Laissez parler les petits papiers... [Reno.]



 

 :: RP Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Laissez parler les petits papiers... [Reno.]

avatar
Messages : 4
Age : 28
Métier : Evêque de la Pitié
Humeur : Joviale
Points Histoire : 0
Dim 30 Déc - 7:06
5 Janvier 762, Place Sainte d'Aquaria, 10h


Leurs pas résonnaient sur les dalles. Des livres pleins les bras, Jarek marchait rapidement en direction de la grande bibliothèque d'Aquaria... Ou tout du moins, essayait.

"Allez !!! S'il te plait !!! Dis oui ! Dis oui ! Dis oui !"


Une belle jeune femme marchait à reculons quelques pas devant l'évêque, sa longue chevelure de feu ondulait dans le vent iodé qui parcourait les rues d'Aquaria en cette sublime matinée. Ce n'était autre que Cassandra, la sœur de Jarek.
Ce dernier prit un sourire compatissant, tentant en vain de lui expliquer que non, elle n'avait pas le droit d'accéder à la partie de la bibliothèque réservée au Haut-clergé.

"Ecoutes... Je te l'ai dis mille fois Cassandra. Non, tu ne peux pas me suivre là-bas.


-Mais ! Pourquoi ?! Je t'accompagne de partout ! Je veux y aller ! Montre-moi !"

L'évêque soupira en regardant le ciel. Un ciel magnifique à vrai dire, pas un seul nuage et le soleil qui dardait ses rayons bienfaiteur sur la terre. Jarek trouva cela étrangement beau... En fait, tout ce qu'il y avait autour de lui semblait irréel. Le clapotis des fontaines, le sourire confiant et serein des habitants qui se promenaient et même les pépiements incessants de sa sœur. D'ailleurs celle-ci tentait de nouvelles méthodes pour atteindre son but.

"Tu sais... Personne ne le remarquera. Tu me fais entrer rapidement, juste un coup d'œil. Je ne te demande rien d'autre. Personne ne verra rien, je sais me faire discrète !"

A ces paroles, Jarek ne pu s'empêcher de laisser s'échapper un léger rire. Elle ? Discrète ? Un éléphant rose à pois bleu passerait inaperçu à côté d'elle.

"Jarek ! Mon frère ! Répond moi au moins ! Après tout ce que j'ai fais pour toi ! Tu pourrais au moins me faire ça ?!"

Tiens donc ! La voilà qui s'essayait au chantage. Et bien... Elle avait vraiment envie d'y aller. Son frère ne répondit rien, s'abimant dans la contemplation de la ville. Une ville qui l'avait vu grandir, s'épanouir, prier. Une ville qui pour lui, représentait tout désormais.

Cassandra avait abandonné ses supplications, elle marchait silencieusement à côté de son frère, la mine boudeuse. Jarek la contempla un instant, s'amusant de la petite moue qu'elle faisait. Celle-ci le remarqua et se renfrogna encore plus avant que, quelques secondes plus tard, naquisse un petit sourire sur son visage. Les deux se regardèrent et partirent dans un éclat de rire.
Oui, tout semblait annoncer une magnifique journée aujourd'hui.

Ils n'étaient plus qu'à quelques rues de la bibliothèque. Jarek avait besoin de faire des recherches sur une histoire qui le tracassait depuis quelques temps. La semaine dernière, un homme était venu quérir son aide à propos des douze séraphins. Les questions qu’il lui avait posées l’avaient troublé, à un tel point qu’il avait éveillé de vieilles interrogations de la part de l’évêque. Ses questions restaient pourtant simples : quel était le véritable pouvoir du langage divin, maîtrisé par ces êtres angéliques ? Est-ce que cette langue avait un lien avec la leur ? L’ancienne ? A presque toutes ces questions, la réponse était simple à donner, il suffisait de réciter les saintes écritures mais… Est-ce que les réponses étaient… Satisfaisantes ? N’étaient-elles pas trop superficielles ? Et puis… La question du langage divin relevait d’autres interrogations beaucoup plus… Difficile à appréhender. La question du Verbe, de son pouvoir, sa capacité à canaliser, à définir les essences vitales des hommes, les contrôler… La genèse du Verbe était aussi à remettre en cause.
Evidemment, Jarek s’était déjà poser toutes ces questions et il en avait tiré des conclusions personnelles mais, ce matin, il était résolu à apporter de nouveaux éléments de réponses et aborder ce problème sous un autre angle. Il le faisait pour l’homme qui lui avait posé toutes ces questions, évidemment, mais aussi, un peu pour lui, qui se passionnait pour les séraphins. Ces êtres incroyables qui, disait-on (dans les saintes écritures en tout cas) ressemblaient tant aux hommes et qui pourtant, restaient maîtres des savoirs du dieu unique.

5 Janvier 762, Bibliothèque d'Aquaria, 11h.
« Jarek, on est arrivé, réveille toi mon grand. »

Cassandra gesticulait autour de lui, tentant de le sortir de l’étroit couloir de pensées dans lequel il s’était engouffré.

« Oui, pardon, excuse-moi. Entrons. »

Ils pénétrèrent dans le vaste hall d’entrée et immédiatement, ils furent envahis par le calme qui régnait dans ce lieu, temple du savoir et, en quelque sorte, de la quiétude. Ils traversèrent rapidement les couloirs que formaient les étagères pleines à craquer de livres pour atteindre le bureau de l’archiviste. Ces immenses étagères qui leur donnait à chaque fois, et ce malgré le nombre incalculable d’heures que Jarek et sa sœur avaient passé ici, l’impression d’être minuscule presque… Insignifiant face à toute la connaissance et à l’histoire concentrer en ce lieu…

Ils atteignirent enfin leur destination. Le bureau de l’archiviste. L’évêque s’avança prestement pour déposer son fardeau sur le bois, un grand sourire aux lèvres. Cassandra elle, restait légèrement en retrait, un sourire légèrement joueur sur les lèvres. Jarek espérait que Reno, avec qui il avait déjà discuté à plusieurs reprises depuis son Aquaria, parce qu’il était l’archiviste, évidemment, mais également pour connaître son avis personnel sur tel ou tel livre ou question religieuse, puisse l’aider à trouver ce qu’il cherchait.

Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 103
Age : 0
Métier : Archiviste
Humeur : Curieuse
Points Histoire : 73
Jeu 3 Jan - 21:01
Comme d'habitude, Reno était en plein travail sur le banc de lecture. Comme d'habitude, il couchait des notes sur papier, comme d'habitude, il faisait des recherches. La seule différence étant que le sujet d'étude standard, à savoir la divinité, était accompagné d'une recherche parallèle bien différente : « comment s'occuper d'un enfant ».

Oui, il allait être papa. Siphel le lui a annoncé il y a quelques jours. Une grande nouvelle en soit qui allait chambouler sa vie. En bien ou en mal ? Il l'ignorait mais il ne voulait pas lâcher sa quête de divinité, ça non ! Par contre, il pouvait travailler moins et se consacrer plus à sa famille, il le faudra bien après tout. Il ne pouvait pas laisser Siphel élever seul leur enfant.

Est ce que ça sera un garçon ou une fille ? Une fille, il espérait. Il se sentait beaucoup plus à l'aise avec une princesse qu'avec un prince, pour ainsi dire. Mais il ne rechignait pas non plus à bavarder avec des hommes parfois... mais il adorerait que ça soit une fille qui héritera de la beauté de sa génitrice. Seul l'avenir le lui dira...

Doucement, il referma l'ouvrage, sabla ses écrits avant de les rouler et les emporter, rangeant l'ouvrage à sa place au passage. Il était temps de faire un saut à son bureau pour déposer ses recherches et enregistrer les livres récemment arrivés.

Etrange... la porte de son bureau était ouverte. Généralement, il fermait derrière lui. Pas à clé, certes, mais il s'assurait que seuls les gens important sachent ce détail. Et si c'était encore ouvert, c'était que quelqu'un devait s'y trouver et il espérait que c'était quelqu'un d'important...

… et c'était quelqu'un d'important, heureusement.


« Mon père, j'apprécie toujours chacune de vos visites, mais je vous saurais gré de refermer la porte derrière vous quand vous vous invitez dans mes appartements. »

Si une personnalité aussi éminente que celle de Jarek Meallan était présente, c'était sans nulle doute pour accéder aux archives sacrées. Mais Jarek avait cette particularité supplémentaire qu'il aimait bien. Là où ses confrères venaient juste réquisitionner la clé pour ouvrir la porte des archives, Jarek venait parfois lui demander son avis sur un ouvrage ou des questions d'ordre religieuse. Reno n'était pas vraiment un homme d'église, mais il admettait malgré tout qu'Ehol a pu exister ainsi que les Emissaires. On pouvait donc dire qu'il était croyant d'une certaine façon.

« Que puis-je faire pour vous ? »

Demanda-il en déposant ses rouleaux dans son armoire personnelle, le tout dans un sourire.

Voir le profil de l'utilisateur
Laissez parler les petits papiers... [Reno.]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Les petits papiers [PV]
» Les petits papiers de Freya - On a tous besoin d'amis ! - UC
» Les petits papiers de Christophe Dernis
» Les petits papiers de Nath' - Privé
» [Quête] Petits papiers — N. 0 — Janvier 125 | LIBRE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: RP-
Sauter vers: