage la jeune fille, la soulevant contre elle, cachant ses yeux contre son épaule. Se débattant, la nordiste tenta du mieux qu'elle pouvait de se défaire de l'étreinte de la capitaine qui se dirigea rapidement vers son adjoint qui l'observa un moment surpris.. Il avait entendu le cri, mais il n'avait pas eu le temps de revenir assez vite, comme il observait les alentours un peu plus loin. Et tandis que son regard se posait vers la gamine qui se débattait, il fut surpris en voyant sa supérieure la lui tendre aussitôt, lui disant simplement... '' Amène-la plus loin tout de suite.. On a.. eum.. retouvé ses parents.. en quelques sortes.. '' Ne s'y attendant pas, il ramassa la jeune fille dans ses bras musclés et la transporta à l'écart en espérant qu'elle se calme petit à petit.. Ce qu'elle fit après plusieurs longues minutes de pleurs.. Épuisée, la gamine s'était endormie dans ses bras tandis qu'il veillait sur elle. Silencieux, il contemplait les étoiles un moment avant d'être surpris par sa capitaine qui revenait vers lui après qu'elle ai donnée tous ses ordres.. D'un mouvement las, elle prit place au coté du tank sans plus parler. La soirée avait été si agitée.. Si incompréhensible.. Et alors qu'elle ferma ses yeux.. Elle écouta attentive la voix de l'homme.

- On fait quoi pour elle?
- Elle sera placée à l'orphelinat. J'espère.. Qu'elle réussira.. À surmonter cette... épreuve..
- Tu crois.. Qu'elle a été volontairement abandonnée par ses parents?
- J'ai l'impression... Que oui... Sinon, elle serait probablement morte, elle aussi.

Un simple hochement de tête lui répondit alors que l'homme lui tendait la jeune fille avant de se relever lentement avec un semblant de sourire avant de s'avancer lentement au travers de la rue, sa supérieure se levant lentement à son tour serrant la jeune fille contre elle, la transportant dans ses bras vers l'orphelinat le plus proche qu'elle connaissait. Elle était triste pour la toute nouvelle orpheline, mais elle ne savait pas quoi faire de plus que ça. Elle ne pouvait qu'espérer que la fillette se relève de cette éprouvante épreuve...

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------


Alors que la plume traçait lentement chaque ligne de chaque lettre avec habileté.. Un léger soupir survint dans la semi-obscurité de la sombre chambre éclairée par la chandelle. La silhouette observait attentive son œuvre, relisant en silence chaque ligne, chaque paragraphe. Elle émit un petit toussotement, posant une main devant sa bouche pour réprimer sa quinte de toux, alors qu'une vive douleur parcourait tout son torse, du sang perlant entre ses fin doigt qui trônait sur ses lèvres.. Une goutte perla au bout de son petit doigt avant de tomber lentement sur la feuille de papier où elle transcrivait ses idées.. Elle se tourna lentement sur sa chaise avant de se relever pour aller observer à l'extérieur par la fenêtre, toussant encore un peu. Du sang s'écoulant encore ses lèvres. Elle n'avait vraiment plus beaucoup de temps. Elle espérait vraiment qu'elle réussirait à tout faire ce qu'elle espérait avant de disparaître.. Puis d'une geste las, elle s'essuya la bouche et la main comme si de rien n'était, reprenant place devant son bureau. Ce n'était pas la première fois que cela lui arrivait. Elle n'allait tout de même pas s'arrêter pour si peu! Reprenant aussitôt sa plume entre ses doigts, l'immergeant légèrement dans l'encre, elle reprit son écrire, malgré le fait que le sang souillait légèrement sa feuille déjà noircit par l'encre.

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Chacun ne peut pas naître dans de grandes et luxueuses maisons.. Tous les enfants ne peuvent pas rêver vivre auprès de parents riches et puissants.. Cette jeune fillette qui venait de tout perdre et qui se retrouvait seule au monde à l'orphelinat, était l'exemple parfait représentant le fait qu'on en choisit pas où l'on apparaît dans ce bas monde. La jeune fille était née dans une petite famille pauvre du nord. Elle n'était pas désirée réellement car elle était un peu de trop pour l'homme et la femme qui tentait de mieux qu'ils pouvaient pour subvenir à tous leurs besoins.. Mais ils y arrivaient difficilement.. La vie était dure pour les humbles fermiers qu'ils étaient avant.. ce triste jour. Malgré le fait que la jeune fille n'était pas désirée car ils avaient déjà du mal à rejoindre les deux bouts, ils tentèrent d'élever la fillette du mieux qu'ils pouvaient avec le peu qu'ils possédaient. La vie était dure, mais tous tentaient de garder le sourire malgré tout ce qui se passait. La famille avançait petit à petit, sans regarder derrière eux. Malgré la difficulté du futur.. Mais fut un temps où le père n'arrivait plus à suivre, ses terres ne produisaient plus assez pour subvenir aux besoins de sa femme et de sa fille.. Ainsi, il emprunta de l'argent à quelques personnes qu'il connaissait ainsi qu'à un homme mieux nanti du coin. Tout aurait bien pu se passer s'il n'y avait pas eu le fait que le bourgeois était un homme avare et dangereux. C'était pour cela que le père cachait toujours la présence de sa fille quand les hommes du riche venait collecter son dû du mois. Au début, tout se passa bien.. L'homme prenait un peu de retard, mais il se rattrapait toujours, jusqu'à une année où les récoltes furent encore plus mauvaises que d'habitude.. Le riche devint plus exécrable et demanda un paiement rapide sinon, il subirait quelques ennuis de parcours.. Le père de famille d'abord obtempéra pour éviter des problèmes à sa famille. Mais bien vite, il fut rattraper par la fatalité. Il n'arrivait plus à rien.. Et il avait peur des représailles. Alors ce fut ce jour-là, où il invita sa femme et sa fille à aller à la capitale du royaume. Il savait bien qu'il n'avait que peu de chance de lui échapper.. Il était influent dans le nord, il avait plusieurs larbins à sa solde. Ainsi donc, il se dirigea vers Hystia.. Racontant à sa femme se qui arrivait alors que leur fille dormait dans le chariot. Tous deux pensaient bien plus au futur de leur gamine plus qu'aux leurs et alors qu'ils décidèrent qu'ils n'avaient pas d'autre choix que d'abandonner leur fille pour qu'elle puisse espérer un meilleur futur.. C'était une cruelle décision.. Mais ils n'avaient pas d'autre choix. Ce fut ainsi que tout arriva.. Abandonnant leur enfant au coté d'un commerce d'une artère importante de la grande ville, les parents partirent de leur coté.. Et alors que la nuit recouvrait Hystia.. Tous deux furent rattrapés par leur destin.. Un destin bien sombre et mortel.. Laissant seule une petite fille de cinq ans à peine..

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------


Alors qu'une nouvelle quinte de toux recommençait, faisant frémir de douleur la silhouette cachée dans la légère obscurité, une main s'avança vers une feuille vierge la tirant vers le bord du bureau alors que la plume replongeait dans l'encrier pour se préparer à relater à nouveau l'histoire que la personne imaginait petit à petit.. Une histoire simple et emplie d'une certaine tristesse. Une histoire que les gens pourraient n'espérer voir qu'en rêve..

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------


Ainsi donc, la jeune fille avait tout perdue. Ses parents.. Sa maison.. Son sourire.. Sa joie de vivre.. Tout.. Vraiment tout.. Elle n'avait plus rien pour elle.. Pas même une main reconnaissante pour la réconforter un peu. Plus rien ne la reliait à son passé d'il y avait une journée de ça.. Remise ainsi donc un plus important orphelinat de la ville par la capitaine et son adjoint, elle fut accueillit par une dame fort âgée mais bien souriante. Et pourtant, cette vision qui aurait du réconforter légèrement l'orpheline lui fit plutôt l'effet inverse.. Plutôt que de la réconfortée.. Elle fit peur énormément à la fillette qui chercha bien vite par tous les moyens à s'enfuir, mais à chaque fois. La femme qui s'occupait de l'endroit la rattrapait grâce à l'aide des surveillants de l'endroit. En quelques jours, elle tenta bien des fois de sortir car elle ne voulait pas accepter la réalité. Encore enfermée dans son petit monde personnel, la jeune fille ne voulait pas croire à tout ce qui se passait autour d'elle.. Elle espérait avoir vue un rêve ou plutôt un cauchemar. Elle hurlait encore la nuit vouloir voir ses parents, mais la vieille dame tentait à chaque fois de la réconforter en lui disant que ses parents ne reviendraient jamais ce que la fillette ne voulait pas croire. C'était purement enfantin, mais c'était ainsi.. Elle n'avait que cinq ans.. Bientôt six.. et elle n'avait que faire de la réalité.. Elle voulait juste que tout soit comme avant, qu'elle puisse enfin rentrer chez elle.. Après plusieurs longues journées.. puis semaine.. Alors qu'elle retentait de s'éclipser.. Elle fut rattrapée cette fois-là non pas par un surveillant.. Mais plutôt par un imposant mur de métal qui l'empêcha de passer. Surprise, la fillette s'était alors figée sur place en le contemplant, tentant de lever son regard assez haut pour voir son visage au travers des fentes de sa visière avant qu'il ne la soulève finalement se penchant vers elle avec un léger sourire en coin. Le colosse ne parla pas sur le coup, la regardant un moment en silence avant de rire aussitôt alors que les surveillants arrivaient finalement derrière la gamine. Les hommes furent surpris en voyant le colosse devant elle. Remerciant l'homme de l'avoir arrêté, un des surveillants annonça qu'il allait la ramener dans sa chambre. Secouant un peu la tête, le colosse les observa un moment avant de soupirer, expliquant par la suite qu'il était justement venu pour la voir.. Déboussolés, les gardiens acceptèrent la requête du lieutenant avant de se replier dans le bâtiment alors que le colosse observait la jeune fille à nouveau.

- Je passais dans le coin.. Alors je suis passé voir si tout allait bien. Tu te souviens de moi au moins ?
- Papa et maman vont venir me chercher.. ?
- Eum.. Tu sais bien que non.. Ils ne viendront pas..
- Pourquoi ? ....
- Ils sont ... Partis pour un long voyage...
- Sans moi...
- Oui.. Mais, tu dois vivre ta vie maintenant.. Et faire ce que tu veux le plus..
- Mais je veux rien sans eux.. J'ai plus rien..
- C'est faux petite.. Tu es en vie.. C'est la chose la plus importante, tu sais..

Baissant la tête, la gamine ne répliqua pas plus sous la pression du regard et du sourire bienveillant du titan devant elle. L'homme hocha lentement la tête en posant sa main sur la tête de la jeune fille avec tendresse ébouriffant ses cheveux pour détendre l'atmosphère un peu, riant un peu au passage. Il savait bien que cela n'allait pas panser toutes les blessures qu'elle avait en elle.. Mais au moins, il espérait qu'elle allait maintenant tenter d'aller de l'avant un peu plus. Un léger soupire filtra entre ses lèvres alors que la vieille femme venait à leur rencontre. La saluant d'une main, le colosse se redressa lentement puis se retournant, il sortit du grand bâtiment, laissant la gamine aux bons soins de la dame. Ainsi donc, la petite nordiste accepta avec désappointement la réalité qui l'accablait. Elle n'avait plus rien. Plus de familles, plus de vrai maison.. Mais elle devait surmonter tout cela comme le mur d'acier lui avait dis. Elle devait regarder devant elle pour se construire son futur avec l'aide des gens de l'orphelinat où elle était. Avancer devant elle, toujours avancer.. Elle devait ranger son passé quelques part dans sa mémoire pour ne pas l'oublier complètement.. Un jour, elle surmonterait tout cela pour avancer vraiment vers l'avenir. Mais pour l'heure, elle devait construire ses bases ici. Elle devait bien commencer quelque part. Alors, elle commença une vie d'abord bien calme, recevant quelques cours de la part des gens de la place, mais rien d'extraordinaire et elle avançait dans la vie du mieux qu'elle pouvait, jusqu'à ce qu'elle fut finalement en âge d'intégrer l'école militaire. La vie n'était pas facile et l'orphelinat ne pouvait pas toujours tout offrir à ses pensionnaires pour qu'ils puissent construire leur avenir eux-mêmes. Mais grâce au système d'éducation Terran, l'orpheline pouvait suivre les cours sans trop de problème. C'était gratuit.. Alors, tous les orphelins de l'orphelinat y avaient droit. Instruire les jeunes sans famille pour qu'ils soient en mesure de se forger un futur bien à eux. Les années passèrent de plus en plus, la jeune fille grandissait bien. Toujours droite et fière, elle veillait sur les plus de l'orphelinat, les aidant quand ils avaient besoins. Toujours souriante et attentive à autrui, elle était remarquable dans tout ce qu'elle entreprenait. Elle atteignait petit à petit son douzième anniversaire et l'école n'allait plus être gratuite pour elle. Et pourtant, la jeune demoiselle ne s'en faisait pas. Elle avait déja tout choisis son trajet qu'elle souhaitait accomplir. Ainsi donc quand, la jeune orpheline déclara à la directrice de l'établissement qu'elle voulait intégrée l'école militaire, cette dernière fut des plus surprise. Elle s'attendait bien à ce que cette jeune demoiselle décide de faire quelque chose d'impressionnant.. Mais de là à intégrer l'armée? Elle en était estomaquée.. Mais elle accepta volontiers le choix de la jeune fille, l'aidant même à faire son application pour intégrer l'école.. Ce n'était pas facile pour une personne qui n'avait rien à commencer à quelques parts.. Malgré que, le fait que Terra soit un pays à la tradition militaire bien ancrée où la famille était la chose la plus importante, était d'une grande aide. L'état encourageant l'enseignement, il fut facile avec l'aide de la directrice de faire en sorte d'avoir le soutien financier de l'état pour la jeune fille qui voulait intégrer l'armée. Tout le futur de la jeune fille était un peu plus assuré.. Tout allait mieux qu'elle n'aurait pu rêve quand elle était petite en fait. Ainsi, la demoiselle fit son entrée à l'académie. Elle n'était pas très musclée, elle ne s'y connaissait que très peu en matière militaire.. Et pourtant, elle réussissait à suivre le rythme. Certes, elle n'avait pas toutes les connaissances. Mais son esprit vif et ouvert l'aidait à apprendre bien plus vite que certaine autre personne. Bien vite pourtant, le mot se passa partout dans la classe où elle était qu'elle était une simple orpheline qui n'avait plus rien. Un moment, la jeune fille pensa qu'elle devait juste abandonnée pour éviter toutes ses paroles médisantes.. Mais quand elle recroisa en allant à un cour deux silhouettes bien familières, elle révisa bien vite son jugement alors que le titan s'avançait vers elle avec la capitaine à ses cotés. L'officière l'observa un moment un peu surprise en voyant celle qu'elle avait sauvée plusieurs années auparavant porter l'uniforme des élèves de l'école. Un simple rire de la part du colosse rafraîchit brusquement l'atmosphère.

- Eh bien gamine? Tu as décidée d'intégrée l'armée? Tu sais que ce ne seras pas facile.
- Bien sur lieutenant que je le sais. Mais je m'en montrerai digne.
- Oh oh, tu salue le lieutenant, mais tu oublie la capitaine? Quelle vilaine cadette.
- Pardon, Capitaine.
- Repos.. Alors, les cours sont durs? J'avais entendue parler que tu étais entrée à l'école, alors je suis venue voir si c'était vrai. En plus de cela, l'on m'a affirmé que tu es parmi les meilleures de ta promotion. Je suis fière de toi.
- Merci, vous savez, je prends exemple sur mes héros.
- Tes héros?
- Oui, vous deux.
- Oh je vois alors continue comme cela. Je vais garder un oeil sur toi. Si tu as une demande à formuler, vient nous voir. Nous tenterons de t'aider.
- Merci, capitaine. Je vous demande pardon. je dois y aller, mon cour va bientôt commencer et je ne veux point être en retard.
- Allez, va petite et soit la meilleure comme toujours.

Lâcha le lieutenant, alors que la jeune fille s'éclipsait aussitôt vers la salle de cour où elle devait se rendre, y entrant la tête haute, le regard fier. Elle avait deux personnes qui venaient de promettre de veiller sur elle maintenant. Elle n'avait plus besoin de rien d'autre. Des gens comptaient sur elle. C'était la chose la plus précieuse au monde pour elle. Et tandis qu'elle souriait un peu plus en entrant dans la pièce, elle prit place à son bureau habituel, répondant à toutes les demandes habituelles du professeur sans aucun problème. La vie était parfois des plus difficiles et des plus compliquées.. Et pourtant, malgré tout cela, la jeune fille avançait toujours, repoussant chacun des obstacles qui se dressaient devant elle. Elle n'avait pas peur de combattre l'adversité et elle le démontrait à chaque fois qu'on tentait de la stopper. Elle avançait toujours.. Que cela soit dans la pratique en combat ou sur le plan tactique. Elle était toujours réfléchis.. Elle ne faisait jamais rien de superflus, rien d'inutile. Ainsi ce fut de cette manière qu'elle avançait sans aucun remord. De simple orpheline sans avenir, elle était maintenant une étudiante reconnue et appréciée par tous en général. Parmi sa promotion, elle était classée dans les meilleures. Son esprit vif était son plus grand atout, elle était capable d'analyser des situations complexes pour trouver une issue avec le moins de pertes possible. C'était là son plus gros atout.. Alors que sa faiblesse était probablement le fait de n'avoir que très peu de force physique.. mais cela ne l'empêchait pas d'avancer droit devant elle malgré tout. Toute sa vie se résumait à cela.. Elle était brillante dans ses cours. Elle était de plus en plus réputée.. Tout aurait pu rester ainsi, une vie terne en quelque sorte car être toujours dans les meilleurs n'étaient pas des plus amusants si l'on a personne avec qui partager ce bonheur.. Puis une nuit.. Comme une bénédiction auréolée d'une incroyable coïncidence. Elle croisa au détour d'un couloir, une frêle silhouette en pleurs.. Surprise sur le coup, elle ne posa pourtant pas plus de questions avant de s'avancer vers elle et la prendre soudainement dans ses bras pour la serrer contre elle. Voir quelqu'un pleurer lui brisait le coeur plus qu'autre chose.. Alors.. Elle la serra bien fort contre elle pour tenter de la réconforter.. Ce qui sembla réussir après plusieurs minutes. La jeune fille souriait tendrement en contemplant la demoiselle en détresse et tandis qu,elle séchait ses larmes, l'orpheline lui fit un petit clin d'oeil qui se voulait un petit geste amical alors qu'elle la relâchait.

- Tu sais.. pleurer c'est bien, seulement si après tu te relève pour faire face à l'adversité comme moi.

Se relavant lentement, l'adolescente tendit sa main à sa nouvelle amie pour l'aider à se relever. Cette nuit-là, elle préféra rester au coté de la demoiselle qu'elle avait découverte. Sa tristesse l'avait profondément touchée. Elle n'aimait pas voir quelqu'un pleurer.. Elle ne voulait plus voir cette tête blonde pleurer encore. Ainsi donc, elle passa la nuit à ses cotés.. Parlant avec elle de tout et de rien.. Racontant sa vie, écoutant la sienne.. Une amitié commença bien vite à naître entre elles. Une amitié forte et solide. Ainsi donc une nouvelle pierre se plaça dans l'édifice du future de la jeune demoiselle qu'elle était. Continuant avec brio ses cours, avançant toujours avec la même adresse.. Esquivant les obstacles avec ardeur, elle montrait comment faire à sa nouvelle amie dans les situations qu'elle ne comprenait pas. Même que parfois, elle prenait son amie comme une petite soeur.. Lui montrant quoi faire parfois, lui donnant de petit cour sur certaine chose où elle excellait le plus. Tout était juste parfait en quelques sortes. L'ancienne orpheline qu'elle était s'était petit à petit formée une nouvelle famille en quelque sorte. Elle avait des amis sur qui elle pouvait compter. Quand elle ne comprenait pas bien quelques choses, elle recherchait les conseils de la capitaine ou du lieutenant.. Et quand elle avait juste besoin d'un sourire ou d'une délicate parole, elle allait voir sa meilleure amie qui englobait une grande part de ses pensées..

Si bien qu'une nuit, cette dernière lui offrit une proposition des plus grandiose.. Un pouvoir qu'elle n'aurait jamais pu rêver.. Un pacte avec elle. Un lien puissant allait les réunir pour toujours quoiqu'il arrive à partir de cet instant. Un symbole apparu sur le bras de la jeune femme montrant le pacte qu'elle avait conclu avec son amie. Ainsi, la vie devint des plus intrigantes et intéressantes alors qu'elle s'habituait à sa nouvelle puissante.. Pour une fois, elle sentait son corps devenir plus fort, plus agile.. Plus endurant.. C'était différent d'avant.. Ainsi armée de cette nouvelle force.. Elle avança droit devant elle vers son futur.. Les années s’enchaînaient sans cesse, sans que rien d'inhabituel ne survienne.. Aucun problème s'éleva à l'encontre de la jeune femme qui avançait lentement en âge, alors que bien vite son esprit vif et son génie furent bien vite remarqués malgré son jeune âge. Elle excellait dans tous les domaines.. Que cela soit combat que tactique. Elle semblait toujours trouver une faille.. Jusqu'à ce qu'un jour, lors d'un entrainement quotidien.. Elle ne se sentit pas très bien.. Mais trop fière et orgueilleuse, elle continua l'entrainement combattant son malaise, tentant de l'oublier.. Jusqu'à ce qu'il se termine.. Se retrouvant seule dans sa chambre, la fière demoiselle tomba brusquement à genou au sol, toussant fortement.. Son ventre lui faisait mal.. Ses poumons la brûlaient.. Elle avait l'impression de brûler de l'intérieur tant la douleur était vive.. Jusqu'à ce que du sang s'écoule de sa bouche alors qu'elle toussait.. Surprise et apeurée.. Elle ne sut que faire.. Elle était bien trop fière pour dire cela à qui que ce soit.. Elle.. avoir une faiblesse ? Impossible.. Et si elle le racontait à son amie.. Cette dernière en serait attristée.. Alors, elle ne pouvait pas lui en parler.. Ainsi donc, elle garda tout cela pour elle.. N'en parlant à personne.. Elle ne voulait pas qu'on la voit faible.. Elle avait sa fierté. Elle avait tout construit grâce à cela.. Elle ne voulait pas que cela s'écroule si vite. Tentant de reprendre une vie un semblant normal, tentant de faire en sorte que personne ne remarque quoique ce soit de son état.. Elle continua à suivre les quelques enseignements qu'il restait à apprendre.. Elle avait si vite gravis les échelons.. Toujours si brillante.. Si réfléchit.. Elle était reconnue comme une des prodiges de sa promotion. Son nom circulait déja dans les hautes-sphères militaires. Deux de ses plus anciens amis faisaient en sorte que la jeune orpheline ne soit pas oublier lors des graduations et ainsi.. Elle termina finalement l'école militaire avec déjà un nom réputé. Peut-être était-elle reconnue comme une novice par les anciens officiers et que certains trouvaient ses tactiques étranges.. Mais ça, elle s'en moquait, plusieurs personnes étaient déjà intéressées par ses talents stratégiques et alors qu'elle gravissait petit à petit les échelons militaires.. Il arriva un jour où.... Une place de haut-rang se libéra.. Coïncidence ou pas..

Avant même que l'annonce que le vieux général prenait sa retraite de l'armée.. Son nom circulait déjà dans les couloirs et dans les sphères militaires. La jeune tacticienne de vingt-trois ans à peine avait déjà été remarquée.. Jusqu'à ce qu'un jour... Elle fut officiellement promue au rang de colonelle de Terra. Un haut grade peut-être.. Un haut prestige.. Mais tout cela n'affectait que très peu la jeune femme qui ne rêve toujours que d'une seule chose.. Protéger tout ce qui avait permis à la faire devenir ce qu'elle était devenue. Ainsi devenue colonelle.. Elle offrit une place à sa meilleure amie à ses cotés. Mais cette dernière lui confessa qu'elle voulait faire quelques choses de différent. Cette confession ne dérangea pas vraiment la nouvelle officière, tant que sa petite soeur et elle pouvaient se voir de temps en temps.. C'était parfait.. Ainsi donc promue, elle rassembla ses deux anciens protecteurs et professeurs leur offrant des places à ses cotés. Elle s'entourait de ses meilleurs amis certes, mais c'était surtout pour avoir des gens de confiance auprès d'elle.. Ainsi donc la vie reprit son cours.. Elle avait tant à prouver et tant à faire.. Mais elle manquait de temps.. Son corps la suivait de moins en moins.. Ses crises devenaient de plus en plus régulières.. Mais elle ne s'en faisait pas.. Elle n'avait pas le droit de faillir à la promesse qu'elle s'était faite en intégrant l'école militaire.. Qu'elle allait protéger tous les gens qui l'avaient tant supporter.. Tous.. sans exception..

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------


Contemplant son travail avec un sourire attristé, la silhouette détourna son regard pour observer par la fenêtre avec un soupire. Elle avait tout écrit ce qu'elle pouvait. Elle avait retranscrit là.. Une jolie histoire qui commença bien triste avec un presque conte de fée pour fin.. C'était une histoire qui aurait pu faire rêver les plus grands écrivains de ce monde en fait.. C'était l'histoire de quelqu'un de bien spécial.. Oui.. Une histoire bien importante à son coeur.. C'était.. son histoire à elle. Son passé.. Ses épreuves.. Ses rêves.. Ses espoirs.. C'était un recueil de tout ce qui est elle.. Reprenant, elle écrivit quelques lignes au bas de la dernière page..

- Un remerciement spécial au capitaine Valencia D'Asentias pour m'avoir sauvée quand j'étais petite. Ainsi qu'au lieutenant Welthor Frelmort, dit le mur d'acier, pour m'avoir inculquer le courage.. Et merci à meilleure amie Jeanne pour tout ce qu'elle m'a offerte...

Terminant d'écrire les derniers remerciements, un sourire apparut sur ses lèvres durant un instant avant qu'un toussotement enlève spontanément sa joie momentanée.. Puis d'une main légèrement tremblante, elle traça les dernières lignes du titre de son livre.. '' Mes espoirs, mes rêves.. Passé, présent, futur.. écrit par Azalée Kinsley, officière terranne '' Puis déposant la feuille sur la pile, elle se leva lentement, soufflant sur la bougie pour plonger la chambre dans la noirceur totale de la nuit.

Autre Comment avez-vous connu le forum ?: Si c'est par un membre, la publicité, les top-sites, le hasard...
Des choses à améliorer ?: Au niveau de la clarté des explications, des règles, la qualité du design... ce qui vous passe par la tête.
Crédits: Azalée -> Erza de fairy tail
-> Signum de magical girl nanoha
Welthor -> Pang De de DW
Valencia -> Wang Yi de DW
Magical Girl Lyrical NANOHA The MOVIE 2nd A's OST Dear My Sister Dear My Memory
Un dernier mot ?: Si vous en avez un. Je vous souhaite bienvenue pour ma part et bon rp.

Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 22
Age : 0
Points Histoire : 0
Ven 24 Mai - 7:04
Fini fini fini fini

Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 336
Age : 15
Métier : Utopiste
Humeur : Optimiste
Points Histoire : 0
Sam 25 Mai - 8:18
Ahah, il faut croire que tout arrive xD

Je vais pas te souhaiter la bienvenue ça fait un moment tu traines par ici, jolie fiche, simple et travaillée, j'aime beaucoup l'idée du personnage. J'ai noté ton pacte de manière approximative, le rang final tombera lorsque Jeanne aura fini sa reprise de fiche xD

Puissance - Rang B+:

Ca commence à bien faire les Terrans de haut niveau là... bon vu ton personnage j'ai pas tellement le choix, tu te rapproches assez de Kerrys et Baiken dans la lignée pactisant Terra de bon niveau, tu as toutefois moins d'expérience qu'eux en combat. Je dirai que tu peux atteindre le rang A assez rapidement suivant les évolutions de ton pacte et les expériences RP, enfin si tu meurs pas avant...

Relation - Rang C:

Gradé de Terra, cqfd. Les haut-gradés de l'armée dépassent pas le rang C+ dans tous les cas, un rang C à Terra est déjà une bonne chose. La puissance de tes PNJ direct est du coup réduite, mais s'ils sont repris par des joueurs ils tourneront effectivement au niveau B+ voire A.

Tiens j'aurais une idée marrante pour ton perso si tu veux, enfin, ça pourrait mettre du piment par rapport à ton pouvoir de pacte xD
Bref, bienvenue sur le forum!




"J'effacerai toutes les tragédies de ce monde."

Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Moi.. et rien d'autre...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» L’amour n’est rien d’autre qu’un fantasme.
» On vise l'Or et rien d'autre !
» Ce n'est rien d'autre qu'un mauvais cauchemar ... (20.06 - 10h35)
» Can't i drown in my bath in peace ? ~ Ft. Stain
» Top 10 de vos films préférés !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Pres à revalider :: Terra-
Sauter vers: