Mémoires de la Sorcière d'Himeji - Kaede d'Azaïr



 

 :: Chroniques de la connaissance :: Place des hérauts :: Récits Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Mémoires de la Sorcière d'Himeji - Kaede d'Azaïr

avatar
Messages : 256
Age : 24
Métier : Conspiratrice, aventurière.
Humeur : Sarcastique.
Points Histoire : 50
Sam 26 Jan - 19:29



Relations et récits en cours.

Les Mémoires


Liaisons dangereuses - 5 juillet 758 | Eloan.
Contrebande et coup d'Etat - 1er janvier 762 | Amae.
Nuit de Sabbat - 19 janvier 762 | Kyriel.
Sorcière et Prêtresse - 28 janvier762 | Octavia.
L'Homme à la Peau d'Argent - 15 janvier 762 | Mini Event.
Croisement - 20 février | Erin.
Lapis Manae - 1 mars 762 | Event.

La Famille d'Azaïr


La famille d'Azaïr s'est restreinte depuis la catastrophe de Yaegahara, il y a sept ans de cela, mais demeure vaste et mystérieuse. Officiellement n'ont survécu que Kaede elle-même, désormais à la tête de la lignée, sa sœur Ophélia et leur héritier Shin. En réalité, les filles d'Atrée d'Azaïr sont au nombre de sept, et la doyenne Mariko d'Azaïr, ancienne concubine de Golbez d'Ignis, cache d'obscurs secrets sur une famille dont les ancêtres remontent plus loin encore qu'aux aubes de l'Empire d'Eholis.
Chacun des membres de la famille remplit des fonctions précises en Azaïr, tous sont reconnus et révérés par le peuple oriental, et tous ont pour seul horizon les conquêtes glorieuses de leur lignée. Leur vie n'est dédiée qu'à la perfection, et leur combat, à la beauté de l'histoire.

Lire :



En attente :

  • Atrée d'Azaïr, Fantôme vengeur.
  • Sybil d'Azaïr, Fleur noyée.
  • Shin d'Azaïr, Dragon d'Himeji.
  • Mariko d'Azaïr, Doyenne secrète.
  • Toki d'Azaïr, Maîtresse des forges Tatara. [Poste Vacant]
  • Yamiko d'Azaïr, Démon guerrier. [Poste Vacant]
  • Okuni d'Azaïr, Invisible itinérante. [Poste Vacant]
  • Miwako d'Azaïr, Dame romanesque.
  • Maiko d'Azaïr, Enfant de la danse.




Oracle blanche d'Himeji.
(Poste vacant.)

« Ô pâle Ophélia ! belle comme la neige !
C'est qu'un souffle, tordant ta grande chevelure,
A ton esprit rêveur portait d'étranges bruits ;
Que ton cœur écoutait le chant de la Nature
Dans les plaintes de l'arbre et les soupirs des nuits;
C'est que la voix des mers folles, immense râle,
Brisait ton sein d'enfant, trop humain et trop doux ;
C'est qu'un matin d'avril, un beau cavalier pâle,
Un pauvre fou, s'assit muet à tes genoux !
Ciel ! Amour ! Liberté ! Quel rêve, ô pauvre Folle !
Tu te fondais à lui comme une neige au feu :
Tes grandes visions étranglaient ta parole
- Et l'Infini terrible effara ton œil bleu ! »
– Arthur Rimbaud, Ophélie.

Âge : 22 ans.
Sexe : Féminin.
Nature : Pactisante.
Puissance : C. Pactisante de haut niveau (rang B), Ophélia entre dans l’esprit de ceux qu’elle observe avec facilité, entend leurs pensées immédiates et peut y introduire d’autres pensées pour exercer d’habiles manipulations mentales. Elle est ainsi connue pour ses prédilections étonnamment exactes. Dans le futur, il est possible qu’elle sache pénétrer plus profondément encore les âmes, découvrir leur passé et deviner plus aisément encore leur avenir.
Description : Ophélia d’Azaïr n’est plus la chaste ingénue d’autrefois. Le temps où elle jouait au go avec son père dans la bibliothèque étrange de Yaegahara, où sa sœur l’emmenait sur son dos loin dans la montagne, où elle rêvait d’idylles avec un jeune page, ce temps-là est révolu. L’enfant malade et fragile mourut dans ce lit obscur qu’un prince trop impétueux choisit pour enterrer sa virginité. Trahie par son amour passionnel, son père vengeur et sa sœur en furie, Ophélia fut la cause d’un massacre sans nom sur les flancs acérés de la montagne. Elle est devenue femme et coupable d’avoir été victime. Les cadavres de ces hommes morts pour laver son honneur ensanglantent son âme trop pure. Le prince qu’elle aimait fut tué par sa propre sœur. Son père périt de la main du roi. Mais Ophélia connaît le pardon. Elle pardonna son violeur en accouchant de son enfant. Elle pardonna sa sœur qui expiait sa faute dans un long exil à travers Albion. Elle pardonna son père en le pleurant. Au cœur de la mélancolie, elle devint femme et mère, elle éleva son fils comme un véritable d’Azaïr. Sa sœur repentante fut son plus solide soutien et sacrifia une part de sa force vitale et magique à la protection de sa cadette. Ophélia, pactisante, a puisé sa force et sa magie en Aquaria. Elle connaît les pensées de quiconque en croisant son regard, insuffle des paroles suaves et persuasives dans les esprits qu’elle effleure… Ses yeux sont plus pénétrants que des lances à la lumière des étoiles et cependant profonds, puits de souvenirs et de pensées enfouies. Fière, forte, et volontaire, elle est néanmoins l’âme douce et miséricordieuse d’Himeji, la gardienne des idéaux d’Azaïr. S’il y a une rébellion à jouer en Ignis pour mettre son aînée Kaede sur le trône, elle sera faite dans la justice aimante d’Ehol, auquel Ophélia accorde toute sa foi depuis son séjour à Aquaria. Aimée dans tout Azaïr, elle s’y impose en seconde maîtresse, toute habillée de blanc, grave et belle dans son voile de cheveux blonds et foncés.




Prince Oriental
(Poste Vacant)

« Mon innocence enfin commence à me peser.
Je ne sais de tout temps quelle injuste puissance
Laisse le crime en paix, et poursuit l’innocence.
De quelque part sur moi que je tourne les yeux,
Je ne vois que malheurs qui condamnent les dieux.
Méritons leur courroux, justifions leur haine,
Et que le fruit du crime en précède la peine

Vous voulez par mes mains renverser un empire ;
Vous voulez qu’un roi meure, et pour son châtiment
Vous ne donnez qu’un jour, qu’une heure, qu’un moment !
Aux yeux de tout son peuple, il faut que je l’opprime !
Laissez-moi vers l’autel conduire ma victime,
Je ne m’en défends plus ; et je ne veux qu’aller
Reconnaître la place où je dois l’immoler.
Cette nuit je vous sers, cette nuit je l’attaque. »

- Oreste, in Andromaque, Racine.


Âge : 26 ans (aîné de la famille d'Ignis).
Sexe : Masculin.
Nature : Magicien du feu.
Puissance : A+. Lucius est le Septième Héritier de la couronne d’Ignis, Prince d’une lignée détentrice d’un mana exceptionnel. Combattant expérimenté et entraîné, il est également devenu un mage dont la puissance est redoublée par l’apprentissage secret de la langue ancienne, anciennement aux côtés de son oncle Atrée d’Azaïr, aujourd’hui auprès de sa cousine Kaede.
Description : Le jour où Lucius d’Ignis devint un véritable Prince de l’Orient, ce fut face à l’abyme de l’oubli qui menaçait de les avaler, lui et sa cousine. Du haut du trône d’Azaïr obtenu par la volonté de son père le Roi, les yeux jetés dans l’épouvantable néant, Lucius jura allégeance à la famille d’Atrée et surtout à sa fille aînée, Kaede, qu’il aime désespérément. Longtemps écartelé par la dévotion qu’il porte envers sa famille et la passion qu’il éprouve pour sa cousine, ce Prince a finalement fait le choix d’être traître à son sang et se donne tout entier aux désirs fous de Kaede et à des rêves de liberté et d’humanisme. Homme politique plein de noblesse, il cache son visage de jeune homme torturé sous un masque de sang-froid. Admiré pour sa tempérance et sa lucidité, Lucius figure en Prince éclairé qui joue de malchance. Il gouverne sur une terre sauvage, percluse derrière de hauts sommets, sur un peuple indocile et ombrageux qui ne se soumettra qu’à un seul Azarien, et qu’à la seule Kaede. Depuis longtemps clairvoyant sur le sort qui lui est réservé s’il ne lutte pas pour obtenir le trône, Lucius s’écarte douloureusement de sa fratrie pour mieux pouvoir la devancer. Où qu’il aille, d’Azaïr en Lex, Lucius est un paria et ne pense trouver d’intimité véritable qu’auprès de sa cousine qui ignore son amour. Pourtant, il sait qu’il a fait le bon choix. Mieux vaut encore être parricide que de précipiter son amour dans la mort et l’oubli, que de perdre toute possibilité de conquête et d’humanité. Aujourd’hui, après trop de délibération et trop d’innocence, il est temps d’agir, quelques en soient les conséquences. Qu’il pourrisse parmi les charognes des traîtres sur la place publique de Lex, mais que jamais il ne laisse le temps s’écouler sans bataille.

Les Azariens


Lire :



En attente :

  • Kimitomo Haku, Danseur enchaîné. [Poste Vacant]
  • Ikaku Tatsuya, Chien des Rois.
  • Sesshu, Peintre d'Himeji.
  • Kanata Yoite, Daymio du Sud de Yaegahara. [Poste Vacant]
  • Tokugawa Ietsuna, Daymio de la Côte septentrionale. [Poste Vacant]
  • Masamune Tojiro, Daymio de la Côte méridionale. [Poste Vacant]
  • Shigemura Ryu, Daymio des Plaines méridionales. [Poste Vacant]





Maître de vie
(Poste vacant)

Âge : La quarantaine.
Sexe : Masculin.
A Hard Teacher by Hans Zimmer on Grooveshark
Puissance : Guerrier expérimenté et bon magicien. Le rang est à définir selon la personne qui voudra l'incarner.
Influence : Daimyo de la province Yamato du principat d'Azaïr, officiellement intendant du Prince Lucius, Yamato Eita n'est pas d'une influence moindre.
Nature : Magicien du feu.
Description : Sire Yamato descend d’une des plus anciennes familles d’Azaïr, et certainement de la plus reconnue d’entre toutes. On le sait fils des empereurs de l’âge obscur, descendant de la lignée qui a régné sur l’archipel Nansei pendant des siècles, et conquis une part du continent jusqu’aux Monts Yaegahara. Toutefois, cette ère de grandeur s’évanouit dans le creuset impitoyable de l’Empire d’Eholis, où toutes les anciennes cultures se turent, ensevelies sous la civilisation fédératrice et universelle. Les Yamato furent refoulés et Eita lui-même n’exerce plus son pouvoir que sur les terres qui lui furent offertes par Atrée à l’Extrême-Orient d’Azaïr. Daimyo de la côte est, d’Ha Long, et de l’archipel, il retrouva la dignité perdue de ses ancêtres et, reconnaissant, jura fidélité au Prince déchu d’Ignis.
Avant le principat d’Atrée, les Yamato vivaient dans la misère parmi le peuple souffreteux des côtes, les branches de cette glorieuse famille s’éparpillaient dans des vents contraires : les uns faisaient carrière dans l’armée, les autres s’abandonnaient au malheur des guerriers errants ou des artistes itinérants. Mais la mémoire de leur âge d’or subsista, et avec elle la culture guerrière dont Yamato Eita bénéficia largement.
Désormais, il offre à ses fils et à son épouse une vie de seigneurs dans les grandes demeures de sa province et reconnaît l’autorité de Kaede, quoiqu’un peu moqueur et envieux. Il a l’âme trop grande pour tenir compte de si petites jalousies, une âme occupée d’honneur et de poésie, mais aussi de curiosités, d’intelligence amusée et de rires sublimes. La vie est dans chaque souffle, chaque chevauchée, dans chaque tasse de thé. Et si comme la fleur se fane, l’homme meurt chaque jour un peu plus, Yamato Eita surpasse les souffrances en riant. Son regard curieux se pose sur le monde, il en parle dans un fort accent azarien et son impassibilité rieuse le détache de tout mal pour faire triompher la vie libre et dansante.




Esprit des Montagnes
(Poste vacant)

Âge : Près de trente ans.
Sexe : Masculin.
32 - Legend of Ashitaka Theme by Princess Mononoke on Grooveshark
Puissance : Le rang exact serait défini après l'écriture de la fiche. Or, privé de ses parents assez tôt, Shigeru a reçu son éducation, qu'elle soit d'ordre intellectuelle, militaire ou magique d'Atrée d'Azaïr et d'Eloy Altaïr, respectivement prince d'Ignis et chevalier (anciennement gradé terran). C'est donc un maître d'arme accompli, un artiste du sabre et un guerrier redoutable. Sa puissance magique n'est pas négligeable, son ancienne lignée ayant perpétué un potentiel de mana important.
Influence : Intendant de la région Katsumoto, Shigeru a reçu ses fonctions d'Atrée d'Azaïr, et Lucius d'Ignis a maintenu sa légitimité. Il est également général, comme tous les intendants d'Azaïr.
Nature : Magicien du vent.
Description : Daimyo du nord des monts Yaegahara, Sire Shigeru vit parmi les brumes et a surgi comme un esprit de la nature pour appuyer l’autorité de la fille d’Atrée et lui offrir sa protection. Son visage impassible semble ne connaître que le repos, mais le moindre sourire qu’il esquisse métamorphose son austérité en une douceur malicieuse. Il a une trentaine d’années, peut-être un peu moins, sa taille est nettement au-dessus de la moyenne et il est large d’épaules. La peau de ses mains est claire, presque blanche, et leur forme est harmonieuse, avec de longs doigts nerveux qui semblent faits pour s’enrouler tout naturellement autour de la poignée d’un sabre. Quant à ses cheveux, il les a très longs, très noirs, très fluides, et soigneusement coiffés en chignon. C’est comme une cascade d’ébène retenue par un morceau de soie au-dessus d’un front d’ivoire. Shigeru est un homme particulièrement mystérieux, dont la réputation n’est qu’un murmure, mais dont la puissance n’est plus à prouver. Esprit insaisissable des montagnes, il erre dans des desseins énigmatiques entre ses grandes forteresses et les sinuosités blanches et verdoyantes de la montagne. C’est un des plus grands appuis des Invisibles, qui savent trouver dans ses forts reclus et ses jardins mystiques un refuge paisible.
Grand ami d’Atrée d’Azaïr, il se serait précipité à son secours si l’ancien prince, sûr de sa défaite, ne lui avait ordonné de rester neutre lors de la rébellion, pour garantir la survie du principat. C’est enfin ce serment qui a retenu son geste lorsqu’il a voulu s’ouvrir le ventre, en apprenant l’échec et la mort de celui qu’il considérait comme son maître.
Le deuil fut difficile, mais Sire Shigeru est le dernier héritier d’une des plus anciennes et des plus nobles familles d’Azaïr. La vie a repris ses droits dans son cœur plein de mystères et d’audaces, et c’est aujourd’hui un esprit qui galope dans les nuées de la montagne, entre ciel et terre.




Archère du Levant
(Poste vacant)

Âge : Entre vingt et trente ans.
Sexe : Féminin.
Silent Moon by Jia Peng Fang on Grooveshark
Puissance : Le rang exact serait défini après l'écriture de la fiche. Or, Ayae a atteint le grade de général grâce à un entraînement martial dirigé par sa mère, elle-même général d'Azaïr. C'est une magicienne exceptionnelle et une archère inégalée dans son art.
Influence : Elle ne se fait pas appeler Dame Matsudaira pour rien. En plus d'être une gradée de l'armée, elle s'est vue confier l'intendance de la région Matsudaira par Lucius d'Ignis. En vérité, il s'agissait plutôt d'une officialisation de ses charges, étant donné que sa famille occupe ce rôle depuis des centaines d'années.
Nature : Magicienne (du vent ou du feu au choix).
Description : Traditionnellement dirigée de mère en fille depuis sa création, la province Matsudaira est aujourd’hui entre les mains de Dame Ayae. Magicienne et archère émérite, Ayae est une meneuse d’hommes exceptionnelle dont le sang froid n’a d’égal que son intelligence et sa force. Elle a suivi une instruction martiale et politique stricte et a conscience de la position dangereuse de sa province en ces temps troublés, à la frontière de Terra. Si la guerre éclate, ses troupes et le peuple de sa province en seront les premières victimes. Ayae n’est pas une fervente partisane des conflits armés, bien qu’elle admette la lutte contre les d’Ignis comme inévitable et nécessaire pour trouver à son issue une vie juste et paisible. Elle redoute le jour du traité de négociations et fortifie la frontière avec une application sévère. Façonnée dans un code d’honneur méditatif et plein d’impassibilité, Ayae est d’une nature morale et contemplative. Son stoïcisme et sa rigueur méticuleuse passent souvent pour de la froideur, ses relations avec autrui demeurant souvent sur un écran de politesse, de respect et de convenances. Il est difficile de la cerner, ou même d’approcher ses sentiments qui rarement se trahissent : sa condition féminine la force à maintenir une distance sécurisante entre elle et autrui et son haut grade dans l’armée ignisienne se justifie en partie par cette prudence austère. Toutefois, les rares moments où Ayae perd sa sérénité sont des orages de dissuasion et de brutalité, voire de cynisme cassant, et sa parole d’ordinaire concise, honnête et directe, se mue en une arme étonnamment acérée. Mais bien heureusement, le calme de l’archère demeure légendaire au cœur des plaines brumeuses, au grand septentrion d’Azaïr.

Les Invisibles


En attente :

  • Jin Kenji, le Renard d'Azaïr.
  • Nodoka Mei, Espionne idéaliste.
  • Jin Shigure, Héritier Jin.
  • Jin Shizuka, Rose vénéneuse.
  • ??, chef Nodoka.

Exotiques étrangers


En attente :

  • Eloan Galaad, Arbiter Elegantiarum. [Joué]
  • Kyriel Bernkastel, Fils de la liberté. [Joué]
  • Erin, Héritier du néant. [PNJ]
  • Ryd Fenril, Emissaire de la Terre. [Joué]
  • Rebecca Ellinford, Maîtresse Officielle du Roi. [Joué]

Ennemis


En attente :

  • Iskandar d'Ignis, Despote illégitime. [Joué]
  • Autres...

Voir le profil de l'utilisateur
Mémoires de la Sorcière d'Himeji - Kaede d'Azaïr
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Les mémoires d'un tyran
» Presentation de Kaede Nagase
» Y'Shahinn Nehleän - Prime Sorcière
» Frida [Sorcière]
» Gwelaly Lothalia [Sorcière & Voyageuse]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Chroniques de la connaissance :: Place des hérauts :: Récits-
Sauter vers: